Les Animaux fantastiques : Les Crimes de Grindelwald est un film de 2018, avec des incrustations d’images de synthèse impressionnantes. Si le film commence dans une action trépidante en 1924, on retrouve le héros trois mois plus tard. Il va se passer plusieurs choses en même temps. Moments de flash-back. Il faut avoir vu le premier film pour comprendre l’histoire et c’est mieux de connaître ceux d’Harry Potter, mais ce n’est pas indispensable.

MESSAGES

Histoire

Nous sommes en 1927. Dans ce film, c’est surtout le vieux Paris qui est montré. On retrouve bien les véhicules, l’habillement de ces années-là. On fait une allusion sur la crainte de la Deuxième Guerre mondiale ou la bombe atomique que l’on ne veut pas voir apparaître. Un film qui rejoue avec Grindelwald, une manière différente de mettre en scène la montée d’Hitler, le besoin du peuple d’être protégé, entendu et de suivre un mauvais chemin.

Amour

On nous montre clairement une certaine attirance entre certains de nos héros. L’amour ne doit pas être imposé. Un joli exemple de déclaration amoureuse, sur le fait de trouver l’autre belle. (la déclaration doit être faite par l’homme). Timidité. Norbert Dragonneau n’a clairement pas de facilité pour s’exprimer lorsqu’il parle aux femmes, il ne maitrise pas grand-chose. Dispute. Entre Jacob et Queenie, on sent de la tension, ils ne sont pas d’accord et cela peut remettre en cause leur couple. Quand on se fâche, on peut dire des choses qui blessent et regretter. Quiproquos amoureux. Tina a cru que Norbert s’était fiancé avec Leta, cela complique leur relation. Lorsque l’on veut trop protéger l’autre, on ne peut pas l’entendre dans ses motivations (Jacob ne veut pas se marier pour que Queenie n’ait pas à subir de la discrimination). Couple mixte. On nous montre la difficulté d’oser se marier lorsque l’on s’aime, mais que l’on est différent (ici sorcier et moldu). Recherche de ceux qui se montrent plus progressifs en la matière.

Animaux

Autour de l’histoire des hommes, on doit faire attention à ne pas imaginer que nous sommes les seuls importants. Une personne comme Norbert a compris que les animaux ont besoin qu’on les respecte, comprenne. Protection des animaux. Norbert est clairement une personne qui veut protéger les espèces animales. Être capable de créer des liens avec des espèces animales. Reconnaître les besoins des animaux, les protéger, les nourrir, s’en occuper, ne pas avoir peur d’espèces qui peuvent être dangereuses (ce sont les humains qui sont dangereux). Il peut se mettre en danger, met beaucoup d’énergie à les nourrir, les protéger, les comprendre. On nous montre une assistante qui prend aussi soin des animaux (après c’est un peu dommage qu’on nous montre ces personnes comme étranges, comme s’il fallait être différents pour s’occuper des animaux). Bestiaire fantastique. Si on nous montre de nouveaux animaux plus spectaculaires les uns que les autres, il y aura une petite nouveauté, certains proviennent d’autres cultures, comme un dragon typé chinois ou un Kappa. Se décentrer. Il n’y a pas que l’humain qui existe, les animaux ont aussi le droit d’être là.

Combattre

Lorsque le mal arrive, il ne faut pas hésiter et le combattre. Se positionner. On demande à Norbert Dragonneau à se positionner et à aider la patrie à lutter contre le mal (mais lui se veut être indépendant et ne croit pas à cette justice qui dénigre ceux qui sont différents).

Racisme

On retrouve le thème des sangs purs qui se croient être supérieur. Avec un discours de fasciste. Difficulté pour un couple mixte (ici sorcier et moldu) de pouvoir se marier. Tolérance. On critique les discours de Grindelwald qui fait croire qu’il accepte tout le monde, mais qui en fait dit bien qu’il y a des personnes qui ont plus d’importances que d’autres (ceux qui ont des pouvoirs magiques) (et que les autres peuvent exister, mais pour d’autres taches). On voit comme on peut utiliser les foules avec des discours. On nous montre comme les elfes de maison sont au travail soumis. Montée du totalitarisme.

