One Piece : Z est un film de 2012, plutôt complexe à saisir au début, on entre directement au coeur d’une bataille dont on ne connait pas les motivations des différents protagonistes. Une animation bien au-dessus de la série. Gros plans. Quelques effets de synthèse.

MESSAGES

Poursuivre son rêve

Oser faire ce que l’on veut. Critique de Z qui empêche l’autre d’avancer, qui questionne Luffy sur le risque qu’il fait peser sur ses camarades en les emmenant dans ses aventures (il n’a pas supporté les sacrifices que peuvent imposer les quêtes). S’il y a un choix à faire, autant faire ce que l’on aime. Importance des repères, comme le chapeau de Luffy, qui lui rappelle quel chemin il veut suivre. Même après la mort, d’autres peuvent vouloir suivre ce qu’on a voulu être.

Importance de la vie

On peut avoir ses choix, mais cela ne doit pas mettre en danger l’autre. Seuls les méchants ne font pas attention aux dégâts collatéraux. Respect de l’autre.

Volonté

Obstination. Persévérance. Avoir une détermination qui décuple ses forces. Se dépasser.

Banalisation de la violence

Le début du film nous montre une bataille violente, sous un air de musique tendre. Les héros vont apprécier les combats, surtout le Luffy qui recherche l’aventure. Luffy est surhumain, il peut se jouer des tirs, montre une surpuissance qui le rend capable d’encaisser n’importe quoi.

Temporalité

Un pouvoir qui joue avec le temps.

Arme

Critique des armes à grand potentiel de destruction. Complot. Gouvernement qui cache des choses qui pourraient être trop dangereuses si connues.

Séduction

Les demoiselles ont des poitrines impressionnantes que l’on sait bien faire mouvoir (même si Nami redevient enfant et qu’elle perd ses attributs, Sandy, limite obsédé, devient encore plus intéressé de la voir murir, limite malsain). Sandy montre bien son intérêt pour Nami. Même avec sa poitrine qui a bien diminué en perdant quelques années, les hommes sont bien séduits par Robin et sa danse séductrice. Les demoiselles vont aussi profiter des héros dénudés dans des bains. Sexualisation des personnages.

Valeur éthique

Le médecin de l’équipage veut sauver les vies.

Genèse de la violence

On nous montre comme une souffrance peut changer une personne et la rendre agressive. Comme l’empathie peut disparaître quand on pose une trop grande carapace.

Culture japonaise

Sources d’eau chaudes, cerisiers en fleurs.

One Piece : Z

One Piece : Z

SCÈNES DIFFICILES

Mises en danger

Scène de destruction volcanique, lave roche qui fonce sur les habitants, qui va détruire toute une île, et qui risque de submerger les héros. Métal qui peut prendre l’énergie de ceux qui ont mangé du fruit du démon, on voit Luffy se faire tirer dessus et être blessé. Combats violents. Les coups sont impressionnants, utilisation d’armes destructrices, de pouvoirs du fruit du démon impressionnants (pouvoir qui réduit l’âge quand on se fait toucher). On peut voir du sang, ou des crachats lors de coups violents.

Visuel effrayant

Le générique montre des images contrastées avec une certaine violence. Un des personnages est un squelette. Impressionnants effets de destruction. À vouloir décupler ses forces, Luffy a le visage marqué, des yeux presque fous lors de son combat final.

Malaise

La personne, que nos héros ont sauvé, a la mission de tuer tous les pirates. Conflit entre camarades (bon vu que c’est Zorro et Sandy, on en a un peu l’habitude). Histoire de Z, dont la femme et l’enfant ont été tués par un pirate, puis qui a vu son navire de recrues attaqué par un pirate avec les pouvoirs d’un fruit du démon, à part trois personnes, ils furent tous décimés. Moment de tension entre un disciple et son ancien maître. Le plan de Z est de créer une réaction en chaîne qui pourra carboniser le mer du Nouveau Monde, réduisant tous les pirates en cendres (ainsi que des millions de citoyens).

Tristesse

Le bateau de Luffy se fait tirer dessus, nombreux coups de canon, il risque d’être détruit, explosions en tout genre. Bataille finale de Z, contre ses anciens camarades ou disciples, dans un respect à la force du vieux lion qui a droit à son combat final.

Peu de repères bons ou méchants

On voit des pirates plutôt montrés comme sympathiques, avec une Marine, symbolisme de justice, qui se fait démolir, qui peut être décevante. La création d’une sorte de police parallèle plus violente, pensée pour écraser les pirates. On a de la peine à saisir qui peuvent être les bons et les méchants, un film trop subtil pour les plus jeunes.

Dépendance

De nombreux fumeurs, y compris un gentil. On voit des gens boire et être un peu avinés. Z est lui-même adepte de la bouteille (un de ses disciples reconnaîtra suivre son exemple pour paraître cool).

VOCABULAIRE

Classique

Le film n°12 de One Piece, qui reprend les personnages de la série, mais donne une grande importance à un nouveau, Z (cela éclipse presque Luffy et son équipage, un personnage torturé presque pathétique finalement). Un film supervisé par le créateur du Manga original, Eiichio Oda.

En dehors de la série, il existe aussi des longs métrages, qui ont été produits pour le cinéma ou pour la vente vidéo. Le film n°1 One Piece, le n°2 l’aventure de l’île de l’horloge, n°3 Le Royaume de Chopper, n°4 L’aventure sans issue, n°5 La malédiction de l’épée sacrée, n°6 le Baron Omatsuri et l’île aux secrets, n°8 Les pirates et la princesse du désert, n°9 l’épisode de Chopper. Le film n°10 Strong World et en synthèse, le n° 11 Mugiwara Chase. Le n°12, One Piece film Z. Le n°13, One Piece Gold.

On peut aussi découvrir un double épisode spécial crossover entre One Piece, Dragon Ball Z et Toriko.

Partager cette page :

Lost Password