Teen Titans: Trouble in Tokyo

Teen Titans: Trouble in Tokyo

À partir de 11 ans

Teen Titans: Trouble in Tokyo est un film d’animation de super héros de 2006, dans un style et des codes japonais (effets SD, super deformed, leur faciès peut se déformer selon leur humeur, avec goutte de sueur ou veine qui apparaît, des petits bras qui bougent rapidement). L’intrigue se situe après la fin de la série. L’animation est un peu plus soignée que celle de la série.

MESSAGES

Travail monopolisant

Travail avant tout. Problématique du héros qui doit sans cesse penser à sa mission. Pas de vacances, pas d’amourettes, mais heureusement à la fin, il va changer sa façon de penser.

Combattre

Lutte du bien contre le mal. Coopération, les jeunes Titans sont solidaires et toujours combatifs. Les forces spéciales japonaises sont bien performantes et s’en sortent bien (même si elles s’en prennent aux mauvais méchants) avec toute la question de savoir où se trouve réellement le mal.

Intégration

Pas facile de s’adapter à un nouveau pays (on ne peut pas comprendre ce qui est écrit et on ne comprend pas la langue). Nécessité d’avoir un comportement irréprochable à l’étranger.

Intérêt à l’autre sexe

Le contact des lèvres permet à Starfire d’apprendre les langues (un jeune Japonais y prendra plaisir). Deux tentatives de baiser entre Starfire et Robin, qui pourra se conclure au troisième essai. Changelin est toujours motivé à trouver l’âme soeur « .Comment voulez-vous que j’emballe de belles Japonaises ? » Il va suivre une jeune demoiselle et finira par s’enfuir devant une horde de demoiselles amoureuses.

Japon stéréotypé

Avec cerisiers, Japonaise en jupe courte, jeux vidéo et enseignes lumineuses à volonté. On va découvrir un Tokyo manganisé.

Sacrifice de soi

Suicide pour aider les autres.

Teen Titans: Trouble in Tokyo

Teen Titans: Trouble in Tokyo

SCÈNES DIFFICILES

Mises en danger

Beaucoup de combats. Monstre classique japonais, une sorte de Gozilla. Saico-Tek, une sorte de ninja évolué qui a des armes tranchantes et des projectiles explosifs (Robin va se montrer violent et semble le tuer à coups de poing). Poursuite avec tir à la mitraillette. Combat final avec monstre noir aux yeux rouges qui crée une myriade de méchants et qui semble avoir tué Robin.

Peurs

Brushogun, un méchant dans l’ombre, on le verra en silhouette, noire les yeux blancs, la voix grave. Ses sbires s’en prendront à tous les Teen Titans, celui qui attaque Raven est une sorte de fantôme sombre assez horrible. Beaucoup de moments avec de la musique tendue. Moments de nuit, effets d’éclairs.

Tristesse

Quand Robin se fait arrêter après avoir tabassé à mort Saico-Tek. Il va devoir lutter contre la police. Face à la souffrance du véritable Brushogun, squelettique, maltraité, qui se suicide pour sauver les héros.

Moment de magie noire japonaise

Proche du film d’horreur, avec une incantation monstrueuse qui change un jeune homme en une sorte d’être, fait d’encre, à grandes dents.

VOCABULAIRE

Langage classique.

Des moments plutôt sombres pour cette série qui nous avait habitué à plus de moments d’humour (qui seront quand même présents dans l’animé). Pour ceux qui étaient restés sur leur faim avec le dernier épisode un peu spleen de la série, nous avons droit ici à une conclusion plus heureuse.

Partager cette page :

Lost Password