Pokémon : Détective Pikachu est un fil d’animation avec des incrustations en images de synthèse de 2019. La qualité des Pokémon incrustés est impressionnante (Pikachu est fait avec de la motion capture). Moments de flash-back. Quelques effets d’hologrammes qui créent une autre réalité.

MESSAGES

Pokemon

Le premier film qui nous montre les Pokémon avec des acteurs réels. Si normalement on n’entend pas ce qu’ils disent, Tim Goodman, parvient à comprendre le Pikachu.

Amitié

Les humains peuvent être liés à des Pokémon, ils créent ainsi un lien fort. Tim n’était pas motivé à être en lien, plutôt solitaire, il va apprendre qu’un ami c’est bien, parce qu’on peut se fier à lui, compter sur lui.

Famille

Un garçon a perdu sa mère enfant, puis il refuse d’aller chez son père habiter. Mais on n’est jamais aussi bien qu’avec ses parents, la famille c’est important. Relation au père. Difficile pour l’enfant d’avoir un père qui passe du temps à son travail. Croire ne pas être aimé. Le fils de Howard Clifford n’apprécie pas les Pokémon parce que son père était trop centré sur eux.

Deuil

Un jeune homme apprend que son père est mort dans un accident de voiture. On voit comme on peut espérer que l’autre soit encore vivant. On a besoin d’être épaulé quand on vit un deuil. Importance de savoir que la personne décédée nous aimait. (bon, vu que le père n’est pas vraiment mort, mais dans le Pikachu, on ne peut pas vraiment dire qu’il est mort). Mort. On voit comme cela peut être difficile de craindre la mort d’une personne appréciée. Tim va craindre la mort de Pikachu.

Tolérance

Un endroit où les Pokémon et les humains vivent ensemble (il n’y a pas de dresseurs ou de combats, tout le monde peut y fonctionner) (en fait les Pokémon y vivent à l’état sauvage autour des humains et les aident parfois dans leurs tâches). Harmonie.

Pokémon : Détective Pikachu

Pokémon : Détective Pikachu

Danger de la science

On critique des vilains qui font des expériences sur les Pokémon, qui peuvent les utiliser comme cobaye. Maladie. On comprend bien que cette technologie était pensée pour guérir, permettre à une vieille personne de se sauver, étant malade il espérait prendre le corps de Pokémon pour s’en sortir (mais tout cela n’est pas bien) (quand on est vieux et malade il faut accepter son état et ne pas embêter les autres).

Courage

Oser se confronter aux méchants, ne pas se laisser faire.

Méfiance

Howard Clifford qui se prétend gentil n’est pas forcément la personne qu’il prétend. On voit comme il utilise Tim pour se le mettre dans la poche et servir ses intérêts. Se méfier des apparences. Mewtwo n’est pas le méchant, il a voulu sauver le père de Tim (mais ceux qui connaissent le premier film Pokemon devaient s’en douter 🙂

Enquête

Lucy et Tim se mettent à enquêter sur la disparition du père de Tim (avec l’aide d’un Pikachu). Ils jouent un peu la discrétion, et on aura droit à une tentative de s’introduire dans un labo secret. Journalisme. Lucy Stevens tient un blog, est stagiaire, mais elle a la motivation de comprendre les choses. Son travail va payer et elle va finir par être reconnue.  Persévérance. Il ne faut pas abandonner, on peut arriver à ses fins et même avoir des surprises.

Voyage initiatique

Tim est plutôt un gars solitaire qui va vivre ici une aventure qui va lui permettre de renouer avec son père et se trouver une petite copine. Avoir une quête, rencontrer des gens et changer. Quête identitaire. Pikachu a perdu la mémoire, il veut retrouver qui il est.

Intérêt pour l’autre sexe

Tim rencontre Lucy, il n’y a rien entre eux, mais arrive à nous dire qu’elle lui plait (le début d’une romance… mais faudra attendre) (un peu comme les enfants pour qui est le film, on apprécierait d’avoir une petite copine, mais on n’en est pas encore au stade du bisou). Beaucoup de gags de langage, autour de l’intérêt que le garçon peut porter à la fille.

Multiculturalité

Tim est le héros de l’histoire, il est noir. Couples mixtes. Le père de Tim est blanc et sa mère était noire. Tim aime une fille qui est blanche.

