Jean-Christophe et Winnie (Christopher Robin) est un film de 2018 avec des incrustations en images de synthèse dans des prises de vue réelles. Certains animaux ont une apparence de peluches, d’autres semblent plus réalistes, l’animation est très bien réalisée. Le rythme est plutôt lent, en dehors de certaines scènes. Le générique nous montre les dessins du livre de Winnie, avec du texte. On découvre le monde de Winnie avec Jean-Christophe enfant dans la forêt des Rêves bleus, puis son départ pour le pensionnat, une école où il n’aura plus l’occasion de revoir ses amis. Ellipse jusqu’à l’age adulte, à la rencontre de la femme, l’armée, la parentalité, le travail. Il pourra se passer plusieurs choses en même temps. Les acteurs ont fonctionné avec les peluches semblables à celles que l’on voit dans le film, mais elles ont été ensuite retravaillées en images de synthèse pour qu’on puisse les voir véritablement bouger.

MESSAGES

Imagination

Il ne faut pas oublier le temps magique de l’enfance où on pouvait prendre du plaisir à s’amuser de tout avec n’importe quoi et laisser court à son imagination. L’histoire d’un homme qui retrouve l’enfant qui sommeille en lui. Confronté à la magie de Winnie, Jean-Christophe a d’abord honte (plus tard, il se laissera aller et s’amusera). Jeu symbolique. Jean-Christophe doit réapprendre à jouer pour rassurer ses peluches, il joue à celui qui se fait attaquer par un éfélant.

Famille

Le plus important c’est la famille. Parentalité. Le père étant à la guerre, il n’a pas pu voir la naissance de son enfant, ni les premières années. Éducation. Un père qui fonctionne trop dans le rigide et le scolaire. On le voit être strict avec Madeline, sa fille, n’appréciant pas les choses inutiles, et même les lectures doivent être intellectuelles. Madeline aimerait passer du bon temps avec lui. Relation au père. On voit une certaine incompréhension entre un père et sa fille. Si l’enfant est la chose la plus importante pour un père, pourquoi ne sont-ils pas ensemble demandera Porcinet.

Travail monopolisant

On nous montre un homme trop pris par son travail. Jean-Christophe ne s’amuse pas avec son enfant, ne pense qu’à son boulot auquel il subit des pressions pour travailler plus. Hiérarchie. On nous montre les différentes positions dans une entreprise. On voit le nouveau patron demander plus de productivité, il l’a fait bosser tout le week-end et lui semble s’être bien amusé au golf. Licenciement. C’est Jean-Christophe qui doit faire réduire les dépenses de l’entreprise de 20%, pour cela il lui est demandé de choisir quelles sont les personnes qu’il veut licencier. Responsabilité. On nous montre la fatigue, le poids des responsabilités que l’on peut avoir devenant adulte et travailleur. Travail. Pour trouver des solutions à son travail, il faut parfois penser en dehors des cases, ici pour faire des économies, il faut favoriser les vacances.

Estime de soi

Le jeu permet de faire des actes héroïques. Jean-Christophe adulte se sent perdu et pas vraiment capable. C’est dans la relation à l’enfant que l’on peut se sentir fort, un bon père. Et si on a de bonnes idées au travail, c’est bien aussi.

Joie de vivre

Importance d’avoir du plaisir dans la vie. Jean-Christophe est devenu sérieux, à la limite barbant, il ne fait pas envie de grandir comme lui. Winnie a en lui le plaisir de l’enfant (qui veut du miel, un ballon).  Déprime. Bourriquet est toujours aussi déprimé et pessimiste.

Contemplation

Winnie nous dirige dans une temporalité plus tranquille que ce qu’a l’habitude de vivre. Il est plein d’un bon sens apaisant. Importance du présent, importance de profiter de la vie maintenant. Philosophie. Il y a une certaine façon de fonctionner là derrière.

Jean-Christophe et Winnie

Jean-Christophe et Winnie

Protection

Il faut aider les autres, les protéger des éfélant. Des parents doivent être soucieux de leur enfant. On voit Jean-Christophe qui prend soin de ses amis. Courage. Avec Porcinet qui est toujours aussi froussard, mais avec Winnie qui l’aidera à traverser la porte.

