Quels films pour nos enfants ?Quels films pour nos enfants ?

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

les gardiens de la galaxie pour les enfants

LES GARDIENS DE LA GALAXIE

Sans dégâts dès : 13 ans - Âge conseillé : 15 ans

 

DUREE
121 minutes
MONTAGE

Film avec des incrustation d'images de synthèse de 2014. Qualité impressionnante, images bluffantes, bonne immersion. Une introduction qui se déroule en 1988 sur la terre, puis l'intrigue du film va se dérouler 26 ans plus tard dans d'autres mondes. Plusieurs intrigues en même temps, certains moments peuvent mettre en scène quatre actions trépidantes en alternance. Rythme rapide, beaucoup de personnages et de situations qu'il faut réussir à intégrer en peu de temps (surtout qu'ils ont des noms pas forcément faciles à se rappeler), les amateurs de Marvel vont y trouver leur compte, les autres vont devoir faire des efforts pour s’accrocher. Comme d’habitude dans les productions Marvels, à la toute fin du générique une scène supplémentaire.

MESSAGE

Souffrances existentielles. Peter Quill a vu mourir sa mère sans lui donner la main, Gamora a vu tuer ses parents et s'est fait torturer, Rocket a été un sujet d'expérimentation animale, Drax a vu mourir sa femme et son enfant. Tous les héros ont des traumatismes qu'ils vont devoir dépasser en prenant conscience de l'autre et en arrêtant de ne penser qu'à eux-mêmes. Quête identitaire. Peter Quill va devenir Star-Lord pour se donner une importance, il recherche la renommée en agissant de façon malhonnête dans un premier temps, puis en devenant un héros en sauvant des mondes.

Deuil. Pour Peter Quill, difficulté de faire le deuil d'une mère mort, pouvoir dépasser son malaise grâce au lien avec les autres. Pour Drax, maîtriser la colère et la rage qui recouvre la perte. Objets symboliques. Le héros a des objets proches d'objets transitionnels, il lui faut son Walkman que sa mère lui a offert, et les cassettes qu'elle enregistrait pour lui.

Ouverture sur l'autre. Ici pas de racisme, on voit des héros qui fricotent avec des personnes d'autres planètes, d'autres couleurs, d’autres races. C'est le méchant qui veut la suprématie de sa race, et il sera puni à la fin.

Coopération. Faire partie d'un groupe, se soutenir les uns les autres, avoir quelque chose en commun. L’union fait la force. On peut voir des vaisseaux s’assembler pour empêcher l’ennemi d’attaquer. Les héros finissent par vaincre parce qu’ils se donnent la main. Équipe.

Recherche du pouvoir. Intrigues entre deux méchants, Thanos le maître incontesté et Ronan qui veut que son peuple continue la guerre (deux "filles" de Thanos sont à son service Gamora et Nébula). Dans sa quête de pouvoir, Ronan acquiert une puissance qui lui permettra de renverser Thanos. Les deux filles ont été conditionnées pour obéir, mais ne rêvent que de se venger de leur père adoptif tortionnaire. Les héros ont eux la conscience que des armes trop puissantes doivent être remises à ceux qui peuvent les cacher. Totalitarisme.

Rédemption. On peut tous choisir le bien. Les Gardiens de la Galaxie ne sont pas des héros à la base, prisonnier agressif bête et incontrôlable, chasseurs de prime intéressés que par l’argent, ou sous-fifre sanguinaire du plus grand méchant de l’univers, ils vont finir pas passer du côté du bien. On a tous la chance un jour de changer son chemin, il faut faire le bon choix et les bonnes rencontres.

Relationnel amoureux. On voit que le héros se veut un charmeur, il semble collectionner les femmes. Gamora n'est pas insensible à ses charmes, même si elle montre qu'elle ne veut pas succomber (tout de suite) à ses attentes. Stéréotype. Un homme, c'est fait pour séduire et une femme pour succomber. Un homme c'est fait pour sauver et une femme pour être sauvée.

