Dragon Ball Z : Le Robot des glaces

Dragon Ball Z : Le Robot des glaces

À partir de 10 ans

Dragon Ball Z : Le Robot des glaces est un film de 1990, dans une qualité proche de la série originale. Il se passe plusieurs choses en même temps.

MESSAGES

Héroïsme

Partir sauver ses amis, rechercher l’aventure. Sens du sacrifice, être prêt à risquer sa vie pour sauver les autres. Force. Un sentiment de tristesse développe de la colère et augmente le pouvoir de Son Gohan. Se dépasser.

Importance du groupe

On peut vaincre en s’alliant, tout le monde est important. Équipe.

Mère sévère

On se moque de Chichi, une mère trop sévère, avec des attentes démesurées vis-à-vis de son fils, qui l’empêche de partir à l’aventure en le contraignant avec beaucoup de leçons. Le garçon doit quasiment fuguer pour aller sauver le monde. Face à une mère contraignante, on peut observer que d’autres personnes motivent l’enfant à lui cacher des choses.

École

On critiquerait presque ici l’idée de travailler pour l’école.

Protection de l’enfant

Une mère ne laisse pas son fils se mettre en danger. Surprotection.

Mauvaise image de la femme

Entre la faible Bulma et Chichi la castratrice, heureusement qu’il y a les hommes pour bien agir.

Danger de la science

Un professeur n’oeuvre pas seulement pour le bien, quand il est fou c’est pour le mal.

SCÈNES DIFFICILES

Mise en danger

Beaucoup de combats, avec coups puissants. Les héros reçoivent beaucoup de décharges électriques qui peuvent les mettre mal en point. Sphères noires avec pics qui foncent contre Son Goku. Se voyant perdu, le savant fou souhaite faire exploser la planète avec lui. Canon caché à la place du bras chez un ennemi.

Inconnu

Moments où on ne sait pas ce qui va se passer. Quelque chose semble menacer sous la glace, on ne sait pas ce que c’est.

Maltraitance

Le méchant veut voler le corps du plus fort pour y greffer son cerveau. Le méchant n’hésite pas à faire tomber son comparse dans un trou, on verra dans sa chute mortelle que c’est en fait un robot. Bulma est prise en otage, on la voit enchaînée. Piccolo est sous l’emprise du savant (yeux rouges avec veines éclatées), il frappe le petit Son Gohan qui est peiné par ce qui se passe.

Visuels effrayants

Différents moments où l’on joue avec les ombres, on ne voit pas bien le méchant, on ne sait pas qui attaque exactement. Endroit inconnu, sombre où l’on distingue une sorte de cerveau furtivement. Sorte d’affreux bio-man qui ressemblent aux monstrueux Saïbaimen. Différents monstres robots, visages hideux, mimique dégoutante (comme se lécher les lèvres d’une façon presque perverse).

VOCABULAIRE

Doublage français toujours aussi imprécis, ils ne savent pas ce qu’est le Kaio-Ken. Chanson en japonais.

Un film plutôt sombre (on est bien entré dans le Z). Principalement pour les amateurs de la série, ceux qui ne la connaissent pas ne vont pas comprendre grand-chose au scénario.

En dehors des trois séries (Dragon BallDragon Ball ZDragon Ball GT), les différents films : dérivés de Dragon Ball, La Légende de ShenronLe Château du démonL’Aventure mystiqueL’armée du Ruban Rouge. Dérivés de Dragon Ball Z : À la poursuite de Garlicle robot des glacesLe combat fratricideLa menace de NamekLa revanche de CoolerCent mille guerriers de métalL’offensive des CyborgsBroly le super guerrierBaddack contre FreezerL’épisode de BardockL’attaque du DragonEnfin ! Son Goku et ses amis sont de retourLe plan d’anéantissement des Super SaiyensBataille des DieuxL’histoire de Trunks. Avec des acteurs réels, Dragon Ball Evolution et avec d’autres personnages Dream 9 Toriko & One Piece & Dragon Ball Z

Partager cette page :

Lost Password