Drogue

Il existe des méchants qui créent des produits pour changer la personnalité, augmenter des potentiels. Et c’est pas bien.

Pokémon : Détective Pikachu

Pokémon : Détective Pikachu

SCÈNES DIFFICILES

Mises en danger

Un jeune homme n’est pas vraiment à l’aise pour attraper un Pokémon, il lance une balle, mais l’Osselait ressort de la balle et lui lance un os qui crée une explosion. Tim ouvre une fiole d’où sorte soudainement une fumée violette, ça l’entoure, on ne sait pas ce que c’est, mais on voit qu’elle va rendre agressifs de gentils petits Pokémon qui l’inhalent. Le Pokémon agressif s’attaque à Tim Goodman, puis d’autres rentrent dans la pièce, ils doivent fuir, il y en a plein, c’est très stressant, il tente de bloquer la porte, mais elle lâche, le Pikachu appelle à l’aide, Tim se fait voler ses habits, explosion autour de lui, il doit descendre par un évacuateur d’ordure. On craint que le petit Pikachu se fasse bien rétamer par le Dracaufeu, surtout que son maître lui a fait sentir la fumée violette et qu’il est devenu très violent, il court dans la pièce, et ne parvient pas à lancer son attaque, c’est violent, le Dracaufeu va lui cracher dessus, Tim intervient et l’animal s’en prendre à lui. Le produit à vapeur verte s’échappe et tous les Pokémon deviennent agressifs. Une voiture semble tomber sur Tim dans le bureau de Howard Clifford. Quelqu’un ouvre les capsules à distance, on craint pour la vie des héros. Tim ne retrouve pas Lucy, effet stressant quand ils découvrent qu’elle a été capturée par des Pokémon, des Amphinobi, ils tentent de fuir, avec gros grognement, effet d’alarme et des Pokémon partout, ils fuient dans la forêt, Psykokwak stresse de plus en plus, ils vont être atteint par un coup lorsque Psykokwak envoie son énergie. Les héros voient la montagne se soulever, les arbres tombent, le sol se modifie, ils crient et risquent d’être écrasés par des rochers, les deux pans de la montagne se plient, une fissure se crée et séparent les deux humains, éboulement, ambiance de fin du monde, Tim doit sauter par-dessus le fossé et risque de tomber. On finit par comprendre qu’ils ne sont pas dans une forêt, mais sur des Pokémon géants, ils sont projetés dans la rivière. Pikachu est assommé, on craint qu’il ait un grand problème, Tim appelle un bulbizarre pour qu’il l’aide. Clifford a réussi à transférer son esprit dans le Mewtwo, et il va s’en prendre à Tim, il s’avance contre lui, le maintien avec de l’électricité. Clifford va vouloir fusionner les habitants avec les Pokémon, il enclenche le gaz violet et toutes ces bestioles deviennent violentes, et même Lucy va devenir psykokwak. Pikachu détruit les ballons, mais Mewtwo vient le combattre, échange de coups violents. Le métamorphe donne un gros coup à Tim qui se retrouve accroché à une fenêtre, prêt à tomber, puis il se transforme en un Osselait qui lui donne des petits oups sur sa main. Le métamorphe se transforme en différentes bêtes inquiétantes qui s’en prennent à Tim pendant qu’en parallèle le Mewtwo combat Pikachu. En déconnectant le Mewtwo de Clifford, le Pokémon tombe en lâchant Pikachu de haut, on craint pour sa vie.

