Dragon Ball Z est une série d’animation de 1989. Son Goku a 24 ans au début de Dragon Ball Z et 40 ans à la fin (mais comme il est mort, il garde son apparence de 24 ans). Il pourra y avoir plusieurs intrigues en parallèle. L’action se déroule dans plusieurs endroits et même plusieurs mondes.

MESSAGES

Autour de la force

Entraîner ses enfants, la nouvelle génération a le droit de devenir plus forte que les parents. Besoin d’avoir un adversaire plus fort pour pouvoir se confronter, faire partie des plus forts. En combattant jusqu’à la mort, en la frôlant, en y mettant toute l’énergie que l’on a, si l’on survit on devient plus fort. Se dépasser.

Combattre

Quand les problèmes surviennent, l’unique solution c’est un bon Kamehameha dans la tronche. Revalorisation du combat.

Héroïsme

Courage, abnégation. Protection de l’autre. Travail monopolisant. Le moins que l’on puisse dire c’est que le travail de héros ne favorise pas la vie de famille, on ne comprend pas comment ces couples fonctionnent (ce sont certainement les mères qui se sont occupées des enfants avant qu’il puisse s’entrainer aux arts martiaux). Sacrifice de soi. Un vrai héros est prêt à risquer sa vie.

Impulsivité

Certains héros ont été des méchants, que cela soit Végéta ou Piccolo, on peut encore voir chez eux une dose d’agressivité, ils se mettent facilement en colère (presque toutes les femmes ont cette caractéristique).

Coopération

Les héros vont toujours fonctionner en groupe. Les combats sont souvent l’un contre l’autre, mais on a toujours un moment besoin du soutien de ses amis. Équipe.

Autour de l’amitié

Protéger ses amis, le sens du sacrifice, répondre présent quand l’autre a besoin de nous.

Famille

Les héros fondent des familles, ont des enfants (qui auront plus tard eux-mêmes des enfants). Surprotection. Stéréotype, Chichi, la femme de Gokû est l’archétype de la femme au foyer qui veut couver ses enfants ou les stimuler à l’extrême dans ce qu’elle juge adéquat pour eux (l’école par exemple). Relation au père. Que cela soit Végéta ou Goku, les pères sont un exemple de force pour leurs enfants. Couple mixte. Dans une société plutôt nationaliste comme le Japon, c’est intéressant de voir que les héros de cette série forment de nombreux couples entre terrien et extra-terrestre, il y a même un couple entre un terrien et une ancienne cyborg. Intérêt à l’autre sexe. De l’humour, surtout quand on nous montre des obsédés. Créer une famille. Le héros va avoir des enfants, mais on ne peut pas vraiment parler d’avoir fait cela consciemment (on se demande d’ailleurs comment il a fait).

Mort

Il commence à y avoir des personnes tuées, ce n’est plus un tabou, et cela même chez les gentils. Vie après la mort. La mort n’est plus une fin, dans DBZ Son Goku se sacrifie et meurt, mais on découvrira assez vite qu’il y a tout un monde mythologique après la mort, différentes planètes au Paradis, un enfer, une hiérarchie des Dieux qui se développera durant la série.

Dragon Ball Z

Dragon Ball Z

Respect de la vie

Goku ne veut pas tuer les personnes (mais c’est peut-être plus parce qu’il veut continuer de se battre avec plutôt que réellement ne pas les tuer).

Science

Revalorisation de la science à travers de gentils inventeurs (que cela soit Bulma ou son papa). Danger de la science. Il existe aussi des méchants qui créent des armes ou surtout des monstres qui risquent de mettre le monde en danger.

Robot

Une partie de la série met en évidence de méchants androïdes, cyborg et autre créature génétiquement conçus.

École

Son Gohan va subir les pressions de sa mère pour être un bon élève. Il va devoir travailler dur pour améliorer les qualités cognitives de la moitié de Sayen qu’il est (quand on connaît le Q.I. de son père, c’est impressionnant de le voir à l’université).

Extra-terrestre

On va comprendre que la famille de Goku vient de l’espace, et dès ce moment nous découvrirons de nombreux peuples extra-terrestres.

Temporalité

Un des arcs de l’animé tourne autour du voyage dans le temps, avec un des personnages qui vient du futur.

Dragon Ball Z

Dragon Ball Z

SCÈNES DIFFICILES

Violence

Les méchants deviennent de plus en plus terribles, s’ils sont humains au début de la série, ils seront ensuite d’origine extra-terrestre (Les Sayens, Freezer) ou des créatures de laboratoire (les cyborgs, Cell, Boubou), capables de décimer la terre entière. Beaucoup de combats, durant parfois des épisodes entiers.

Tristesse

La première mort de Son Gokû, les entrainements de Son Gohan.

VOCABULAIRE

Actuel.

Certains épisodes ont été censurés lors de leur passage à la télévision française, pour enlever sang et grande violence (cela a par exemple pu réduire de moitié le temps d’un épisode). Cette suite est moins humoristique que Dragon Ball. Les intrigues se complexifient. Les mangas seront bien appréciés des enfants, autant commencer par eux.

En dehors des trois séries (Dragon BallDragon Ball ZDragon Ball GT), les différents films : dérivés de Dragon Ball, La Légende de ShenronLe Château du démonL’Aventure mystiqueL’armée du Ruban Rouge. Dérivés de Dragon Ball Z, Baddack contre FreezerL’épisode de BardockL’attaque du DragonEnfin ! Son Goku et ses amis sont de retourLe plan d’anéantissement des Super SaiyensBataille des Dieux. Avec des acteurs réels, Dragon Ball Evolution.

Ce que disent les autres. Extrait de « Psychanalyse des dessins animé » de Geneviève Djénati. « Contenu manifeste: Film d’animation japonais, type manga, les dessins animés Dragon Ball Z racontent des récits fantastiques ayant pour thème la conquête des planètes, avec force bataille entre sociétés guerrières rivales. Contenu latent : Dragon Ball Z véhicule la supériorité de la force sur les sentiments. Détruire et séparer sont proposées comme moyen d’obtenir ce que l’on souhaite. Tout cela est présenté avec des images chocs donnant l’impression, par les gros plans de face, qu’elles vont sortir de l’écran. L’accompagnement musical et les bruitages renforcent le climat inquiétant. »

Partager cette page :

Lost Password