Captain America: First Avenger est un film d’action de 2011, avec des effets spéciaux en images de synthèse. Flash-back au début du film, on va visiter les années 40, puis on reviendra à la fin du film à notre époque. On suit principalement le Capitaine América et en parallèle Crâne Rouge son ennemi. Rythme rapide.

MESSAGES

Hymne au patriotisme

C’est bien de vouloir servir son pays, de se porter volontaire.  Capitaine América sert la propagande américaine, d’ailleurs le film joue avec cela et montre bien (avec une petite critique de la chose) comment on peut motiver le peuple à prendre parti pour une cause. Militaire. Revalorisation du soldat. Joie d’être apte au service.

Persévérance

Steve se montre bien motivé à s’investir dans l’armée.

Héroïsme

Avant de pouvoir prétendre être un homme, il faut faire ses preuves, et sauver un enfant ou 400 soldats retenus dans une forteresse. Courage.

Être fort et bon

Un bon soldat ne doit pas seulement être fort, il doit savoir ne pas être une brute, mais avoir un coeur, de l’intelligence, être un homme bon. Droiture. Son but n’est pas d’aller tuer, même des nazis, c’est d’aller combattre le mal. Exemple de personne intègre. Sens du sacrifice. Compassion avec l’idée que c’est mieux de se sacrifier que de laisser d’autres mourir.

Combattre

Nécessité de donner des coups pour faire évoluer la situation. Deuxième guerre mondiale. On revisite le combat contre le 3e Reich, avec comme méchant surtout Hydra.

Groupe

Aller secourir ses amis, de faire partie d’une équipe.

Captain America: First Avenger

Captain America: First Avenger

Dénigrement

Critique des moqueries dont est sujet Steve Rogers quand il est encore frêle. Il ne faut pas se moquer des petits, ils peuvent être tenaces et ici surtout devenir sacrément musclés.

Science

Importance des technologies, des savants, des expérimentations qui font progresser les choses (et ici surtout la capacité de destruction des armes).

Intérêt pour l’autre sexe

Découverte de l’amour. Importance d’attendre celui ou celle qui nous est destiné, le bon partenaire. Se déniaiser et devenir un homme (ici on en reste au stade du bisou).

Hyper-masculinité

Pas évident d’assurer quand il existe des mecs comme ce grand blond. Force.

Femme performante

Pas une bonne idée de critiquer une femme militaire, l’agent Carter frappe celui qui se permettait de faire quelques commentaires sur les femmes.

Captain America: First Avenger

Captain America: First Avenger

SCÈNES DIFFICILES

Mises en danger

Beaucoup d’agressivité, de dangers. On menace de mort les habitants d’un village pour obtenir des informations. Prendre un enfant comme otage. Risquer de tomber dans les flammes ou du haut d’une bombe volante. Les méchants préfèrent se suicider ou tout détruire plutôt que de se rendre. Crâne Rouge n’hésite pas à tuer ses hommes. Beaucoup de batailles. À coups de poing dans la rue, scènes de guerre avec armes, tank, explosions.