Revalorisation de l'intelligence. Il ne faut pas se fier aux apparences, le plus intelligent de la bande est le raton laveur. Drax va petit à petit avoir accès aux subtilités qu'il peut y avoir entre frapper et autre chose. Stéréotype. Plus on a de muscles moins on est intelligent.

Ode à la paix. On met en avant la paix, avec un traité qui n'est pas respecté par le méchant et des inspirations à suivre la voie du bien. Aller envahir les autres c'est mal. La violence pour la paix. Après ce n'est pas un problème de tout dégommer pour obtenir la paix, on est proche d'une destruction jouissive dans les combats. Un film qui veut promouvoir la paix, mais avec l'armement nécessaire. Sens du sacrifice. Un bon combattant est un combattant qui risque sa vie pour son objectif.

Importance de la musique. On voit le héros prendre du plaisir, danser en écoutant de la musique. Des chansons des années 70 - 80 bien rythmées. Transmission des morceaux appréciés par une mère à son fils, et qui vont marquer l'enfant. Copies illégales. La copie sur cassette est une petite critique aux copyrights, amusant pour un Blockbuster.

Paris avec animaux. Une scène montre des animaux extra-terrestres qui se combattent sur une table pleine de pièges, les héros misent sur les bêtes et remportent de l'argent. Si la version extra-terrestre prête à sourire, c'est une pratique moins amusante lorsque ce sont de véritables animaux qui meurent dans ce type de jeux.

Collection. Critique du collectionneur qui s'approprie.

SCENES DIFFICILES

Mises en danger. Nombreux combats, avec différentes armes (lasers de toutes sortes, couteau, flèche téléguidée, canon, décharges), des corps à corps qui peuvent être violents et impressionnants. Le héros se fait poursuivre par des hommes qui veulent s'emparer de ce qu'il vient de trouver, il s'échappe en vaisseau, mais se fait arrêter par un geyser qui projette fait tomber son engin, il risque de s'écraser au sol. Un arbre anthropomorphique se fait couper ses membres. Gamora se fait menacer par les prisonniers qui veulent la tuer, elle sera plus tard embarquée couteau sous le cou pour être mise à mort, Drax veut avoir la primeur et joue de son autorité pour s'occuper d'elle. Menace de mort sur un marchand pour qu'il donne des informations. Après une course poursuite et l'explosion de sa navette, Gamora se retrouve dans l'espace, Peter Quill préfère se sacrifier et lui donner son masque respiratoire plutôt que de la laisser mourir. Drax est presque tué par Ronan beaucoup plus fort que lui, après un combat il est laissé pour mort dans un bassin d'eau jaune. Le vaisseau de Ronan va s’écraser, on craint que tout le monde ne meure. Star-Lord risque de mourir à cause de l’Orbe qui commence à le dissoudre, ses amis vont l’aider, on peut imaginer qu’ils finissent aussi par mourir, des morceaux de leurs peaux s’enlèvent.

Environnement. Planète inhospitalière, une faille remplie de monstres serpents, squelette d'Alien, petites bestioles mélange de rats et de dinosaure. Un film de science-fiction qui nous transporte dans des mondes qui n'ont rien à voir avec la terre.

Malaise. L'Orbe est dangereuse et ne doit pas tomber entre de mauvaises mains, mais à plusieurs moments les héros craignent de se le faire voler (ce qui sera le cas plusieurs fois d'ailleurs). On va croire avoir vaincu Ronan plusieurs fois (après lui avoir tiré dessus avec une arme meurtrière, après le crash de son vaisseau).

Visuel effrayant. Nombreux monstres visuellement impressionnants de réalisme. On voit que le raton laveur a subi des expérimentations sur son corps, nu de dos c'est pas très joli (cicatrice, peau sans poil, reste d'embranchement). Nébula qui vient de recevoir un missile contre elle va remettre son corps disloqué en état, c’est assez dégoutant.

