Wonder Woman est un film de 2017 avec quelques effets visibles en images de synthèse. Wonder Woman de nos jours présente sa situation, nous allons la découvrir enfant puis dans ses aventures à la fin de la Première Guerre mondiale. Une histoire est racontée avec un style visuel différent, proche d’anciennes peintures. Il peut se passer plusieurs choses en même temps.

MESSAGES

Force

On nous explique que c’est important de bien se préparer pour se battre. Exemple d’une petite fille qui voit les Amazones se battre et qui veut faire comme elle, avec une tante qui trouve important de la former pour lutter contre le mal. Nécessité de savoir maitriser sa force. La demoiselle voit exploser son amoureux et sa colère lui permet de développer l’ultime puissance, on la voit se défaire de ses adversaires (un peu dans une version Jedi, Arès est heureux de voir Diana être submergée par la colère, il veut qu’elle tue, ce qu’elle refuse de faire finalement, parce que la compassion c’est bien, qu’il faut sauver, ne pas détruire, il faut aimer). Combattre. Il faut agir pour lutter contre le mal, importance de s’engager. Les Amazones savent qu’Ares peut agir et qu’il faut absolument le détruire. On peut chacun utiliser nos propres potentiels dans des combats qui peuvent faire gagner la guerre. Protection. Importance de protéger les plus faibles, les plus démunis. Ne pas laisser faire, et mettre son énergie pour le bien. Don de soi. Lorsque l’on veut combattre et lutter, on peut se suicider pour le bien de tous (le héros de l’histoire fait exploser une série de bombes en plein ciel) (Antiope se jette sur la balle qui était destinée à Diana).

Amour

L’amour c’est le plus important. C’est ce qui donnera de la force à Wonder Woman. Les humains peuvent aimer et se sacrifier, ils sont donc dignes d’être protégés par les Dieux. Chagrin d’amour. Elle a aimé, et il est mort.

Guerre

Si Antiope, la tante de Diana est une Amazone qui semble contente de faire la guerre, on nous montrera bien comme les civils souffrent et que la mort est présente. On nous montre un monde rempli de soldats, et on nous explique qu’il y a les méchants et les gentils. En cas de guerre, il faut participer. Pour gagner, on peut se faire passer pour l’ennemi, porter son uniforme, voler, tuer, draguer. Première guerre mondiale. L’action se situe durant cette guerre, on nous y montre les tranchées où combattent les soldats. Ce n’est pas évident pour ceux qui ne s’y connaissent pas vraiment de voir que l’on est dans la première plutôt que la Deuxième Guerre mondiale (l’idée d’avoir des civils proches de ces tranchées n’est pas très réaliste). Traumatisme. Un des hommes de Trevor fait des cauchemars, voit des fantômes, c’est un soldat qui n’arrive plus à tirer et qui ne chante plus.

Arme

Danger des armes destructrices, ici du gaz mortel. On nous montre aussi un gaz puissant qui peut augmenter la force.

Femme performante

Avec Wonder Woman on veut nous faire comprendre qu’il ne faut pas exploiter la femme, elle est l’égale de l’homme, d’ailleurs elle est super forte. On nous renvoie qu’être une secrétaire, c’est proche de l’esclavage, que les costumes de femme ne sont pas pensés pour se battre. Égalité des sexes. On aurait pu espérer un peu plus pour une Amazone, mais elle est plutôt vite ramenée à son rôle de femme sexualisée.

Wonder Woman

Wonder Woman

Sexualisation de personnage

Mais la demoiselle est tellement belle que l’on ne peut que renvoyer la femme à sa plastique, et avec Taylor qui est aussi un beau on nous propose un couple de beaux. Pour mieux les revaloriser, ils sont entourés de moches, la secrétaire à côté est particulièrement disgracieuse, juste présente pour être celle qui est contente de donner un coup de main. Sexualité. Diana, qui n’a jamais vu d’homme, découvre Trevor nu, il y a des allusions sur son sexe. Discussion sur le plaisir (où on apprend que l’homme est inutile pour le plaisir), on parle de sexe de manière complexe. Trevor ramène Diana dans sa chambre, il sent la demoiselle disponible et tente sa chance, il l’embrasse (et passe la nuit avec elle, mais on ne verra rien). Apparence. On critique le dictat des vêtements trop serrés.