Sens du sacrifice

Il y a clairement la question de l’implication dans ce film. Norbert se dévoue beaucoup, il fait passer sa vie après celle des animaux. Leta va sacrifier sa vie pour tenter d’arrêter Grindelwald. On peut vouloir être neutre face à des problématiques, mais lorsque cela devient trop grave, il y a nécessité de s’impliquer. Implication.

Les Animaux fantastiques : Les Crimes de Grindelwald

Les Animaux fantastiques : Les Crimes de Grindelwald

Manipulation

Grindelwald a le pouvoir de donner aux personnes ce qu’ils veulent entendre, il sait se montrer persuasif, c’est un orateur dangereux. Tentation. On voit comme des gens qui peuvent être sympathique peuvent se faire happer par un système totalitarisme. Totalitarisme. Une femme comme Queenie peut croire qu’un nouveau système va l’aider dans ses difficultés (et avec un système où on va vouloir poser des différences de caste entre les gens, cela risque d’être vraiment pas le cas). Persuasion.

Quête identitaire

Croyance a besoin de comprendre d’où il vient, il recherche sa mère. Besoin de comprendre pourquoi on a été abandonné. Origine. Complexité de la généalogie avec la famille Lestrange.

Maladie psychique

Queenie est un personnage qui ne maitrise pas entièrement sa personnalité, elle va d’ailleurs être traitée de folle par son amoureux. Autisme. On nous montre des personnages important dans ce film qui ont des traits autistiques, comme Norbert ou Croyance (ils ne regardent pas dans les yeux, sont dans leur monde, n’ont pas de facilité avec les liens sociaux). Intéressant de mettre en scène ce type de personnages (autant le gentils qui fait ce qu’il veut, mais se montre agréable que le plus problématique qui est dans ses colères et sa souffrance).

Pouvoir

Critique de ceux qui recherche gloire, reconnaissance ou pouvoir, ils peuvent agir dangereusement ou que dans leur propre intérêt.

Fratrie

Relation compliquée entre deux frères. On nous montre que c’est difficile de devoir fonctionner avec un frère qui réussit bien les choses et qui croit qu’il arrange tout. Importance de soutenir l’autre. Bébé. Un petit frère bébé qui pleure tout le temps peut être très très désagréable (ici, cela finit par la mort du bébé).

Traumatisme

On retrouve l’épouvantard, avec ce qui pause le plus de problèmes aux personnes et ce qui apparait pour Leta Lestrange est un secret lourd a porter (elle se sent responsable d’avoir échangé son frère avec un autre bébé, juste avant qu’un naufrage ait lieu, et son frère est mort noyé). C’est important d’avouer ce qui nous pose problème, c’est le premier pas vers la résolution. La confession est un soulagement.

Homosexualité

Pour la première fois, on peut bien comprendre qu’il y a eu un lien amoureux entre Dumbledore et un garçon, Grindelwald, ils étaient plus qu’amis et on fait un pacte de sang pour ne jamais se combattre dans leur jeunesse.

Magie

Un monde avec de portes qui donnent sur d’autres mondes, des pouvoirs avec baguettes magiques et des animaux extraordinaires. Prédiction. On nous parle d’un livre qui semble livrer des informations sur le futur (les choses pourraient être écrites).

Altruisme

Norbert est un exemple de personne qui aide les autres, sans être intéressé par le pouvoir ou la popularité, il se bat pour les causes qu’il juge justes.

Cirque

Un exemple d’un endroit où on utilise les animaux (et même les humains) pour les montrer comme des choses curieuses. Une petite critique du cirque qui utilise les animaux.

Enquête

On voit des personnages à la recherche de Croyance. Différents moyens pour découvrir ce que l’on cherche (c’est surtout Norbert qui cherche Tina qui est une scène intéressante, avec une scène de recherche d’empreinte façon magicien).