Temporalité

Le générique et qui suit nous montre en une dizaine de minutes un Jean-Christophe de l’enfance au monde adulte. Son père est mort, ce qui a certainement eu une influence sur la nécessité de devenir un adulte plus rapidement.

S’affirmer

On ne doit pas tout accepter de son patron, il y a des choses qui ne peuvent attendre, comme de protéger son enfant.

Ami imaginaire

Ici, les peluches de Jean-Christophe, bien usées par le temps, vont se remettre à bouger de plus belle. Le jeu nous construit, favorise notre imagination. Doudou. On voit bien comme ces peluches ont été utilisées durant l’enfance de Jean-Christophe. Exemple de jouet qui accompagnent l’enfant bien longtemps.

École

Le pensionnat est montré comme un lieu où il faut se concentrer, où on arrête d’avoir des rêves d’enfant. Jean-Christophe ne serait pas contre envoyer sa fille au pensionnat pour qu’elle puisse faire de bonnes études. Il faut travailler dur enfant pour obtenir plus tard des choses meilleures.

Industrialisation

On voit bien le contraste avec le monde de la campagne ou la forêt des Rêves bleus (plein de verdure) et le Londres des années 50 (plein de monde, de voiture et de gris).

Départ

Le temps peut provoquer des séparations, ce n’est jamais facile à vivre. Le plus important, c’est d’être avec l’autre.

Winnie l’ourson

Une ode à cette franchise. Déjà en montrant les dessins originaux dans le générique, puis en reprenant les voix que l’on a l’habitude d’entendre dans les dessins animés. Quelques gags qui reprennent les animés, musique parfois identique. C’est Coco lapin qui sera le plus différent, plutôt imaginé d’après les dessins des vieux livres, il ressemble beaucoup à un vrai lapin.

Jean-Christophe et Winnie

Jean-Christophe et Winnie

SCÈNES DIFFICILES

Mises en danger

Des images de Jean-Christophe adulte qui vit la Seconde Guerre mondiale pendant que sa femme et son enfant de un ans sont à la maison (il neige, des tirs, des cris, du feu, il y un grand contraste avec ce qui se passe à la maison). Jean-Christophe tente de retrouver Winnie, la forêt est brumeuse, bruit inquiétant, on craint l’arrivée d’un éfélant, l’homme court et tombe dans un gros trou, piège pour grosse bête. Il a l’impression de se trouver dans l’eau, impression de noyade, avec arrivée d’un éfélant fait de bulles (un rêve étrange).