Naïveté

On nous présente une Diana qui ne saisit pas vraiment notre monde, on va la trouver un peu stupide avec son idée que c’est Arès qui motive les humains à être mauvais. Durant tout le film, elle est un peu décalée, on ne croit pas vraiment à son histoire (mais à la fin, elle avait raison, et à la mort du méchant Dieu, les soldats allemands enlèvent leurs masques à gaz, et ce sont de charmants jeunes hommes qui accolent les héros).

Stéréotype de nationalité

On nous présente un grand amérindien qui va lancer des signaux de fumée. L’écossais est alcoolique et le Tunisien est un dragueur arnaqueur. Les Allemands ce sont les méchants et les gentils sont les Britanniques.

Surprotection

Même si le destin de Wonder Woman est de sauver la terre, sa mère aurait bien voulu la protéger de tout en ne lui permettant pas de s’entrainer (quand elle réalise qu’elle n’a plus le choix, elle souhaite que sa fille soit entrainée beaucoup plus durement que les autres).

Origine

On réalise que l’on cache son origine à la demoiselle, ce n’est qu’adulte qu’elle va apprendre qui est son père.

Mensonge

Ce n’est pas bien de mentir (sauf lorsque l’on est un espion).

Danger de la science

On critique la savante qui créer une arme tueuse. Critique de celui qui met son énergie pour faire le mal.

Vol

Pour aller combattre, Diana vole les armes des Amazones, elle ne se fera pas spécialement gronder.

Industrialisation

Contraste entre la magnifique île des Amazones et le monde en guerre des humains (voir même une Londres polluée). Arès a l’idée de détruire les humains surtout pour recréer une belle nature, refaire le monde, un nouveau paradis.

Argent

Il ne faut pas aller se battre pour de l’argent, mais pour de bonnes raisons patriotiques ou humanistes.

Wonder Woman

Wonder Woman

SCÈNES DIFFICILES

Mises en danger

La petite Diana veut faire un gros saut et sa tante la rattrape par le bras à la dernière seconde. Diana blesse sa tante en envoyant son énergie contre elle, tout le monde la regarde bizarrement. Un avion se crashe dans l’eau, on voit que le pilote est coincé et n’arrive pas à se détacher de son siège, il coule, on peut le craindre perdu. Attaque des soldats qui ont des armes contre les Amazones qui n’ont que des arcs (mais elles se montrent quand même bien performantes et on sera tout content de voir des soldats transpercés de flèches). Un ralenti où on voit une Amazone se faire attendre par une balle, elle reste inerte suspendu à une corde, morte. Steve Trevor se fait poursuivre par les Allemands, tout le monde lui tire dessus. Diana veut se rendre dans une tour et doit faire un saut impressionnant pour l’attendre, elle s’accroche de justesse à un morceau qui va se détacher, elle glisse le long de la tour. Être entouré de personnes louches, et finir par être encerclé dans une ruelle par des hommes avec des pistolets. Un homme avale une capsule de cyanure, on le voit mort au sol. Wonder Woman avance contre l’ennemi et dévie toutes les balles. Combat en corps à corps, effet de ralenti, utilisation de grenades. Diana se rend dans la base ennemie pour aller tuer Ludendorff, il lui tire dessus à bout portant, il prend un gaz qui le rend surpuissant, elle va finalement le transpercer de son épée. Face au véritable Arès, l’épée qui devait pourtant tuer le Dieu se détruit. Une grosse explosion fait éjecter Wonder Woman, gros combat avec Arès qui lui envoie de l’électricité, des blocs dessus. Arès se montre nettement supérieur à Wonder Woman, a bien le dessus, elle se fait éjecter, il lui dit qu’elle va mourir. Elle est prise à la gorge, puis du métal l’enserre, elle ne peut plus bouger. Plusieurs confrontations en parallèle, finalement les camarades de Trevor se retrouvent sans munitions et son prêt à mourir au combat. Gros coup d’énergie envoyée contre Wonder Woman, elle le renvoie à celui qu’elle sait être son frère et le tue.

