Shrek, fais-moi peur !

Shrek, fais-moi peur !

À partir de 11 ans

Shrek, fais-moi peur ! est un court-métrage de 2010, en images de synthèse. Certains moments, surtout dans l’histoire racontée par l’Âne, sont vraiment décousus, un enfant aura de la peine à suivre le fil.

MESSAGES

Courage

Le courage est mis en valeur. On se moque des personnes qui n’en ont pas.

Halloween

Revalorisation de la fête d’Halloween, dans l’idée de faire peur, d’embêter les gens. Peur. Frisson.

Compétition

Gagner à tout prix. Importance de gagner son pari, même si cela doit être au détriment de l’autre.

Appartenance

Sens de l’amitié. Exemple de soirée passée entre « amis ».

Couple idéal

Sens de la famille, avec un exemple de couple sur la même longueur d’onde.

Shrek, fais-moi peur !

Shrek, fais-moi peur !

SCÈNES DIFFICILES

Mises en danger

Tit-Biscuit vit un véritable cauchemar, avec une fiancée qui se transformera en de nombreux zombies. Pinocchio au plafond, ou qui vomit sur Shrek, joue bien la folie. L’effet Poltergeist final est assez impressionnant.

Morts

L’histoire de l’Âne comporte différentes morts de l’Âne ou de Potté.

Environnement nocturne

Les scènes se passent de nuit, de nombreux moments sont pensés comme effrayants, et la musique accentue cela.

VOCABULAIRE

Langage « jeune ».

Un Shrek qui fera toujours bien rire, mais qui est nettement plus orienté adulte ou ado que les autres, on parodie de véritables films d’horreur, La Fiancée de Frankenstein, Psychose et L’Exorciste. Encore moins pour les petits que les autres.

Il existe un premier, deuxième, troisième et quatrième film, et quatre courts-métrages (3D, Noël, le Noël de l’âne et Halloween).

Partager cette page :

Lost Password