Malaise

Une fête d’adieu est organisée pour Jean-Christophe, Jean-Christophe va discuter avec Winnie qui lui dit qu’il aime bien être avec lui (il ne le reverra plus pendant de longues années). On voit bien que Winnie attend de revoir son ami, mais il ne passe plus par la porte de l’arbre. Le nouveau patron demande à Jean-Christophe de licencier des personnes de l’entreprise, il va devoir travailler sur ce plan le week-end plutôt que de passer du temps avec sa famille comme il avait promis. On le voit devoir dire à sa fille qu’il ne pourra pas être là, on la voit être bien déçue. Il laisse le dessin avec Winnie sur la table, et il laisse le miel se renverser dessus. Winnie se retrouve seul, aucun ami ne lui répond dans la forêt. Winnie ose passer par la porte de l’arbre, c’est sombre, il arrive dans un parc, il n’y a personne, il cherche Jean-Christophe. Confronté à la magie d’un Winnie peluche vivante, Jean-Christophe a honte, il cache son ancien ami sous son manteau. On voit bien que Winnie a marché dans le miel, il laisse plein de traces sur son passage dans la maison, que Jean-Christophe s’empresse de nettoyer. L’ourson va toucher au gramophone et faire tomber une pièce sur sa tête et Jean-Christophe se dit fatigué, il veut s’en débarrasser lui qui vient à peine de le retrouver. Gros bruit dans la cuisine, Winnie a fait tomber une étagère, puis il y en a tout une autre qui s’effondre, son ami lui dit qu’il va le renvoyer chez lui. Jean-Christophe lui demande de ne plus bouger ou parler, il ne veut pas avoir de problème et ne veut pas se faire voir, l’ourson va donc rester inerte. Winnie disparait pendant que l’homme prend le ticket de train, il le cherche dans la gare, c’est un peu stressant, c’était un enfant qui l’avait volé et qui dit que c’est le sien. Le ballon de Winnie reste coincé derrière la porte et Jean-Christophe ne va pas le chercher, il est plus intéressé par faire son travail que par le ballon ou plein d’autres choses. Il se trouve là où est sa femme et sa fille, mais il ne va pas leur dire bonjour ou présenter Winnie à la petite, il veut juste faire partir l’ourson, c’est un peu triste, on voit bien que ce n’est pas très sympa. La forêt des Rêves bleus a changé, il y a du brouillard, c’est plutôt automnal déprimant. L’ourson craint un éfélant. L’homme se fâche parce que Winnie n’a pas suivi le nord de la boussole, il crie, le petit animal s’encouble contre la mallette, des feuilles s’envolent et Jean-Christophe devient de plus en plus excédé, il se dit être un adulte avec des responsabilités et quitte l’animal (Winnie disparaît). Jean-Christophe sauve Bourriquet qui flotte dans la rivière. On entend un bruit inquiétant au loin, ils vont dans cette direction. L’homme retrouve sa cabane, mais elle est bien cassée. Porcinet prend peur en voyant l’homme, il ne le reconnait pas et fuit, ils retrouvent les autres cachés dans un tronc d’arbre qui prennent l’homme pour un éfélant qui aurait peut-être tué Winnie. Le père ne voulait pas se montrer, il est vu par sa fille et il lui dit qu’il doit partir (il n’arrive pas à expliquer à sa femme pourquoi il se trouve là et pourquoi il doit partir). La petite fait une crise. Les animaux réalisent que les documents importants de Jean-Christophe sèchent sur Bourriquet. Madeline, la fille de Jean-Christophe entend du bruit dans les bois. Elle part de la maison avec les animaux. Sa mère trouve un message de sa part, s’inquiète et veut la suivre, elle ne parvient pas tout de suite à la rejoindre. Risque d’accident quand le chauffeur réalise que les animaux parlent. Jean-Christophe est dans un colloque de son travail, il doit présenter la solution pour réduire les dépenses, il ne retrouve pas les documents, les employés comptent sur lui. Les parents doivent aller aider leur enfant et pendant ce temps le patron fouille la mallette de Jean-Christophe et trouve des morceaux de bois dedans. Les animaux qui étaient dans un coffre tiré par une corde sont envoyé dans l’air. On joue un peu la course contre la montre, avec le fille qui amène les documents et qui tombe et qui voit s’envoler toutes les précieuses feuilles de son père. Elle craint la réaction de son père.

VOCABULAIRE

Classique. On entend en arrière-fond, les chansons connues de Winnie l’ourson.

Une nouvelle production Walt Disney qui transforme le dessin animé traditionnel en film avec acteurs. L’histoire se déroule à la fin des aventures de Winnie et nous montre ce qui se passe ensuite, mieux vaut connaître un peu l’original pour apprécier ce qui se passe ici, c’est plutôt magique et pourra aussi plaire aux adultes. Un film pour toute la famille, mais pas trop tôt, la scène de la guerre ou le moment dans la forêt avec la crainte de l’éfélant et le piège fait peur (c’est finalement presque plus un film pour les Jean-Christophe de 40 ans vu les thèmes) (en Suisse, l’âge suggéré est 8 ans et interdit aux moins de 6 ans).

Il existe différents films de cette franchise. Winnie l’ourson, Les aventures de Porcinet, Winnie l’ourson et l’éfélant, Lumpy fête Halloween, Les Aventures de Tigrou, Bonne année, Les aventures de Petit Gourou, Le grand voyage, ainsi qu’une série en image synthèse Mes amis Tigrou et Winnie. En 2018 est sorti le film Jean-Christophe et Winnie avec des acteurs réels et des incrustations en images de synthèse.

Partager cette page :

Lost Password