Noël chez les Muppets (The Muppet Christmas Carol) est une comédie musicale avec des marionnettes (et quelques acteurs) de 1992. C’est Charles Dickens qui raconte l’histoire, en parlant au spectateur, brisant que quatrième mur. Peu d’effets spéciaux (juste un morphing et quelques fonds bleus).

MESSAGES

Comédie musicale

Il y a souvent des personnes qui chantent (surtout les marionnettes). C’est plutôt festif, il peut y avoir aussi des chorégraphies.

Noël

Ambiance frigorifique et importance d’être avec ceux que l’on aime à célébrer cette fête (amour, générosité). Les gens se réjouissent de cette fête, les choses doivent être merveilleuses à Noël. Jeu. On peut faire des jeux à Noël.

Argent

Scrooge s’intéresse à l’argent et le moment de Noël l’intéresse parce qu’il peut se faire encore plus d’argent. Il a eu deux vieux associés qui étaient encore plus cupides. Cupidité. Scrooge est pingre, avare, il arnaque le monde et est dur. Charité. Les personnes riches devraient partager.

Rédemption

Scrooge va passer par un voyage initiatique qui va lui faire comprendre qu’il doit changer (il réalise que c’est bien de s’amuser dans la vie, de partager et surtout d’éviter de mourir). On peut changer, même quand on est vieux. Voyage initiatique. À travers trois rencontres, un homme va pouvoir être changé, c’est ses anciens associés morts qui vont les envoyer pour le sauver.

Travail

Difficile d’avoir comme patron un homme qui ne pense qu’à ses affaires. Faire de bonnes affaires sur le dos des autres, ce n’est pas bien. Travail monopolisant. Ce n’est pas facile de bosser pour un tyran, il ne laisse même pas partir son employé plus vite le soir de Noël (et il aurait voulu le faire travailler même le 25).

Pauvreté

Bob Cratchit n’a pas d’argent, mais il est heureux avec sa famille. Les hypothèques sur les maisons n’ont pas l’air facile à assumer.

Noël chez les Muppets

Noël chez les Muppets

Égoïsme

Scrooge ne pense qu’à lui. C’est en faisant peur et en culpabilisant que l’on peut faire changer quelqu’un. Chagrin d’amour. On peut perdre son amour quand on ne pense qu’à soi (on voit la femme partir, et c’est le rat qui pleure). Solitude. Quand on ne pense qu’à soi, on se retrouve seul. Aider les autres. Il faut se montrer bon et faire la charité.

Religion

Quelques allusions à Dieu. On parle de foi, de 2000 ans d’histoire, à l’église le fils Cratchit est sage comme une image pieuse, Dieu nous bénisse dira le fils Cratchit (avec une chanson juste pour celui qui nous apprend à pardonner). Que Noël et le Dieu soient bénis pour ce grand jour dira Scooge réalisant qu’il peut encore changer le cours de sa vie.

Temporalité

En revisitant différents temps (passé, présent, futur), Scooge retrouve ses souvenirs, sa vie, ses anciennes sensations. Se décentrer. En remontant dans son passé, Scrooge revoit ce qu’il a vécu avec de nouveaux yeux, ce qui le fait modifier le cours de sa vie, qui le fait changer pour du mieux.

Histoire racontée

C’est l’écrivain qui raconte l’histoire, il prend le luxe de commencer exactement avec ce qui est écrit dans le livre, et tout le long il va lancer des éléments du texte.

Historique

On nous montre un environnement de 1843. Avec des marionnettes en costume.

Littérature

Adaptation du livre une adaptation du conte de Charles Dickens, Un chant de Noël. C’est Gonzo Dickens qui raconte l’histoire, avec souvent des gags qui jouent avec le quatrième mur brisé.

Famille

On montre la famille de Bob Cratchit, des parents aimants qui apprécient de fêter ensemble Noël. Scooge ne veut pas aller diner en famille, même si son neveu l’invite. Protection parentale. Des parents qui pensent à leurs enfants.

Fantôme

Scrooge ne croit pas aux fantômes, pourtant, il va comprendre qu’ils existent. Il va retrouver ses anciens associés, mais aussi des esprits de Noël. Vie après la mort. L’associé mort souffre dans sa mort, en renvoyant que celui qui n’a jamais donné doit connaître le poids des chaines que l’on forge seul. On nous monte les âmes errantes qui souffrent et qui veulent se repentir. Mort. L’esprit du présent vieillit et meurt. On nous parle de la possible mort de Tim. Scrooge va comprendre qu’il va mourir bientôt. Il sait qu’il va mourir, il espère modifier des choses par un changement d’attitude, il a peur de mourir. C’est pour ne pas mourir que Scrooge va vouloir changer.