Les Animaux fantastiques : Les Crimes de Grindelwald

Les Animaux fantastiques : Les Crimes de Grindelwald

SCÈNES DIFFICILES

Mises en danger

Succession impressionnante de scène lors de l’extradition du méchant. Les gardiens sont envoyés dans le vide. Les baguettes des deux hommes qui menaçaient Grindelwald se retrouvent plantées dans leur cou. La calèche est plongée dans l’eau qui monte à l’intérieur, les hommes semblent se noyer. Grindelwald semble avoir apprécié un petit animal, qu’il jette sans remord dans le vide, il maintient un vieil homme à bout de bras et le laisse tomber dans le vide. On comprend qu’une femme et son mari ont été assassinés pour que Grindelwald puisse leur prendre leur appartement (le pire c’est qu’ils ont un tout petit enfant et lorsqu’il est découvert, il va aussi être tué) (tout est suggéré, mais on le comprend bien). Norbert a été transporté sur le haut des toits, c’est vertigineux. Norbert doit aller s’occuper d’une créature dangereuse, elle a déjà blessé les doigts d’une demoiselle qui aide, on comprend que cela ne va pas être évident, il plonge dans l’eau, puis doit s’agripper à une sorte de dragon des mers à l’apparence d’algues. Gros capharnaüm avec les animaux du cirque qui s’enfuient, il y en a plus gros que les autres, le Zouwu, qui casse tout. Croyance arrive dans l’endroit où devrait être sa mère, on ne la voit pas tout de suite, c’est tendu, la femme qu’il découvre est une naine avec une voix étrange, elle lui dit ne pas être sa mère, il va perdre ses moyens et tout faire exploser dans une impressionnante scène de destruction. Le dragon chinois sème la panique, Norbert ose se mettre face à lui pour l’affronter. Combat contre les Matagots, avec finalement le dragon chinois pour s’en sortir. Grindelwald va enclencher des flames bleus contre ceux qui ne sont pas avec lui, un de ses hommes va les traverser et se faire bruler (il était plus fidèle à Dumbledore), Croyance va les rejoindre, Queenie aussi, Grindelwald s’en prend aux frères Dragonneaux et Leta fait croire qu’elle va le rejoindre avant de l’attaquer, mais sa riposte sera mortelle pour la jeune femme. Les flammes continuent de tuer des aurors, tout le monde tente de les arrêter, car elles risquent de détruire Paris (on peut voir que ce sont des sortes de dragons bleus).

Malaise

Le film a beaucoup d’atmosphères sombres, lugubres. On commence avec une introduction plutôt immersive. Un homme est en cellule, assis, on voit que la sécurité est maximum, on apprend qu’ils lui ont coupé la langue, il va être transféré en Europe pour y expier ses crimes, une calèche tirée par des chevaux noirs plutôt inquiétants l’attend. Malgré la sécurité on saisit qu’il y a un problème, la personne enchaînée se révèle être une autre personne. On comprend que croyance a survécu et qu’il risque d’être l’enjeu des puissances qui veulent se l’approprier pour le mal. Les autorités veulent mettre la pression du Norbert, ils ne veulent pas le laisser sortir de son pays s’il ne se met pas à leur service. Norbert apprend qu’il est surveillé, il tente d’échapper à sa filature. On sent que Dumbledore tente de convaincre Norbert de faire la même chose que voulait le gouvernement, le jeune homme ne veut pas, mais finit par se laisser convaincre. on ne comprend pas pourquoi Dumbledore ne veut pas combattre Grindenwald. Tina a cru que Norbert s’était fiancé avec Leta, cela complique leur relation. Jacob semble complètement sous l’emprise de Queenie, elle s’est permis de l’enchanter pour qu’il accepte ce qu’elle lui demande. Un homme présente une femme comme un sous-être qu’il oblige à se changer dans sa forme animale (un serpent). Un homme mystérieux semble aussi chercher Croyance, il est dans le même endroit que Tina. Grindelwald utilise un crâne comme une sorte de bang. On entend que Croyance serait la seule personne qui pourrait tuer Dumbledore. Des sbires de Grindenwald ont réussi à mettre la main sur quelque chose au ministère. Queenie complètement désorientée se retrouve sous la pluie prostrée, elle va être abordée par une gentille dame qui va se révéler être à la solde de Grindelwald. L’homme que le gouvernement a mandaté pour retrouver Croyance est à la solde de Grindelwald, il lui indique où se trouve le jeune homme. On ne comprend pas les motivations de l’homme noir qui recherche Croyance, il va emmener Norbert là où il avait emmené Tina, endroit sombre dans des souterrains et va les enfermer. Dumbledore demande à Theseus de faire attention et de ne pas aller à un rassemblement de Grindenwald. Leta est considérée comme méchante à l’école, et tout le monde est contre elle. Lorsqu’elle a accès à l’épouvantard, elle y voit une chose étrange, blanche qui coule dans les profondeurs, on ne comprend pas ce que c’est. Queenie rencontre Grindelwald, si dans un premier temps elle a peur, elle va écouter ce qu’il lui dit et on peut craindre qu’elle se fasse avoir. Yusuf a une sorte de bestiole dans l’oeil, un vers tentaculaire qui lui est retiré. Tina en veut à Norbert, elle est très distante. Une sorte de gros voile se dépose sur Paris, c’est Grindelwald qui appelle ses disciples. On ne sait pas qui braque Theseus avec une baguette sur la tempe. Tina et Norbert doivent s’emparer d’un document au ministère, ils se font passer pour ce qu’il ne sont pas, risque d’être découvert, devoir se cacher, la dame de l’accueil ne semble pas dupe, elle apparaitra plus tard avec des Matagots, yeux luminescents, apparence agressive, surtout qu’ils se font attaquer et deviennent ainsi féroce et menaçant. Moment tendu lorsque Leta et son frère ne semblent pas d’accord sur qui est Croyance, ils sont dans un cimetière et tentent d’expliquer la descendance, elle va finalement avouer qu’elle a tué son frère bébé, sans vraiment le vouloir, mais se sent coupable (on voit en flash-back le bateau qui coule et le frère qui est dans une autre chaloupe couler avec sa mère qui ne parvient pas à le récupérer et la silhouette du bébé enveloppé dans un drap qui descend au fond des eaux). Une femme va vouloir sortir sa baguette pour agresser un Auror, l’homme du gouvernement va réagir et tuer la femme, Grindelwald va utiliser cette mort pour envoyer le message que ce n’est pas lui le méchant (quand on réalise bien que c’est lui qui a créé cette situation). On retrouve Grindelwald en Autriche dans un château des Alpes où il va dire à Croyance que son frère à l’intention de le détruire, qu’il est le frère de Dumbledore.

