Éléphant est un documentaire animalier Disneynature de 2020. De belles images de la nature et d’éléphants, nous avons parfois l’impression de nous retrouver au milieu d’eux. Il y a parfois des effets d’accélérations (quand on tente d’entrer dans la mémoire de la matriarche), des ellipses (leurs migrations vont durer de nombreuses semaines). Les dernières images nous montrent comment les humains ont fait le film.

MESSAGES

Nature

Le désert du Kalahari, en Afrique australe où l’eau d’un fleuve a des cycles qui créent parfois une verdure impressionnante (une période de crue dans un delta qui nous montre la magie de la vie). L’Okavango, on le quitte et on le retrouve. Eaux. On voit bien comme l’eau est importante, avec la décrue le delta devient de plus en plus sec. Sécheresse.

Éléphant

On nous fait découvrir cet animal impressionnant qui a une vie sociale, avec Gaïa, une femelle âgée qui veille sur le troupeau. Grande migration de milliers de kilomètres qui est guidée par la mémoire d’un éléphant. Protection parentale. Importance de la protection de la matriarche, qui prend les décisions. On va nous montrer un sauvetage d’un éléphanteau par cette femelle. Famille. Les troupeaux sont féminins, les mâles partent à l’adolescence. On parle de liens affectifs entre les éléphants, qui rencontrent parfois des cousins. Communication. Des sons graves qui passent par le sol, ou toucher avec la trompe.
Enfant

Animaux

En dehors des éléphants, on nous montre une grande quantité d’animaux (hippopotames, babouins, cobes de Lechwe, guêpier carmin, phacochère, les hyènes, le buffle, le zèbre…). Il y a une manière d’humaniser les émotions des animaux (on donne d’ailleurs des noms aux animaux que l’on veut mettre en avant). Intelligence. On nous montre toute l’ingéniosité des éléphants qui ont différents moyens qu’ils peuvent mettre en place pour survivre. On nous montre la mémoire des éléphants.

Transmission

Une vieille matriarche fonctionne avec sa fille, qui va prendre la relève à sa mort.

Bébé

Un âge où les même un bébé éléphant s’amuse (même avec un phacochère). Mignon. On nous montre souvent un petit, que l’on nomme Jomo, on joue avec le mignon. Adorable bébé guépard. Grossesse. Après une gestation de deux ans, un éléphanteau vient au monde. Naissance. On voit ce minuscule chanceler sur ses jambes.

Mort

Les éléphants vont trouver un crane de l’un des leurs, on voit que ça les touche. Ils semblent avoir un profond respect pour ceux qui sont partis avant eux. On nous fait vivre la mort de la patriarche, sans s’appesantir, mais c’est bien présent et triste.

Temporalité

On comprend bien l’idée du cycle, les choses doivent se reproduire, même si de nouveaux leaders guident doivent apparaitre. Il y a la vie, il y a la mort.

Éléphant

Éléphant

SCÈNES DIFFICILES

Mises en danger

On nous fait comprendre qu’une mare peut être dangereuse, Jomo parvient à en sortir, mais un autre reste coincé, l’éléphanteau a sa tête coincée dans la boue, risque qu’il meure, la patriarche va l’aider. Les vents sont secs, on nous montre de petites tornades et les éléphants n’ont pas d’abris pour se protéger des cristaux de sel, et les éléphanteaux risquent de mourir déshydratés. On nous dit que les éléphants vont devoir trouver de l’eau très vite, sinon ils ne survivront pas (et la matriarche a des doutes sur l’itinéraire à prendre). Traversée du fleuve, terrain de chasse préféré des crocodiles, on voit ces animaux à grosses dents, et les éléphants adultes qui forment un rempart pour protéger les petits, mais un nouveau danger plus terrible arrive, risque de tomber dans les chutes d’eau à cause du courant. Les félins encerclent la famille, on craint pour les éléphants, et surtout que la nuit arrive (et les éléphants ne voient pas bien dans l’obscurité), les hyènes dévorent la carcasse d’un grand éléphant (ce qui veut dire que la saison de la chasse a déjà commencé, la patriarche est inquiète et il y a le risque que la panique se propage, on voit des lions partout autour qui resserrent leur étau (musique bien stressante) (on nous dit que la lionne a Jomo en ligne de mire, le petit se fait atteindre par le félin) (la mère défend son petit, mais il va être séparé de sa mère, caché derrière des broussailles). Shani fait face à un groupe d’éléphant qui veut accéder à la nourriture (on craint que le groupe rival s’empare de l’éléphanteau du clan pour faire pression), elle doit se montrer déterminée.

Malaise

On nous prévient que la migration ne va pas être facile et que celle que l’on va nous montrer va changer leur vie à jamais. Les étapes où le désert va être traversé, sont constituées de trou d’eau, on nous renvoie qu’il y a le risque qu’il y en ait qui seront asséchés (il y en a un qui est sec, le petit éléphant ne pourra pas étancher sa soif). Rencontre d’un éléphant mort qui semble toucher le troupeau. Un buffle qui tient tête aux éléphants. Une eau souillée qui n’est pas buvable, les éléphants ne peuvent pas boire au trou d’eau, ils doivent manger des feuilles pour compenser (mais les chenilles sont aussi intéressées par les feuilles qu’elles peuvent faire disparaitre rapidement). La nuit des créatures étranges apparaissent. Il y a de l’eau, mais en bas d’une énorme falaise, on ne sait pas comment ils vont s’y prendre. On nous dit que les éléphants, durant leur chemin du retour, vont devoir affronter des nouveaux dangers (car au chemin le plus court traverse le territoire des lions, qui chassent les éléphants). On voit des os sur le sol. On nous dit que le dernier né est en difficulté, on le voit tituber.

Tristesse

Gaïa a 40 ans, sa sixième et dernière dentition est bien usée, on nous la montre fatiguée. Après une nuit éprouvante où le troupeau protégeait ses petits des lions, la vieille femelle est épuisée au sol, elle vit ses derniers instants, on voit les lionnes qui guettent au loin. Ses semblables l’accompagnent dans son dernier soupir. Ils partent, laissant la carcasse aux lionnes.

Moquerie

Effet de pet pour faire rire.

VOCABULAIRE

Une narratrice s’exprime beaucoup. Musique typée africaine.

Impressionnant documentaire où on peut réaliser toute l’intelligence et l’affection des éléphants. Visible dès 6 ans, un documentaire où on sait créer la tension chez le spectateur en mettant en avant différents dangers. Si vous avez des petits, mieux vaut les accompagner, mais en dehors de la vieille patriarche tout le monde va s’en sortir.

Disneynature nous présente différents documentaires. Les Ailes pourpres : Le Mystère des flamants. Un jour sur Terre. Océans. Pollen. Félins. Chimpanzés. Grizzly. Au royaume des singes. Nés en Chine. Ghost of the Mountains. L’Empereur. Blue. Éléphant.

Partager cette page :

 

Vous pouvez nous soutenir sur Tipeee !

Lost Password