Malaise

On ne sait pas ce découvrent des hommes dans la glace, on réalise que c’est un vaisseau qui semble extra-terrestre (mais c’est juste de la haute technologie humaine), des hommes y entrent, il fait nuit, musique tendue. Tout tremble dans un château, puis une porte s’effondre sur un homme (on voit le sang sur la tête, il est mort). Un soldat ouvre une tombe, on y voit un squelette. Le soldat menace de s’occuper du village si le moine ne lui dit pas où se trouve le véritable artefact, il finira par lui tirer dessus. Un homme prend un enfant en otage, il a un pistolet et on craint qu’il lui tire dessus, il finira par le jeter dans l’océan. Un prisonnier arrive dans une pièce, il voit une tache de sang au sol, il craint devoir subir de mauvais traitements. On réalise que le grand méchant porte un masque, c’est un peu beurk quand il l’enlève et nous fait découvrir son visage qui ressemble à un crâne rouge. Un train est un piège, un homme qui possède une arme puissante tente de détruire le héros, mais cela finira juste par son meilleur ami qui se fait éjecter hors du train, avec Steve qui ne parvient pas à empêcher qu’il tombe de haut dans un précipice. Crâne rouge possède une grosse armée. Le capitaine est entouré beaucoup d’homme, il y en a qui ont des lances-flammes. Le héros plait aux femmes, et il y en a une qui vient proche de lui, le drague, l’emmène dans un coin de pièce où elle l’embrasse (et hop dommage, celle qu’il aime apparait à ce moment-là et voit tout et n’est pas du tout contente). Crâne rouge prend un cube dans ses mains et est désintégré, le cube va ensuite faire fondre le fuselage de l’avion et tomber en mer. Des bombes sont pensées pour des villes américaines, des kamikazes vont vouloir les activer, beaucoup sont éjectés hors de l’avion, Captain América se retrouve sur une de ces bombes volantes et risque de tomber de haut. Le héros est bien déphasé, il a été congelé 70 ans et sort d’une pièce où on voulait lui faire croire qu’il était encore à son époque, pour finir en pleine rue à notre époque.

Tristesse

Le héros ne veut pas que l’appareil fonce contre des personnes innocentes décide de le faire cracher dans l’océan. On le voit parler avec son amoureuse de comment il aurait voulu danser avec elle lorsqu’il se crashe.

Beaucoup de morts

On tue beaucoup avec désintégration (donc plutôt proprement), mais on pourra voir parfois du sang (tacher une chemise quand on tue un vieillard ou se disperser aux quatre vents lors d’un passage d’un personnage à travers une hélice). La mort la plus poignante est celle de l’ami du capitaine qui tombe le haut d’une falaise après toute une série de rebondissements. Et les deux fausses morts du Capitaine.

Maltraitance

Différents moments où on se moque du héros (quand il est encore gringalet ou quand il fait de la propagande en costume).

Santé

Alcool. Le capitaine se plaint de ne pas pouvoir s’alcooliser (tentait de noyer son chagrin après la mort de son pote dans l’alcool).

VOCABULAIRE

Langage classique

Un film très « armée », bourré de testostérone, qui nous motiverait presque à nous enrôler (s’ils critiquent un peu celui qui ne fait que de la propagande, on va nous faire comprendre que pour être un vrai mec, il faut aller combattre). Un film de guerre qui plaira aux amateurs du genre.

Marvel a une série de films qui font partie d’un même univers. Certains sont un peu en parallèle des autres et peuvent se voir indépendamment, mais d’autres reprennent des personnages et d’anciennes intrigues. Ils sont disposés ici dans l’ordre de leur sortie au cinéma. L’incroyable Hulk. Iron Man 1. Iron Man 2ThorCaptain America : First AvengerAvengersIron Man 3Thor : Le monde des ténèbres. Captain America : Le Soldat de l’hiver. Les Gardiens de la Galaxie. Avengers : L’Ère d’UltronAnt-ManCaptain America : Civil War. Doctor Strange. Les Gardiens de la Galaxie Vol. 2. Spider-Man : Homecoming. Thor : Ragnarok. Black Panther. Avengers : Infinity War. Ant-Man et la Guêpe. Captain Marvel. Avengers : Endgame et et Spider-Man : Far From Home. Des séries ont été déclinées à partir de ces films, c’est Agents of S.H.I.E.L.D. et Agent Carter

En dehors de ces films, il existe de nombreuses séries animées qui sont centrées sur ces héros Marvel. Avengers, l’équipe de super héros. Iron Man. Iron Man: Armored Adventures. The Super Hero Squad Show. On peut aussi trouver des films d’animation. Avengers confidential. Hulk vs Thor. Hulk vs Wolverine. Iron Man, l’attaque des Technovores. Next Avengers. Planet Hulk. Thor et Loki, frères de sang.

Et il existe aussi des films sur Spiderman et les X-Mens, mais qui ne sont pas directement liés au même univers (on découvre un nouveau Spiderman dans Civil War, il va pouvoir maintenant faire partie de la franchise).

Partager cette page :

Lost Password