Maltraitances. La première scène du film est dure, un fils doit aller voir sa mère mourante à l'hôpital, elle est jeune, mais n'a plus de cheveux, elle lui demande de lui tenir la main, le petit n'ose pas et la maman meurt sans avoir touché son fils, on le voit ensuite fondre en larme. Humain attaché à une grosse pierre, on va nous faire comprendre qu'il a eu sa tête éclatée par un gros marteau, on voit le sang couler le long de la pierre. Le collectionneur a des esclaves, on le voit menacer une des filles pour qu'elle ne finisse pas comme une comparse que l'on voit en cage maintenue et souffrant, elle finira par vouloir s'enfuit et se fera exploser, on la verra se décomposer avant de mourir. Soldats de Ronan qui se suicident sur des habitations civiles. Nébula, suspendue dans le vide, qui préfère se couper la main plutôt que de recevoir l’aide de sa soeur. Ronan se joue de la souffrance de Drax en parlant de sa famille qu’il a tuée. Le chef des Ravageurs a toujours fait croire à Peter Quill qu’il l’avait sauvé de ses hommes qui voulaient le manger et qu’il l’avait gardé avec lui pour le protégé, quand en fait il devait l’apporter à son père, ce qu’il ne lui a jamais dit.

Mort. On tue plusieurs gardiens de la prison, et comme c'est pour que les héros puissent s'échapper on est plutôt du côté des prisonniers, et content que les gardiens se fassent battre. On peut tirer sur un homme à terre, même quand on est un gentil. Sacrifice de Groot qui offre sa vie pour créer une protection autour de ses amis.

Vulgarité. On rit d'une désobéissance (le héros fait le doigt d'honneur quand il se fait capturer).

Beaucoup d'allusions sexuelles. Une bombasse apparaît dans le vaisseau, le héros ne se souvient plus de son nom et avait oublié qu'elle était encore là. Commentaire sur la saleté à l'intérieur du vaisseau qui laisse suggérer plein de parties de jambe en l'air. Le héros se vante d'avoir fait la chose avec différentes espèces d'Aliens.

VOCABULAIRE
Quelques vulgarités.

Commentaires. Une succession de mises en danger et fuite en tout genre, avec une bonne dose d'humour, idéal pour les amateurs du genre (mais pour les enfants il faudra attendre un peu, la violence y est bien présente, et la sexualité bien explicitée). Marvel réussit le pari de lier tous ses films, avec en arrière fond Thanos qui recherche les pierres de l'infini, cela motive l’intérêt des fans et laisse suggérer des suites en perspectives.

Thèmes. Superhéros. Science-fiction. Quête identitaire. Deuil. Mort. Multiculturalisme. Coopération. Totalitarisme. Rédemption. Drague. Paix. Musique. Extra-terrestre. Équipe. Collection.

Marvel a une série de films qui font partie d'un même univers. Certains sont un peu en parallèle des autres et peuvent se voir indépendamment, mais d'autres reprennent des personnages et d'anciennes intrigues. Ils sont disposés ici dans l'ordre de leur sortie au cinéma. Iron Man. L'incroyable Hulk. Iron Man 2. Thor. Captain America : First Avenger. Avengers. Iron Man 3. Thor : Le monde des ténèbres. Doctor Strange. Captain America : Le Soldat de l'hiver. Les Gardiens de la Galaxie 1 et le 2, et la série animée. Avengers : L'Ère d'Ultron. Ant-Man. Captain America : Civil War. Des séries ont été déclinées à partir de ces films, c'est Agents of S.H.I.E.L.D. et Agent Carter.

En dehors de ces films, il existe de nombreuses séries animées qui sont centrées sur ces héros Marvel. Avengers, l'équipe de super héros. Iron Man. Iron Man made in Japan. The Super Hero Squad Show. On peut aussi trouver des films d'animation. Avengers confidential. Hulk vs Thor. Hulk vs Wolverine. Iron Man, l'attaque des Technovores. Next Avengers. Planet Hulk. Thor et Loki, frères de sang.

Et il existe aussi des films sur Spiderman et les X-Mens, mais qui ne sont pas directement liés au même univers (on découvre un nouveau Spiderman dans Civil War, il va pouvoir maintenant faire partie de la franchise).