Star Trek : Générations est un film de 1994. Transition entre l’équipage de la série originale et celui de La Nouvelle Génération. Le début du film nous montre Kirk, puis une ellipse de 78 ans nous présente le nouveau commandant Picard.

MESSAGES

Science-fiction

Un film avec vaisseau spatial, robot, Aliens et tentative de fonctionner ensemble même si on est différents.

Temporalité

Un film qui tourne bien autour du temps, et le voyage temporel est utilisé pour nous faire comprendre comme c’est compliqué de vivre une vie (la question du deuil, du regret, des moments importants, …).

Famille

On nous fait bien comprendre que pour réussir sa vie, il faut avoir une femme et des enfants et que ceux qui ont perdu cela, ou ceux qui n’ont jamais pu concrétiser cela, ils souffrent (après, finalement, Kirk préfère sa réalité de héros solitaire, plutôt que de se créer une chimère familiale, finalement ce type de vie, c’est un choix et il l’a fait consciemment).

Vieillesse

Retraite. Les premiers héros de Star Trek sont à la retraite bien méritée, une nouvelle équipe va s’occuper de l’Entreprise. La fille de Sulu fait partie de l’équipage.

Robot

Data, un des membre de l’équipage est un robot, il doit apprendre à gérer ses émotions. Émotion. On nous montre différentes émotions qui vont le submerger où qu’il sera surpris d’avoir. Pour être humain et survivre à ses émotions, il faut pouvoir leur faire face, traverser les souffrances, les ressentis.

Responsabilité

Le capitaine Picard apprend que sa famille a brulé, il va s’enfermer dans sa cabine, mais il va reprendre le dessus, et va continuer à faire son travail. Data est submergé par ses émotions, il ne veut plus travailler, le capitaine lui renvoie qu’il a des responsabilités et qu’il doit y faire face. Quand on a des responsabilités, on ne peut pas se laisser aller, il faut assumer.

Temporalité

Un film qui tourne bien autour du temps, et le voyage temporel est utilisé pour nous faire comprendre comme c’est compliqué de vivre une vie (la question du deuil, du regret, des moments importants, …). On peut se dire que le temps est un prédateur qui guette chacun de nous (ou alors, le temps est un compagnon, chaque instant est un bien précieux). Mort. Cela nous mènera forcément vers la mort. Une petite quête de l’immortalité. La tristesse de voir un héros mourir, le soulagement de retrouver un chat vivant.

Star Trek : Générations

Star Trek : Générations

Travail monopolisant

Être un héros demande des sacrifices, c’est un travail de tous les jours et cela ne permet pas vraiment d’avoir une famille.

Transmission

Avoir conscience du besoin que le nom d’une famille doit pouvoir se perpétrer. Ici Picard est le dernier de sa lignée depuis que son frère et son fils sont mort, il est mal avec cela car sa lignée va disparaître.

Image de la femme

On doit avouer que chez les gentils, il n’y a quasiment toujours que des hommes, et ce n’est que chez les méchant que l’on trouve chez les Klington deux femmes aux commande du vaisseau (mais elle sont très moches, vulgaires, certes fortes mais se feront bien exploser à la fin). Donc il reste des efforts à faire si on veut faire quelque chose pour l’image de la femme. Apparence. Nous sommes ici dans le stéréotype des méchants moches, les femme Klingon sont vraiment laides, leurs dents semblent cariées (et bon gag, elles font une remarque sur une belle humaine en renvoyant qu’elle est moche).

Agressivité

On critique les besoins de certains Klingon de vouloir récupérer la gloire de leur Empire, avec des membres d’un vaisseau qui veulent récupérer une arme puissante. Arme. On critique l’idée d’une arme puissante, capable de détruire des planètes, de tuer des millions de personnes.

Drogue

Le Nexus est une sorte d’endroit qui nous plonge dans un monde merveilleux, un bonheur intense et que l’on ne veut pas quitter. Soran est prêt à tout pour retrouver ce sentiment. Lorsque l’on y est, tout nous est égal et on ne veut plus quitter cet endroit. On peut créer une forme de parallèle avec la drogue que certaines personne veulent continuellement obtenir pour quitter un monde trop difficile. Égoïsme. Le besoin de se sentir bien crée un sentiment d’égoisme qui fait que les autres n’ont plus d’importance. Ici, Soran est prêt à sacrifier des millions de personnes pour retrouver son état de paix intéreure.

Don de soi

Le vrai héros est capable de mettre les autres avant ses propres besoins. Les gens de l’Entreprise sont prêts à se mettre en danger pour les autres. Kirk va se sacrifier. Aider les autres.

Presse

On critique le besoin des journalistes de faire plein de photos et de faire jouer des mises en scène.

Bizutage

Exemple d’un membre de l’équipage qui doit passer par un bizutage, ils l’ont menotté, lui demande d’atteindre un bicorne avec le risque de tomber à l’eau.

