Charming est un film d’animation de 2018. La synthèse est fluide, mais il reste une certaine rigidité dans les visages. L’introduction nous présente l’histoire du prince charmant avec ses trois princesses, puis le roi parle de son passé, il y a beaucoup d’information avant les 10 premières minutes. Le montage se veut dynamique, on peut parfois jouer avec les ralentis ou des répétitions d’actions pour créer un effet comique. Fin épilogue.

MESSAGES

Romance

Idée du véritable amour. On nous parle du prince charmant, un beau gars qui a des princesses qui lui courent après. On nous parle d’une femme qui n’a jamais osé se laisser aller dans une relation et qui tombe amoureuse. On se moque de Blanche-Neige, La Belle au bois Dormant et Cendrillon qui sont amoureux du même homme. Et Lenore va tomber amoureux de lui, on peine un peu à comprendre cette demoiselle. Chagrin d’amour. Danger d’aimer la même personne que les autres. Amour. Importance du vrai baiser d’amour. Même en étant fiancé à plusieurs femmes, un homme ne connaît pas l’amour, il ne veut s’engager qu’en ressentant cette émotion forte. Jalousie. Une femme qui a souffert de ne pas être avec l’homme qu’elle aimait devient méchante.

Drague

Critique de la drague, avec un homme qui n’a de cesse de plaire aux femmes (même s’il ne le fait pas exprès et que c’est un sort). Vantardise. Un homme qui a trop de chance avec les femmes ne peut que finir vantard. Égoïsme. Il ne faut pas penser qu’à soi.

Apparence

Aimer l’autre pour son apparence. Princesses. Avec des demoiselles montrées comme potiches.

Comédie musicale

Beaucoup de chansons, mais ce n’est pas vraiment une comédie musicale (et les chansons tombent plutôt à plat).

Conte

On revisite les différents contes avec une forme de parodie de Cendrillon, Blanche-Neige ou la belle au bois dormant (et pour une fois, c’est la femme qui fera le baiser d’amour au prince endormi). Parodie. On se moque un peu des contes classiques.

Voyage initiatique

Un roi jette son fils hors du château, pour qu’il aille vivre une épreuve initiatique qui doit le faire grandir, et surtout rencontrer l’amour. On nous montre que le prince se lance dans l’aventure sans vraiment avoir les potentiels qu’il faut. Autonomie. À rester chez soi, on ne peut pas évoluer. Importance d’agir soi-même. Courage.

Charming

Charming

Vol

Au début du film, le vol est montré comme quelque chose de sympathique, avec une voleuse qui se montre intelligente. On la voit voler différentes choses, y compris des princesses. Quand elle se fait emprisonner, elle parvient à faire un deal pour s’en sortir. Argent. Critique de celui (et ici plutôt celle) qui apprécie l’or. Avec un trésor, on peut se sentir seul. En voulant prendre une pierre précieuse, on peut se mettre en danger, et c’est mieux de rendre la chose volée.

Égalité des sexes

On critique l’homme qui croit que ce sont les autres qui doivent faire les choses à sa place. Femme performante. S’il existe des femmes vraiment mièvres et stupides, l’héroïne est montrée comme forte. C’est elle qui embrasse le prince et elle qui lui fait la demande en mariage.

Traumatisme

Sous forme d’humour, on nous montre les comportements des princesses, liés à leurs traumatismes (perte de confiance, besoin de dormir, besoin que tout ce passe rapidement)

Mensonge

Il ne faut pas se faire passer pour un autre. Les secrets ne sont pas une bonne chose.

Sacrifice

Le prince qui pense ne pas pouvoir vaincre son sacrifice va penser à se tuer pour éviter à son peuple de ne plus vivre l’amour. Son père accepte ce sacrifice.

Cauchemar

Depuis la mort de sa mère, le prince charmant fait des cauchemars.

Charming

Charming

SCÈNES DIFFICILES

Mises en danger

Les héros arrivent dans une zone brumeuse, il y a des lianes aux formes étranges qui font très serpent, elles veulent arrêter la carriole, et attaquent, elles s’emparent du prince, ils doivent fuir, il y a des ronces, le prince ne sait pas mener la charrette et ils finissent par tomber dans un précipice. Le prince et son accompagnante sont capturés dans un piège, ils se retrouvent dans une tribu de femme cannibale, elles ont des dents pointues. Les deux se cachent dans une faille, puis sautent sur les rochers, on craint qu’ils se fassent écraser. La demoiselle veut prendre une pierre précieuse, elle réveille ainsi un géant de pierre qui veut les écraser en grognant, le prince se fait éjecter et la demoiselle fuit. Le cuisinier met une arme sous la gorge du prince quand il lui dit qu’il est prince et qu’il ne paie pas. Le prince charmant va être pendu, les femmes pleurent et les hommes veulent sa mort. On le voit passer sa tête dans la corde, le bourreau attendait un acte d’héroïsme, mais cela ne vient pas. La sorcière ne veut pas du baiser d’amour, elle met une fumée qui les empêche de se voir, elle devient énorme et Lenore tente de l’atteindre avec des flèches. La magicienne envoie une énergie maléfique et le prince se met devant pour protéger Lenore, on le retrouve inconscient au sol, pleuré par son aimée.

Malaise

La voleuse se fait capturer, elle se retrouve dans une pièce sombre avec un roi, un nain et une fée qui ne sont pas contents. Étrange moment où l’héroïne est confrontée à une shamane borgne inquiétante, elle est dans son antre. Le prince veut enlever une dague des cheveux d’une ogresse, on craint qu’il se fasse découvert. La méchante sorcière regarde dans l’ombre le périple du prince, elle veut qu’il échoue, elle sait comment faire pour que Lenore ait le cœur brisé. Lenore voit le prince entouré de femmes dans l’auberge, elle est déçue, elle ne veut plus croire à l’amour. Le prince réalise qu’il a été trompé par son guide, puis réalise qu’il était accompagné d’une fille qu’il aurait pu aimer, sauf qu’il lui a fait faux bond.

Moquerie

On nous présente le prince comme plutôt risible. Les princesses racontent leurs malheurs, et c’est montré comme risibles (on se moque aussi de leur personnalité).

VOCABULAIRE

Classique. De nombreuses chansons, pas toujours des mieux interprétées (et parfois étrangement posées, comme la deuxième dont le thème n’a rien à faire à ce moment).

Une parodie de conte qui veut montrer qu’une femme peut bien se débrouiller, même en amour. S’il peut y avoir des moments plutôt réussi, le film n’est pas de qualité égale. Adapté à ceux qui connaissent déjà bien les contes, et qui peuvent s’amuser de voir des princesses un peu névrosées, sinon c’est un peu dommage (on veut revaloriser l’image de la femme, et en parallèle on s’en moque bien).

Partager cette page :

Lost Password