ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

 

 

 

 

 

 
   

Vic le Viking le film

VIC LE VIKING - LE FILM

Sans dégâts dès : 6 ans - Âge conseillé : 7 ans

DUREE
87 minutes
MONTAGE

Un film de 2009, avec acteurs et quelques effets de synthèse. La barbe du papa est loin d'être réaliste, mais la qualité (pour un film européen) des décors est adaptée à l'âge des spectateurs (qui ne vont pas se plaindre d'une barbe postiche). Quelques effets de transition de scène rapide qui montrent des endroits différents au même moment. Flash-back. Le générique de fin reprend subtilement en images des scènes du film que l'on a manquées.

MESSAGE

Relation au père. Relation entre un père et un fils, sentiment de fierté réciproque, ce sont deux personnes qui s'apprécient. Imposition parentale. Le père est souvent à mettre des pressions à son fils "un homme doit être fort". La mère calme le jeu et est raisonnable.

Mensonge. Exemple d'un garçon qui ne ment pas.

S'affirmer. Pouvoir se montrer performant dans un monde d'adulte. Reconnaissance. Finalement Vic est reconnu par son père comme étant un vrai Viking.

Force du faible. Triomphe de l'ingéniosité sur la force. Le cerveau de Vic vaut les deux bras de son père et même plus.

Protection parentale. Importance de l'enfance. Les enfants sont un bien précieux, tous les hommes partent les sauver quand ils se font enlever.

Amour. On se moque gentiment de l'amour, "il est trop mignon" dit la copine de Vicky en croquant un poisson qu'elle donnait aux otaries. L'énorme Faxe tente sa chance avec une jolie fille et cela fonctionne.

Cupidité. Appât du gain. Critique de la recherche de l'or, finalement le trésor est une unique petite pièce d'or, beaucoup de bruit pour rien. Trésor.

Voyage initiatique. Vic ose malgré son jeune âge partir en mer et vivre des aventures.

SCENES DIFFICILES

Mises en danger. La scène du début avec le loup qui poursuit Vic. Sven le Terrible et son équipage surjouent les méchants, si c'est de l'humour pour nous, les plus jeunes risquent d'être effrayés. Nous avons affaire à un monde viking, on va assister à une scène de beuverie, à des batailles. Combat final du papa contre Sven qui a failli perdre et qui risque de ne pas pouvoir rejoindre son équipage.

Crainte. Les Vikings assaillants avec leurs masques, les maisons enflammées. L'arrivée soudaine de Vic qui est en ombre sur le pas-de-porte, on ne saisit pas tout de suite que c'est lui. Dans le brouillard, le silence et la peur qu'il arrive quelque chose. Aspect fantomatique, crainte d'un bateau fantôme, le bateau qui coule, les Vikings risquent de se noyer. Vic disparaît, le père imagine qu'il est perdu.

Banalisation de la violence. L'humour est assez lourd, on devrait surtout rire des coups distribués, du machisme du père.

VOCABULAIRE
Classique. Un narrateur a l'accent espagnol (en VO) explique parfois ce monde de Vikings (il est d'ailleurs un des personnages du film).

Commentaires. Le film s'inspire vraiment du dessin animé, en reprenant la scène du loup ou du combat de pierres des premiers épisodes, c'est ensuite l'enlèvement des enfants qui trace une nouvelle intrigue. Les acteurs sont très ressemblants, avec un véritable effort de casting. Un film allemand avec certains clins d'oeil à leurs acteurs connus que l'on ne saisira pas forcément. Les enfants peuvent avoir la mauvaise idée de reproduire certaines scènes (comme déplacer tous les gros cailloux du jardin ou descendre une pente en imaginant pouvoir s'envoler avec un cerf-volant. En tout cas les nôtres ont fait la bêtise n°1 (il faut dire qu'ils n'ont vu que ce petit extrait). Il existe un deuxième film, le marteau de Thor.

Thèmes. Aventure. Viking. Force du faible. Relation au père. Imposition parentale. Protection parentale, Cupidité. Trésor. Reconnaissance. Mensonge. S'affirmer. Voyage initiatique. Mer.