Quels films pour nos enfants ?

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

Les Saules en hivers

LES SAULES EN HIVER

Sans dégâts dès : 6 ans - Âge conseillé : 7 ans

 

DUREE
24 minutes par épisode, en trois parties.
MONTAGE

Série d'animation de 1997. C'est la suite de la première série. L'introduction de quelques secondes est avec des acteurs, la narratrice nous lit l'histoire. Effet de rêve. Deux histoires en parallèle.

MESSAGE

Importance de l'amitié. Secourir les amis en détresse (que cela soit Taupe, perdu dans le rude hiver, ou Crapaud en danger dans les flammes, on n'hésite pas à se mettre en danger pour l'autre).

Nature. Parler avec la rivière. Belles images de l'hiver (on découvre comme la nature peut être dure). Différentes saisons.

Passion. Critique de la toute-puissance du désir.

Vantardise. Crapaud est toujours aussi impatient, imbu de lui-même. Il a besoin d'être glorifié, de faire son malin.

Maîtrise de soi. Il peut mettre son ami en danger en voulant piloter un avion, il est complètement inconscient.

Alcool. On voit les effets de cette boisson. Personnage ivre ou qui s'endort après avoir bu de l'alcool. Ivre, Crapaud va mettre le feu à sa demeure.

Critique du pouvoir. Les représentants du pouvoir, autant le juge, le clergé que la police sont risibles. Même s'ils devaient bien juger Crapaud pour ses frasques, on nous les montre agressifs, dominateurs, laids. On prend pitié de Crapaud qui est pourtant coupable de méchantes choses. Chaque accusé a droit à un avocat pour le défendre.

Critique du riche. Il dilapide son héritage, il laisse ses biens se dégrader. Argent.

Fréquentation. Ne pas donner sa confiance à n'importe qui. Dans l'adversité, on peut demander de l'aide aux ennemis d'antan, mais on ne peut pas faire confiance, les petites gens voleurs resteront voleurs. Méfiance.

Monde magique. Presque ésotérique, avec Rat qui peut communiquer avec la nature, sa rivière.

Être hors la loi. Crapaud après ses bêtises du premier film va craindre la police ou le juge. On le voit effrayé, même si finalement il exploite le système.

Altruisme. La bonté c'est accueillir la famille démunie chez soi.

Véhicule. Et surtout aviation, car notre héros a mis son dévolu sur les engins volants.

SCENES DIFFICILES

Mises en danger. Tempête de neige, avec Taupe qui glisse, sa lumière s'éteint, on ne voit presque rien, il brise la glace de la rivière. Crie au secours. Ellipse où on ne sait pas ce qui s'est passé pour Taupe, on nous fait croire qu'il est mort. Crapaud s'en prend au pilote pour pouvoir lui-même prendre les commandes. Moment stressant en avion quand c'est lui qui conduit, acrobatie, cris d'au secours de Rat, qui va finir par tomber de l'avion (comme Crapaud d'ailleurs). Crapaud va se faire attraper, dans un moment où on voit tout le monde lui crier dessus. On le voit enchaîné, avec des juges impressionnants, beaucoup d'effets de caméra. La scène du tribunal est agressive. Crapaud prisonnier des flammes de sa grande demeure.

Tristesse. Quand on voit Taupe, seul, démuni, en mauvais état. Quand on fait la cérémonie d'enterrement, ne croyant plus en son retour.

Crainte. Les animaux sont effrayés quand ils croient voir le fantôme de Taupe se diriger vers eux. Araignée en gros plan.

VOCABULAIRE
Classique, paroles plutôt élaborées.

Commentaires. Animaux anthropomorphes, monde anglais, début 1900. Les femmes sont montrées comme servantes, grosse mamma au foyer, commère, elles ne font pas partie de cette histoire qui est très masculine où alors dans une position basse. Il n'y a pas de justice, Crapaud qui méritait d'avoir sa maison détruite, d'avoir un retour de bâton, se retrouve avec l'énorme héritage de son cousin.

Thèmes. Animaux anthropomorphes. Amitié. Nature. Hiver. Saison. Vantardise. Maîtrise de soi. Alcool. Argent. Fréquentation. Méfiance. Magie. Altruisme. Véhicule. Aviation. Angleterre.

Cette série est la suite de celle de 1996, Le Vent dans les Saules, qui fait partie de l'intégrale. Il existe aussi une adaptation en stop motion. Un film avec acteur est sorti en 2004. Disney a fait sa version en 1949, avec La Mare aux grenouilles.