Dragon Ball Z : Baddack contre Freezer

Dragon Ball Z : Baddack contre Freezer

À partir de 11 ans

Dragon Ball Z : Baddack contre Freezer (ou anciennement, le père de Sangoku) est un film de 1999, grand flash-back pour la série Dragon Ball. Rêve éveillé.

MESSAGES

Combattre

Importance de la lutte. Ne pas se laisser faire, oser combattre jusqu’à la fin, même si le combat est perdu d’avance, vouloir tout faire son possible pour y arriver. Se dépasser.

Force

Culte de l’homme puissant qui parvient à se défaire de l’ennemi. Le faible est risible. Devenir plus fort. Avec de l’entrainement, on progresse et quand on a combattu et que l’on s’est trouvé proche de la mort, on progresse. L’union fait la force. Un peuple a été exterminé parce que Freezer savait que s’ils s’unissaient ils risquaient de se liguer conte lui et d’être plus fort que lui. Ne pas se laisser dominer par l’autre.

Relation au père

Importance d’être reconnu par son père, accepté par lui. Si au début de l’histoire Baddack n’est pas intéressé par Son Goku, il va finalement apprécier son fils à sa juste valeur.

Devenir bon

Baddack est un Saiyan, donc agressif et méchant, il va pourtant commencer d’accéder à l’intérêt pour l’autre en tenant de sauver sa planète. S’il est ici encore loin de pouvoir être considéré comme étant du côté du bien, un deuxième film va pouvoir l’amener au statut de héros.

Prémonition

Voir le futur n’est pas forcément positif, ici on a donné ce pouvoir au héros comme une sanction, il voit la fin de sa planète.

Mort

Le pouvoir de découvrir sa mort dans une vision. La présence de différentes personnes mortes, l’animé ne cache pas la fin de l’existence.

Équipe

Savoir fonctionner avec l’autre pourrait être une solution.

SCÈNES DIFFICILES

Mises en danger

Après avoir été attaqué, on voit le mauvais état de Baddack. Grièvement blessé, il a de la peine à se mouvoir. Nombreux combats. Étranglement.

Mort

Sayens transformés en singes qui exterminent le peuple d’une planète, on voit une ville se faire détruire, des personnes se faire tuer, on verra leurs cadavres. Personnage qui se fait bruler. On voit des morts, il reste un survivant protégé par les cadavres de ses amis, en retrouver un vivant qui agonise dans ses bras. Freezer fait exploser une planète entière, ça ne le dérange pas de tuer ses propres hommes en même temps.

Sang

Les coups laissent des marques de sang. À différents moments, c’est bien utilisé pour montrer que les personnages sont blessés. Le héros va se nettoyer avec une serviette blanche qui va devenir rouge de sang, il va l’utiliser pour en faire un bandeau de la couleur de sa rage.

Malaise

On peut craindre la colère d’un supérieur. Être confronté à des personnes qui ne nous croient pas, qui se moquent. Rire malsain à la destruction d’un monde.

VOCABULAIRE

Classique. On retrouve les mêmes doubleurs que la série qui reprennent d’autres personnages.

On aurait presque envie d’apprécier Baddack, il reste pourtant un vil personnage qui a tué beaucoup de personnes. Pour les amateurs de la série qui auraient envie de retrouver leurs héros dans une animation plutôt bien réalisée. En 2011 sort un téléfilm qui dévoile que Baddack n’a pas été tué par Freezer, mais renvoyé 1000 ans dans le passé.

En dehors des trois séries (Dragon BallDragon Ball ZDragon Ball GT), les différents films : dérivés de Dragon Ball, La Légende de ShenronLe Château du démonL’Aventure mystiqueL’armée du Ruban Rouge. Dérivés de Dragon Ball Z : À la poursuite de Garlicle robot des glacesLe combat fratricideLa menace de NamekLa revanche de CoolerL’offensive des CyborgsBaddack contre FreezerL’épisode de BardockL’attaque du DragonEnfin ! Son Goku et ses amis sont de retourLe plan d’anéantissement des Super SaiyensBataille des DieuxL’histoire de Trunks. Avec des acteurs réels, Dragon Ball Evolution.

Partager cette page :

Lost Password