Star Trek : Générations

Star Trek : Générations

SCÈNES DIFFICILES

Mises en danger

L’Enterprise, tout nouvellement refait, va partir au secours de vaisseau de réfugiés pris dans un ruban d’énergie mystérieux, leur coque risque de céder. L’Entreprise est elle même bien secouée, elle manque de matériel, et malgré les tentatives de Kirk et Scotty, un premier vaisseau explose. Ils auront eu à peine le temps de faire monter quelques personnes à bord en les télétransportant avant que le deuxième vaisseau expose à son tour. Explosion dans la cabine de pilotage. Kirk qui est descendu dans les salles de machine est aussi bien secoué, mais il parvient à faire ce qu’il devait faire pour sauver leur vaisseau, sauf que l’on apprend que dans les parties qui ont été touchée, il y a l’endroit où il était, en effet quand ils vont vérifier, il y a un trou béant, Kirk est mort dans l’espace. Les membres de l’équipage avancent lampe à la main dans des couloirs sombres, ils découvrent des cadavres ensanglantés (dont un Alien au sang vert). Une planète a explosé, l’onde de choc va tout détruire, il reste peu de temps avant la destruction de l’endroit où se trouvent Data et Geordi La Forge. Une équipe est envoyée pour leur prêter secours, mais Soran leur tire dessus et il finit par se télétransporter avec Geordi La Forge dans un oiseau de proie Klingon où il frappe la femme commandant Klingon qui n’apprécie pas du tout, le fait maintenir et elle prend le sang qui coule de sa bouche et va le mettre à différents endroit sur la tête de Soran. Les Klingons découvrent là où le bouclier de l’Entreprise peut être défaillant, ils tirent et font des dégâts, explosions, des endroits du vaisseau sont irrécupérables, ils doivent se défaire d’une partie, beaucoup de secousse, évacuation des passagers, on craint pour la vie d’enfants qui sont pris en charge par des membre de l’équipage. Le vaisseau va devoir se crasher, des personnes giclent, il y a le feu, des éléments peuvent tomber sur des personnes. En parallèle Kirk et Picard se battent contre Soran (combat à main nue, coup de boule). La fusée est finalement envoyée détruire l’astre, des milliards de personnes sont mortes et ce qui restait de l’Entreprise se faire détruire. Combat contre Soran qui va braquer son pisolet contre le héros, combat à coup de poing, musique stressante. Soran tombe mais se suspend à une corde, plein de petite moments de tension, il faut récupérer la manette de contrôle qui se trouve de l’autre côté d’une passerelle à moitié détruite, Kirk décide de tenter sa chance, il parviendra à récupérer l’appareil, mais on voit bien que tout allait céder, il va chuter avec la passerelle. Picard fait exploser la fusée avec Soran puis va aider Kirk, mais il agonise sous les décombres, du sang a coulé de sa bouche, il a juste le temps de dire deux ou trois phrases avant de mourir.

Malaise

On peut craindre que le nouveau capitaine de l’Entreprise n’aille pas secourir des vaisseaux en détresse. Les réfugiés qui sont télétransportés dans le vaisseau sont en état de choc, certain ont du sang sur le visage, un homme veut absolument retourner là-bas. Data, un robot ne comprend pas l’humour et va pousser la médecin de l’équipage dans l’eau pour rire (mais ça faire rire personne). Le commandant reçoit une nouvelle qui le touche, on ne sait pas ce que c’est, il laisse son second gérer un appel de détresse. Le robot veut devenir plus humain et demande qu’on lui mette une puce qui pourrait lui causer des problèmes, il lui enlève la boite crânienne. Soran souhaiterait repartir finir ses expériences, le capitaine ne semble pas vraiment intéressé à l’aider, l’homme ne veut pas entendre raison. Le robot ne maîtrise plus ses émotions, en pleine mission il rit trop, ses yeux sortent presque de leurs orbite, il va mal et finit par tomber au sol, son camarade Geordi La Forge veut l’aider mais Soran apparaît et lui donne un coup qui l’assomme, Data implore la pitié lorsqu’il est braqué par une arme, il fait pitié. Souffrance de Jean-Luc Picard qui avoue avoir reçu la nouvelle que son frère et son neveu viennent de mourir, brulé vif dans un incendie, on le voit pleurer, c’est compliqué pour lui de réaliser que cet enfant aurait pu vivre d’autres choses, difficile aussi pour lui de se dire que sa lignée va se terminer sans descendant. On retrouve Geordi La Forge sans ses lunettes, maintenu par une sangle au cou, il a les yeux blancs, est aveugle, Soran se moque de lui en lui demandant pourquoi il ne veut pas être normal et faire une opération. Data a du remord, il regrette de ne pas avoir pu sauver Geordi La Forge tellement il avait peur, il demande qu’on lui enlève sa puce d’émotivité, est submergé par ses émotions et ne veut plus travailler. On peut craindre que Geordi ait été tué, finalement ce n’est pas le cas et un échange va se faire, le commandant Picard va prendre sa place. Ses lunettes ont été modifiées et les Klingons voient tout ce qu’il voit. Peur en sursaut quand Picard touche une barrière électrique et qu’il reçoit une décharge. On comprend que Soran souffre d’avoir perdu sa femme et ses enfants tués par les Borgs. Picard abandonne sa famille de rêve pour continuer de fonctionner dans la réalité, il va tenter de convaincre Kirk qui est lui-même en train de vivre un moment rêvé, qu’il faut revenir à la réalité et aider à se défaire d’un méchant. Différents moments où Kirk en a raz le bol d’être un héros et veut profiter de la vie, retrouver ses bons moments de l’existence, mais il réalise finalement que ce qui lui manque le plus c’est le siège de son vaisseau.

VOCABULAIRE

Classique. Terme parfois complexe, propre à la série.

Le film qui va clôturer la carrière de Kirk et faire découvrir celle du commandant Picard (on sent bien qu’il y a déjà la nouvelle série et que l’ancien capitaine n’a plus qu’à s’en aller). Un film un peu triste pour les amateurs de la série originale.

À noter que ni McCoy, ni Spok ne sont présent dans le film (ils auraient dû jouer les rôles de Chekov et Scotty). Cette franchise comporte plusieurs productions : la série originale de 1966 va ensuite être déclinée en plusieurs autres séries. Il existe plusieurs films, je n’ai pour l’instant référencé que ceux-là (Star Trek V : L’Ultime Frontière (1988). Star Trek VI : Terre inconnue (1991). Star Trek : La Nouvelle Génération  (1994). Star Trek (2009).

Partager cette page :

Lost Password