Malaise

Le début du film nous met la pression avec directement une scène ou Mewtwo fait exploser son container pour poursuivre une voiture qui sortait du laboratoire (qui va finir par sortir de la route heurtée par une sorte de projectile lumineux). Un Pokémon Excelangue met sa langue beurk sur le visage de Tim Goodman. On comprend que Tim Goodman est le fils de l’homme qui se trouvait dans le véhicule et qui est sorti de la route. Tim Goodman se trouve chez son père de nuit, il entend qu’il y a quelqu’un, c’est stressant. Tim Goodman a l’air stupide quand il prétend qu’il y a des Pokémon enragés qui le poursuivent et qu’ils sont en fait redevenus normaux. Le patron de Lucy lui renvoie qu’elle n’est pas performante et pas bien habillée, on la sent plutôt pas en forme. Endroit plutôt mal famé où on organise des combats de Pokémon, un homme vient dire aux héros qu’il n’a pas apprécié le combat entre son Pikachu et son Dracaufeu. Un Magicarpe est au sol sans eau. Le Magicarpe se transforme en Léviator, il est impressionnant. Les deux héros sont en état d’arrestation. On montre l’accident à Tim pour qu’il comprenne qu’il n’a pas pu survivre. Tim regrette de ne pas avoir voulu rejoindre son père, de ne pas avoir pris le train pour aller chez lui. On comprend que Mewtwo s’approche du père de Tim, c’est lui qui crée l’amnésie et qui fait disparaître le père. Tension quand les héros vont entrer dans le laboratoire discrètement. Sursaut quand un cobaye de Pokémon pose sa main contre une vitre. Tension quand ils arrivent vers la capsule que Mewtwo avait fait exploser. Une jeune scientifique se fait projeter en arrière quand la capsule de Mewtwo explose. Tim apprend que son père était chargé de capturer Mew. Pikachu n’a plus confiance en lui-même, il craint avoir trahi le père de Tim, de faire du mal au garçon, il décide de partir. Pikachu réalise que ce sont des Amphinobi qui ont causé l’accident et que Clifford est le méchant, il craint pour la vie de Tim. Tim découvre que Clifford utilisait un métamorphe, son fils est enfermé dans une armoire. On peut craindre que Tim ne reste pas avec son père à la fin du film, mais il va faire le bon choix et décider de rester avec lui.

Tristesse

Moment triste où Tim repense à son père et regrette de ne pas avoir pris du temps avec lui, on le voit pleurer.

Maltraitance

Les héros interrogent un mime Pokémon, pour le faire parler, il font semblant de l’asperger d’essence de de vouloir lui mettre le feu. Le fils d’Howard Clifford fait capturer Mewtwo lorsqu’il était en train de sauver Pikachu et d’expliquer la vérité.

Santé

« C’est à cause de ce truc que je me suis mis dans le nez » (une petite allusion a de la drogue). Le Pikachu est accro à la caféine.

Moquerie

Un Pokemon mime est plutôt risible dans sa tentative de s’échapper.

VOCABULAIRE

Classique. Le Pikachu a un langage un peu actuel (flic, placard, …).

Un film Pokémon qui semble adapté à tous, sauf qu’il y a des scènes qui font bien peur, dans l’obscurité, ou avec mises en danger, mieux vaut avoir au moins 10 ans pour le voir. Le Pikachu n’est pas un joli mignon sympa, mais un acco au café presque sacrastique, il dégagera un humour qui plaira au plus de 11 ans (beaucoup d’allusions à l’intérêt pour l’autre sexe). L’intérêt de l’histoire, c’est que les scénaristes ont imaginé un film en le situant dans un monde avec Pokémon, ils n’ont pas voulu reprendre une trame connue (et n’ont pas pensé une production fan-service). Pour les amateurs de dresseurs, ici on évite le sujet et les combats Pokémon sont relégués dans les tripots clandestins.

En dehors de la série originale et de ses suites, il existe différents films: 1 Mewtwo contre-attaque – 2 Le pouvoir est en toi – 4 Célébi la voix de la forêt – 10 Giratina et le gardien du ciel – 13 Zoroark le maître des illusions – 14 Victini et Reshiam. Une mini série, Pokémon : les Origines.

Ce que disent les autres : En Suisse, Filmage le conseille à 12 ans « Film d’action où deux univers essaient de se côtoyer. Certains de ces petits personnages, notamment Pikachu, sont attachants et mettent en évidence les meilleurs aspects de leurs amis. Loyaux et surtout très présents, ils soutiennent les héros confrontés à des ennemis redoutables qui veulent maîtriser la situation à l’aide de Pokémons effrayants. C’est le monde du pouvoir qui se déploie et la technologie de pointe sert de funestes perspectives. Les plus jeunes spectateurs pourraient être effrayés par certaines images, notamment celles qui mettent en scène un tremblement de terre ou des combats entre Pokémons. Le rythme est trépidant et le scénario, une enquête policière pour retrouver le père du héros, est complexe.« . Ici un article qui revalorise le film.

 

Partager cette page :

Lost Password