Malaise

L’île des Amazones est découverte par un soldat allemand, puis on voit des canots se diriger vers le rivage. Diana va libérer Trevor de nuit, des cavalières les rejoignent. La mère cache un secret à sa fille, sur sa naissance. Ludendorff inspire du gaz, sa peau devient translucide lumineuse. On craint que Maru parvienne à créer une arme destructrice qui fera gagner l’Allemagne. Tenter de passer inaperçu et se promener avec un bouclier et une épée. Danger d’un gaz qui dissout tout, y compris un masque à gaz. Les gradés britanniques ne veulent pas que Trevor agisse, un des chefs dit que le soldat se bat pour mourir et ils pensent surtout à l’armistice, les dégâts collatéraux ne sont pas importants. Bar où il y a une bagarre, un homme se fait frapper, c’est un des amis de Trevor. Wonder Woman croise des civils en souffrance, qui tentent de fuir les combats, on demande de l’aide pour sortir un attelage de la boue, enfant qui crie, soldat qui a perdu une jambe. Femme avec un bébé, elle pleure et dit qu’il faut sauver son village. Diana réalise après avoir tué Ludendorff que le monde n’a pas été changé, elle doute, elle craint que les humains aient du mal en eux, qu’ils sont responsables de ce qu’ils font, elle part seule. Un avion rempli de gaz va décoller, Trevor doit l’arrêter. Arès se fait une armure de métal, à corne, il est plutôt effrayant.

Maltraitance

On nous montre un homme qui sert de cobaye avec un masque à gaz, il est enchainé, derrière une vitre, il semble souffrir, et on lui enlève le masque pour qu’il meure. Le grand gradé allemand descend son subordonné (qui tentait de défendre ses hommes) à bout portant, on ne s’y attendait pas. Des militaires allemands veulent arrêter la guerre, mais Ludendorff jette du gaz dans la salle où ils se trouvent, leur donne un masque à gaz et ferme la porte (il rigole parce qu’ils vont se battre pour le masque qui ne sert à rien).

Tristesse

On sait utiliser les morts pour rendre triste. L’ennemi tire le gaz contre le village, Wonder Woman court vers eux, elle traverse ce gaz qui est un véritable brouillard. Tous ceux qui venaient de fêter leur délivrance sont morts, on voit peu de choses, quelque cadavres au sol, Diana est dévastée. Trevor a réussi à prendre les commandes de l’avion et pour que personne ne soit blessé, il va le faire exploser en vol, avec lui dedans. On la retrouvera touchant une photo du capitaine disparu, triste.

Santé

On voit les héros dans le plaisir de boire une bière.

VOCABULAIRE

Classique.

Un film de guerre. Les images peuvent être belles, y compris les combats où les gens se font démolir au ralenti, une ode au combat. Une héroïne très sexualisée dans le film (mais qu’elle est belle), pour une icône de la liberté de la femme on nous la montre encore un peu démunie (mais elle devait bien se confronter au monde des hommes). Il ne faut pas être allergique aux incohérences de scénario, mais c’est possible de goûter au plaisir si on apprécie bien le genre.

Ce film fait partie d’une suite de film de DC. Man of Steel, The Dark Knight Rise, Batman v Superman et bientôt la Justice League (qui existe déjà en dessin animé GuerreLe paradoxe flashpointNouvelle frontièreCrisis on two EarthLa Ligue des justiciers : ÉchecLa série de 2001).

Ce que disent les autres. Filmages. Âge légal 12 ans en Suisse. Ce film mélange un monde fantastique et la réalité de la Première Guerre mondiale, rendant ainsi certains combats assez violents, notamment les scènes d’expérimentation avec le gaz. La manière de mêler faits historiques réels et science-fiction peut perdre le jeune spectateur. Le film est très long et les images sont parfois éprouvantes. L’intérêt est de découvrir une héroïne, soit un personnage féminin courageux et valeureux. Les effets spéciaux sont soignés, faisant de cette histoire un divertissement destiné aux jeunes adolescents.

Partager cette page :

Lost Password