Justice League est un film de 2017 avec de nombreuses images de synthèse bien réalistes. C’est clairement la suite de Batman VS Superman, on y retrouve les personnages déjà rencontrés dans les films DC Comics (un peu en dehors de Superman, tué dans le film précédent), mieux vaut les connaître pour apprécier le scénario. Le réalisateur doit introduire plusieurs personnages, on va principalement suivre Batman qui va à leur recherche, mais avec en plus les retours dans le passé (grande explication sur l’alliance des Amazones, les Hommes et les Atlantes, avec même les Green Lantern en bonus), et différentes choses qui se passent en même temps, le film n’est d’une structure narrative plutôt complexe, un peu comme si on avait pas vraiment le temps de tout traiter (bon, oui, il y aura d’autres films). Paysages qui peuvent être de toute beauté (et en synthèse). Effets techniques impressionnants dans les ralentis.

MESSAGES

Combattre

Importance de lutter contre l’envahisseur quand il arrive à notre porte. Coopération. Nécessité de former des alliances pour être ensemble, s’entraider. Équipe. Former un groupe, avec leader. Avoir un endroit où on se rencontre et où on peut préparer les missions, ne pas se retrouver seul pour lutter. Force. Plus on est fort, mieux c’est pour combattre (et le leader, c’est le plus fort). Le leader c’est surtout celui qui prend la responsabilité d’envoyer des hommes au combat et qui accepte les risques. Courage. Les jeunes doivent apprendre à se confronter. Leader.

Aider les autres

Les superhéros font en sorte d’aider les humains, en les protégeant des attaques des gros méchants, mais Aquaman montre de l’intérêt à aider ceux qui sont démunis et ont faim. Au plus fort du combat contre les monstres aliens, les super héros ont encore le temps de sauver de pauvres humains qui risquaient d’être les victimes collatérales de ces combats.

Espoir

On peut vivre des temps difficile, il ne faut pas abandonner, il restera toujours des personnes pour se battre. Même les pauvres peuvent s’en sortir.

Travail

Importance de s’inscrire dans le monde du travail (flash qui prouve à son père qu’il peut être quelqu’un avec un vrai travail) (lois qui se remet à faire des articles après sa dépression).

Deuil

Si on voit bien les effets de la mort d’une personne chez les gens (tristesse, voir dépression) on ne traite pas vraiment le sujet jusqu’au bout, parce que la solution est de ressusciter les morts (ce qui dans notre réalité est un peu plus compliquer à réaliser). Mort. On nous montre bien ici le besoin de ne pas accepter la mort, avec une technologie Alien que l’on veut exploiter lorsqu’une personne importante meurt (et ressusciter un fils quand on est un père, ou un sauveur quand on est une équipe de héros).

Danger de la science

Si le film se pose un peu les questions éthiques lorsque la science se permet d’expérimenter des choses avec la vie et la mort, le choix est assez vite fait, il faut sauver ce qui est utile au système ou de montrer que l’affectivité à une grande part dans le choix qui est fait (et c’est ainsi que l’on crée un cyborg ou un réssucitage).

Nature

Critique des environnements détruits, en mauvais état (on voit bien le paysage post apocalyptique où habite une pauvre famille, typique d’un incident nucléaire), on critique le monde de lave que souhaite le méchant. Ce qui est bien, c’est une planète verdoyante, avec des fleurs. Revalorisation du monde paysan (avec la ferme familiale de Superman qui est sauvée).

Confiance

Batman veut monter une équipe, il veut faire confiance aux autres (leur dit même son identité secrète). Secret. On nous montre différents héros qui se cachent tous derrière une identité secrète.

Régime totalitaire

Le grand méchant a envie de tout homogénéisé, il parle de purifier et d’unifier. On sent bien l’idée de race et de domination derrière ses discours.
domination

Apparence

Ici, ce sont plutôt les hommes qui montrent leur musculature (il y aura même des effets de torse nu). Mais on continue de nous faire apprécier la plastique de WonderWoman. Créer son avenir. Avec Flash et Cyborg, on nous présente de jeunes héros qui doivent se construire. Couple. Difficile de fonctionner avec une personne qui met son sens du devoir avant le couple (Lois à souffert que Superman se suicide pour sauver la planète), et maintenant il repart au combat.

Quête identitaire

Autant Cyborg qui s’interroge sur ce qu’il est (moitié homme, moitié machine, fabriqué par une technologie extra-terrestre) (Steppenwolf sous-entend qu’il a été engendré par une créature du chao), que Flash qui doit prendre son propre chemin, sont des jeunes qui vont découvrir un but à leur existence.