Noël chez les Muppets

Noël chez les Muppets

SCÈNES DIFFICILES

Mises en danger

L’ambiance du film est souvent inquiétante, surtout quand le dernier fantôme entre en scène, mais ce sont plus des effets de malaise que des mises en danger du personnage. Scrooge craint passer par la fenêtre, on va le voir voler dans le ciel (et il embarque sans le voir le narrateur et son pote le rat qui a bien peur suspendu à une corde). Scrooge se trouve dans un cimetière lugubre, une sorte personne sous un drap noir l’accueille, c’est plutôt inquiétant.

Malaise

L’arrivée de Scrooge est plutôt inquiétante, une ombre dans une ruelle sombre. Un pauvre homme demande de différer son hypothèque, mais Scrooge l’envoie dehors et va le mettre à la porte de son appartement le lendemain (qui est le jour de Noël). Les ouvriers ont froid, mais Scrooge menace de les virer. Scrooge ne veut pas donner de sa charité aux pauvres. Il refuse l’invitation de son neveu qui voulait lui proposer de venir fêter avec lui Noël. Scrooge dit que la mort des pauvres peut réduire l’augmentation de la population. Il ferme la porte à la tête d’un petit lapin qui lui chantait une chanson de Noël. Étrange transformation du gond de la porte en un visage. Il fait sombre, Scrooge entre chez lui et monte l’escalier un peu inquiet, il est éclairé juste avec une bougie et une musique stressante l’accompagne, il a peur de sa robe de chambre qu’il commence à frapper. La cloche sonne, le feu s’éteint, c’est l’obscurité presque totale quand surgit soudain deux vieux marrants. Des grosses chaines étranglent les fantômes dans anciens associés. Une souri a peur de sauter du haut d’une barrière. Le petit Scrooge est seul vers Noël, et c’était toujours pareil. Le petit de Cratchit tousse fort, on voit qu’il est malade. Les femmes de la famille Cratchit n’auraient pas voulu boire à la santé de Scrooge. On craint que Tiny Tim va mourir (et on fait une remarque malsaine en disant que cela réduira le surplus de la population) (une phrase que disait Scrooge à l’époque. Scrooge arrive proche d’un enterrement où tout le monde semble content, les personnes rient, et disent qu’il n’y aura personne à l’enterrement. Une grosse araignée récupère du matériel volé par des gens qui fréquentaient le mort, y compris les couvertures qu’il avait et qui sont encore chaudes. À la fin, Scrooge réalise que l’homme qui venait d’être enterré était lui, il demande s’il peut influencer le destin et pleure et veut changer. Scrooge fait semblant d’être fâché quand il va toquer chez Cratchit.

Moquerie

Des personnages se montrent méchants comiquement (ils se gaussent d’avoir arnaqué des gens). On nous montre parfois qu’ils sont comiquement bêtes. On se moque de Scrooge quand on le traite de créature indésirable (et cela vient de son neveu). Banalisation de la violence. On rit de différents malheurs (surtout quand c’est le rat qui souffre) (se fracasse contre des sapins, se fait poursuivre par un chat, se fait bruler la queue, tomber de haut, le rat tombe sur l’oie qui cuit dans la cheminée…).

Tristesse

Petit lapin qui dort dans du papier journal dehors, il a bien froid. Scrooge qui arrive chez la famille Cratchit imagine trouver le bonheur, mais il n’y a pas de bruit, il y trouve la mère qui pleure, ils accueillent le père qui revient du cimetière où il dit qu’il a choisi l’endroit où ils vont enterrer leur enfant, ils pleurent.

VOCABULAIRE

Classique. Les chants sont en français.

Certainement la version longue la plus sympathique de cette œuvre de Dickens, il faut dire que les petites marionnettes qui chantent désactivent les tensions. Les adultes comme les enfants peuvent apprécier ces marionnettes à l’humour parfois corrosif. On nous montre qu’il ne faut pas être égoïste et agir pour les autres.

Il existe beaucoup d’adaptations de ce classique de Dickens (A Christmas Carol, le classique de 1951. Un animé Disney, le Noël de Mickey. Un film, Le Drôle de Noël de Scrooge, en motion capture. Avec des marionnettes, Noël chez les Muppets et une série en 2019 qui est très réaliste et sombre, A Christmas Carol).

De la série mythique, on produit quelques films. A Muppet Family Christmas, L’île au Trésor des Muppets, les Muppets à Manhattan, Noël chez les Muppets, et Opération Muppets. Il existe une série sortie en 2015 The Muppet.

Partager cette page :

 

Vous pouvez nous soutenir sur Tipeee !

Lost Password