Des films pour les enfants, série adaptées à leurs âges

 
 

 

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

 

 

 

 

 

 
   

PETER PAN 2, RETOUR AU PAYS IMAGINAIRE

Sans dégâts dès: 6 ans - Âge conseillé: 6 ans

DUREE
73 minutes
MONTAGE

Film d'animation de 2001. Ellipse, Wendy devient adulte et a un enfant d'un passage de fenêtre à l'autre. Le temps n'est pas toujours évident à saisir. Rythme parfois rapide, compliqué pour un petit. Les moments en image de synthèse (avec le bateau par exemple) sont d'une piètre qualité, le reste est supérieur à ce que l'on a l'habitude de voir pour des n°2.

MESSAGE

Raconter des histoires. C'est important de raconter des histoires à ses enfants, de nourrir leur imagination.

Plaisir de l'enfance. Un petit doit pouvoir rester dans le monde de l'enfance, ne pas grandir trop vite. Imagination. Plaisir de croire aux histoires magiques. Jeux symboliques. Avec les histoires que l'on a pu entendre, on peut rejouer des choses, vibrer dans des aventures.

Importance du merveilleux. C'est bien de croire aux pirates, aux fées et au pays imaginaire, cela permet de vibrer en jouant des aventures extraordinaires.

Être raisonnable. Si c'est une qualité que l'on peut apprécier, il ne faut pas qu'une enfant le devienne trop, sinon on appelle ça un adulte. Une petite fille trop réaliste ne crois plus au merveilleux, et c'est dommage. Parentalisation. Il y a un risque de se sentir trop concerné par les difficultés familiales lorsque l'on se sent investi d'un rôle de protection de la famille (il ne faut pas trop qu'un père dise à son enfant de prendre soin de sa famille pendant son absence). Disparition de l'enfance. Avec une grande soeur qui ne croit plus au merveilleux et qui se plonge trop tôt dans des responsabilités, qui réagit "comme une adulte", qui ne veut plus être dans les enfantillages. Responsabilité.

Monde en guerre. On voit les ravages des bombes, l'inquiétude de ceux qui doivent descendre dans des abris. Risque que les enfants grandissent trop vite, oublie d'être petite pour être surtout dans le fonctionnel ou participer à l'effort de guerre.

Amour familial. C'est important d'avoir l'affection de sa famille. Difficile de se retrouver seul sans ceux que l'on aime. Tension entre mère et fille. En grandissant, l'enfant veut gagner de l'autonomie et considère la mère comme puérile. En devenant consciente de certaines de ses capacités, elle devient exigeante et ne pardonne pas ce qu'elle considère comme de faiblesses chez les autres. Autonomie.

Réparer ses erreurs. Il faut résoudre les tensions que l'on a pu générer, se réconcilier, il faut arranger les choses.

Éducation. Il faut deux parents pour permettre à l'enfant de bien fonctionner dans la vie. L'enfant n'est pas de lui-même raisonnable. On nous montre une Jane plutôt caractérielle et les autres ne sont même pas éduqués. Garçon imbu de soi-même. Peter est plein d'assurance, il sait que les filles sont jalouses à cause de lui (mais c'est Peter, c'est difficile de lui en vouloir). Mauvaises manières. Les enfants sauvages font beaucoup de bruits, ils n'écoutent pas.

Danger des mauvaises fréquentations. Passer une alliance avec une personne louche ne peut que mal finir. Jane va bien regretter d'avoir accepté le pacte, elle voit que l'autre ne va pas tenir parole.

Fille forte. Une fille peut faire partie des "garçons" perdus, elle n'est pas cantonnée à être une maman. On voit Jane sauver Peter, se montrer performante, ne pas se laisser faire.

SCENES DIFFICILES

Mises en danger. Londres est en guerre, il y a les bombardements, il fait nuit et Jane (fille de Wendy) doit se mettre dans un abri de fortune pour se tirer d'affaire. Le capitaine crochet fait toujours peur, les pirates aussi, surtout quand ils vont kidnapper Jane (la musique augmente la tension), on les voit de nuit descendre de leur bateau volant par des fils, on ne sait pas vraiment comment ils vont s'y prendre. Jane est dans un sac, Crochet la jette à l'eau pour qu'elle soit dévorée par une pieuvre géante. Peter Pan doit plonger pour la sauver, on ne sait pas s'il a réussi. Jane est poussée dans le vide par Clochette, elle risque de s'écraser au sol. L'arrivée du capitaine et de ses hommes au moment où tout le monde était content, ils sont agressifs, avec des couteaux, Peter est attaché, embarqué par Crochet menaçant.

Malaise. Jane est agressive, elle dit à son frère qu'il ne faut pas croire à ces mensonges, qu'il n'y a pas de Peter Pan ou de pays imaginaire. Peter Pan ne semble pas toujours gentil, plutôt imbu de lui même et avec une âme d'enfant (qui s'amuse avec le livre de Jane et le détruit). Jane passe un pacte avec le capitaine crochet.

Tristesse. Père qui doit partir à la guerre, la petite fille est triste. Jeanne ne se sent pas bien, elle s'est mis à dos sa famille et ne croit plus au merveilleux. Risque que les enfants soient séparés de leur mère, ils doivent quitter Londres pour être protégés. Se retrouver seul, être triste en pleine nuit, sous la pluie. Peter capturé avec tous ses amis est en colère, il traite Jane de traitresse. En disant qu'elle ne croit pas en l'existence des fées, Jane a rendu Clochette malade, on peut même croire à sa mort, la petite fille se dépêche d'aller la sauver, elle va pas assez vite et la retrouve inanimée, éteinte, elle est désespérée et pleure sur son lit.

Banalisation de la violence. Couplé à une forme de maltraitance, surtout sur Crochet qui va subir différentes choses (pour notre plaisir) durant l'animé.

VOCABULAIRE
Classique, avec des chansons qui expliquent ce que ressentent les personnages.

Commentaires. La suite de Peter Pan ose le changement, si vous être trop fan du premier film, vous risquez de ne pas apprécier (on ne reconnaît plus la voix de Peter Pan. Le crocodile a disparu, c'est une pieuvre géante qui le remplace). Mais on ne peut que reconnaître que, pour une fois, on fait bien attention à la condition de la femme, car la petite fille a du caractère et n'est pas comme la Wendy du premier opus. Les pirates restent toujours méchants, et il y a quelques scènes tendues, mais c'est assez vite désactivé.

Thèmes. Pirate. Fée. Indien. Raconter des histoires. Jeu. Imagination. Deuxième Guerre mondiale. Responsabilité. Réparation. Autonomie. Éducation. Fréquentation. Femme performante.

Ce que disent les autres. Pour FilmAges, l'âge conseillé est 5 ans. "Aucune contre-indication pour ce film destiné aux petits spectateurs. De facture très classique, il présente en particulier l’avantage de ne contenir aucun élément susceptible d’effrayer les plus jeunes et de ne pas être trop long".