SCÈNES DIFFICILES

Mises en danger

L’introduction nous une traque de bandit qui se termine avec l’apparition d’une sorte de monstre volant, une bestiole inquiétante avec de grosses dents, Batman réalise qu’il va devoir faire face à des ennemis plus inquiétants que de simples voleurs. Attaque à main armée, on voit un garde se faire abattre à bout portant, finalement plusieurs morts, des personnes en otage, y compris des enfants doivent s’aligner, on craint pour leur vie, en fait ce sont des terroristes qui sont prêts à tout et qui veulent se faire sauter avec quatre blocs d’immeuble. Une bombe est amorcée et il ne reste que peu de secondes pour que tout le monde meure. Wonder Woman est seule pour faire face à toutes ces personnes, elle se fait tirer dessus pour empêcher qu’un des terroristes abatte les otages avec une mitraillette. Les Amazone subissent une attaque qu’elles ne comprennent pas tout de suite, c’est Steppenwolf qui veut leur prendre un cube précieux, il fait venir ses monstres qui tuent les femmes avec tirs rouges, la reine va protéger le cube en l’enfermant avec toutes ses sujets, elles n’hésitent pas à tenter enfermer ainsi l’ennemi, mais il les poursuit, tue des femmes, la reine tente de le protéger, on craint pour sa vie et pour l’une de ses filles coincée sous un cheval (on la voit pleurer sa fille). Attaque de Steppenwolf chez les Atlantes, il y a des morts, Aquaman ne peut rien contre lui. Des savants ont été amenés dans les égouts de Gotham, sombre bas fond avec rats, bruits inquiétants, Steppenwolf veut des informations et fait un interrogatoire, il tue des savants qui disent pitié qu’ils ont une famille, le père de Victor risque de mourir, Cyborg va l’aider et se retrouve à lutter contre Steppenwolf, gros combat généralisé avec beaucoup de risque de mourir, tirs et coups et explosions, les héros tentent de partir, des missiles ne peuvent rien contre le grand méchant, mais une brèche et ouverte et une masse d’eau risque de submerger tout le monde. On ne sait pas si Superman va redevenir lui-même en ressuscitant, Batman craint une colère, Superman revient avec une certaine agressivité, surtout qu’il se fait attaquer par Cyborg qui ne maitrise pas son système de défense, il attaque Superman qui répond d’un coup de laser des yeux, dérouté il s’en prend à ses amis, les autres ne peuvent rien contre lui, il est trop puissant et se montre aussi rapide que Flash et en veut à Batman, rien ne semble pouvoir apaiser sa colère, il le maintien au visage, on craint qu’il l’écrase. Gros combat final dans une atmosphère de fin du monde. Steppenwolf parvient à enclencher la fin du monde, des sortes de racines noires envahissent la terre et détruisent tout sur leur passage. On retrouve la famille où les zombies monstres vont entrer dans la maison, mais ils sont finalement attirés par Batman qui les motivent à le poursuivre, la maison s’effondre à cause des racines, la famille a juste eu le temps de s’enfuir, Flash va les aider pendant que ses amis affrontent le méchant, mais ne font pas le poids, Cyborg est blessé, Batman n’a plus d’énergie. Battu, Steppenwolf doit faire face à ses propres hommes qui l’attaquent.

Visuel effrayant

La synthèse est bien réalisée, les créatures peuvent être impressionnantes (surtout que l’on nous sert des sortes de bêtes volantes style zombie avec grosses dents). Steppenwolf recrée une armée avec

Malaise

Le monde est un peu livré à lui même avec la mort de Superman, on voit des jeunes qui détruisent un magasin, pauvre commerçant démuni, et la police qui les arrête, mais on peut craindre que cela n’enraie pas vraiment cette violence et on voit un clochard et son chien pathétiques. Peuple de pêcheur qui semble bien dans la misère et qui doit se faire aider par Aquaman. Barry souffre de voir son père en prison, il considère que l’enquête a été bâclée et aurait envie de faire des études pour le sortir de prison, le père lui demande de bâtir son avenir et de ne plus s’occuper de lui, ce qui dépite le jeune garçon. On découvre un laboratoire, bruits étranges, un nettoyeur avance et on craint qu’il se fasse tuer par un monstre que l’on ne voit pas bien. On réalise que Batman est observé, Cyborg a accès à toutes ses Informations. À différents moments du film, on va nous montrer une famille de pauvres gens qui doivent repeupler une région où il y a eu un accident nucléaire (avec enfants qui sont dans leur maison, ils sont dans un environnement précaire), c’est là que le méchant va poser sa base, on voit arriver les nombreux monstres, une apparition soudaine fait peur à une petite fille, on comprend qu’ils sont mal barrés avec tous ces montres dans les parages (ils risquent à la fin de mourir, ils doivent se barricader parce que les montres veulent entrer dans leur maison, ils ont peur, la petite se cache sous la table). Les héros vont tenter le projet un peu malsain de ressusciter Superman, on en voit deux qui vont déterrer le corps. Ils doivent entrer dans le vaisseau Alien par effraction et déposer le cadavre de Superman dans un liquide. Batman a bien souffert du combat, il ne dit rien, mais a plein d’ecchymoses.

Tristesse

On nous confirme la mort de Superman, deuil planétaire, on voit que la ferme des Kent est à vendre, après la mort de son mari on est triste pour cette maman qui se retrouve seule. Lois Laine a aussi du mal à se remettre.

Malsain

Steppenwolf se permet des commentaires sur les Amazones en disant qu’elles vont finalement l’aimer. Contre Wonder Woman il apprécie la combattre, disant qu’elle est toute à lui.

VOCABULAIRE

Parfois actuel, avec certains mots vulgaires (crever, saloperie).

Un film pensé pour un public adulte ou adolescent, pas pour les enfants (en Suisse il est conseillé 14 ans), trop de scènes de violence et de moments durs. Un film qui continue d’apporter son lot d’humour, mélangé à de l’action et des personnages masculins ou féminins sexy. Du grand spectacle (on dit Blockbuster) pour les amateurs du genre

Partager cette page :

Lost Password