Les Deux Chaperons rouges (Little Rural Riding Hood) est un court-métrage de Tex Avery sorti en 1943. Rythme qui peut être rapide. Nombreux gags à la minute. Droopy apparait pour la première fois dans un court-métrage, il poursuit un loup échappé de prison durant tout le film.

MESSAGES

Conte

On nous présente une réécriture du conte du petit chaperon rouge d’une manière parodique.

Loup

On nous montre qu’un vilain prisonnier ne peut pas s’enfuir et rester libre, il y aura des personnes qui vont s’occuper de lui et le rattraper.

Intérêt pour l’autre sexe

On nous montre qu’il faut une certaine convenance avec les femmes, en jouant le contraste entre le paysan qui est juste bon à siffler et baver devant la femme, et le gentleman des villes qui est bien plus classe. On nous montre que l’homme ne peut pas forcément se maitriser devant la femme qui lui plait. Drague. Pour plaire aux femmes, il ne faut pas se montrer grossier. Obsédé. Les hommes sont tous aussi obsédés les uns que les autres.

Abus

On nous montre que le loup aime le chaperon, et qu’il aimerait bien l’embrasser, c’est montré sous forme de gag, avec une fille qui se laisserait bien faire (le pire c’est quand elle décide de se laisser faire, il tombe sur une photo d’une fille sexy et la laisse tomber).

Sexualisation de personnage

La demoiselle qui plait au loup est à moitié dénudée, montre son popotin et aguiche les hommes.

Apparence

Si le film nous montre une fille sexy qui plait bien au loup, la fin nous montre qu’une femme sera toujours séduisante pour un homme.

Contraste ville-campagne

On rit de nous montrer un gars de la campagne qui ne sait pas bien se tenir, qui est plutôt gauche et moche (dans le contraste avec l’homme des villes qui est très propre sur lui) (bon à la fin, on nous montre que les hommes sont tous aussi obsédés les uns que les autres). Chacun sa place. Difficile de mélanger les cultures, c’est mieux d’être chacun à l’endroit qui nous correspond.

Les Deux Chaperons rouges

Les Deux Chaperons rouges

SCÈNES DIFFICILES

Malaise

On utilise les femmes comme objets, elles sont juste sexualisées pour différents personnages, ou objets permettant le gag. Même des abus sont montrés comme comiques (quand le loup veut poursuivre la femme pour l’embrasser, quand il lui fait embrasser la vache…).

Moquerie

On se moque bien de ce loup de la campagne qui ne sait pas se tenir, à qui on veut donner une allure paysanne.

VOCABULAIRE

Classique, parfois un peu d’argot (pigé, poutou, béqueter). Les personnages de la campagne ont un accent paysan stéréotypé. Une chanson.

L’idée que le loup est surtout intéressé à embrasser le chaperon rouge pourrait être intéressant si ce n’était pas rempli de stéréotypes. Un animé qui est intéressant si on en fait une critique avec l’enfant, sinon faudrait mieux l’oublier (dommage, il avait un certain charme). Mieux vaut attendre 7 ans pour lui expliquer la chose, cela parle surtout des hommes intéressés par les femmes.

Tex Avery était spécialisé dans les courts-métrages bien déjantés, il en existe beaucoup, j’en ai référencé quelques-uns (Les Deux Chaperons rouges, Droopy fin limier, Casse-noisette fait le fou, Le meurtre de Dan McGoo, Le Chat qui détestait les gens, Cendrillon fait les trois huit, Le coucou, La maison du futur).

Ce que nous disent les autres : ici, on nous montre que ce n’est pas que pour les enfants. Ici, une présentation de Tex Avery.

Partager cette page :

Lost Password