Le meurtre de Dan McGoo (The Shooting of Dan McGoo) est un court-métrage de Tex Avery sorti en 1945. Rythme qui peut être rapide. Nombreux gags à la minute. Droopy apparait pour la première fois dans un court-métrage, il poursuit un loup échappé de prison durant tout le film.

MESSAGES

Mort

Dès le début du court-métrage, on nous montre ce qu’est la mort, avec la population de la ville qui diminue lorsque l’on entend des coups de feu, on voit aussi des potences (pour adultes et enfant).

Sexualisation de personnage

La femme est un objet à apprécier. On nous la montre comme comme Pin-up, qui vient faire son show pour motiver les hommes. La demoiselle qui plait au loup est à moitié dénudée, montre son popotin et aguiche les hommes. Un tableau semble montrer une femme dénudée, mais il y a un homme devant qui dit qu’il ne va pas se déplacer. Femme-objet. Avec une demoiselle juste bonne à être matée et sauvée.

Intérêt pour l’autre sexe

On voit clairement que les hommes apprécient la demoiselle, surtout le loup qui montre son excitation en se frappant la tête de différentes manières. Obsédé. On voit l’effet sur le loup, qui siffle la demoiselle. Tous les hommes peuvent devenir excités face à une femme, même Droopy va se mettre à gesticuler comme le loup.

Abus

Le loup va vouloir kidnapper la demoiselle qu’il veut pour lui.

Jeux d’argent

Des hommes jouent aux cartes et semblent miser de l’argent (il semblerait que celui qui distribue est un tricheur).

Alcool

Un vrai mec boit de l’alcool le plus fort possible.

Littérature

Inspiré d’un poème anglo-saxon de Robert W. Service.

Le meurtre de Dan McGoo

Le meurtre de Dan McGoo

SCÈNES DIFFICILES

Mises en danger

Le loup s’empare de Droopy, il le maintient contre une table et va le poignarder avec un couteau. Droopy et le loup se tirent dessus, on ne sait pas tout de suite qui a tué l’autre.

Malaise

Gag sur la mort, avec une potence pour enfant. Des personnes se tirent dessus dans un bar, on voit aussi qu’ils boivent de l’alcool. Musique un peu tendue quand on approche le personnage principal, mais on voit que c’est Droopy et c’est tout de suite plus tranquille. Le loup tire sur des personnes au bar, ils meurent tous et le gag c’est que leurs fantômes vont continuer de boire. Droopy reçoit une bise pour avoir tué un homme.

Santé

Boisson. On nous montre des hommes qui apprécient l’alcool, ils boivent dans un bar.

VOCABULAIRE

Classique. Une chanson.

L’idée que le loup est surtout intéressé à embrasser le chaperon rouge pourrait être intéressant si ce n’était pas rempli de stéréotypes. Un animé qui est intéressant si on en fait une critique avec l’enfant, sinon faudrait mieux l’oublier (dommage, il avait un certain charme). Un tout petit peu le voir, mais mieux vaut attendre 7 ans pour lui expliquer la chose.

Tex Avery était spécialisé dans les courts-métrages bien déjantés, il en existe beaucoup, j’en ai référencé quelques-uns (Les Deux Chaperons rouges, Droopy fin limier, Casse-noisette fait le fou, Le meurtre de Dan McGoo, Le Chat qui détestait les gens, Cendrillon fait les trois huit, Le coucou, La maison du futur).

Ce que nous disent les autres : ici, on nous montre que ce n’est pas que pour les enfants. Ici, une présentation de Tex Avery.

Partager cette page :

Lost Password