Apparence effrayante

Les effets spéciaux sont très réalistes, les créatures magiques ont l’air vraies et peuvent être impressionnantes. Grindelwald a un oeil blanc qui crée un effet étrange sur son visage. Peur en sursaut. Un serpent en gros plan semble foncer contre les spectateurs.

Critique de l’autorité

On nous montre ici un pouvoir répressif qui se permet une certaine agressivité, met la pression sur les gens. Nous ne sommes pas du côté des Auror avec ce film, on préfère Dumbledore.

Monde complexe

Sans avoir vu ou lu les Harry Potter, le film peut être complexe à saisir. La distinction entre les sorciers et les humains n’est pas tout de suite posée et beaucoup d’informations pourraient ne pas être perçues. On reprend l’histoire avant celle du petit sorcier, mais il vaut mieux la connaître. Les intentions des personnages se dévoilent petit à petit, il faut un temps avant de saisir ce qu’ils veulent vraiment (avec comme dans les livres de J.K. Rowling des éléments qui ne sont compris qu’à la fin). Il faut en tout cas avoir vu le premier film.

VOCABULAIRE

Quelques termes propres à la série.

Un film plutôt impressionnant, avec des images de synthèses bluffantes d’animaux magiques. Ce n’est pas pensé pour les plus jeunes, franchement déconseillé aux petits justes motivés à découvrir des animaux magiques. Le film est moins violent que le premier, mais il y a beaucoup de combats, des morts (dont un personnage principal apprécié). Indispensable pour les amateurs d’Harry Potter et peut-être magique pour les autres, ça dépend des goûts.

Si vous voulez découvrir cet univers, il existe un premier film des animaux fantastiques.  Et sinon, Harry Potter et les films. Harry Potter à l’école des sorciers. Harry Potter et la chambre des secrets. Harry Potter et le prisonnier d’Azkaban. Harry Potter et la coupe de feu. Harry Potter et l’Ordre du Phénix. Harry Potter et le prince de sang-mêlé. Harry Potter et les reliques de la mort, partie 1. Harry Potter et les reliques de la mort, partie 2.

Partager cette page :

Lost Password