Quels films pour nos enfants ?

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

Vent dans les saules en animé

LE VENT DANS LES SAULES

Sans dégâts dès : 6 ans - Âge conseillé : 7 ans

 

DUREE
24 minutes par épisode, en trois parties.
MONTAGE

Série d'animation de 1996. L'introduction de quelques secondes est avec des acteurs. Une narratrice nous lit l'histoire. Ellipse. Flash-back. Plusieurs intrigues en même temps. Rythme lent.

MESSAGE

Amitié. Rencontrer une personne qui connaît tout le monde qui nous présente à ses amis, faire des activités ensemble, s'aider les uns les autres. Accueillir l'autre chez soi.

Critique de la toute-puissance du désir. Crapaud change toujours de lubie, se montre excessif, dépense vite son argent et est irresponsable (c'est un peu l'enfant sans véritable surmoi). Expression d'une motivation certainement excessive, mais porteuse d'action. Passion.

Critique des addictions. Face au manque, une personne peut voler et se retrouvera en prison, sans aucun pardon. Toxicomanie. On ne parle pas de drogue, mais le personnage semble pris dans une forme de dépendance.

Recadrage. Seule la prison pourrait changer le personnage (et encore il est toujours aussi imbu de lui-même).

Critique du vantard. Si durant toute la série Crapaud est insupportable, on nous apprend à la fin du troisième épisode qu'il va céder à la pression de Blaireau et avouer que se sont ses amis qui sont à acclamer, pas lui).

Argent. Critique de celui qui a de l'argent et fait n'importe quoi avec.

Belle nature. On nous montre de beaux paysages, on y parle d'environnement, rivière, forêt, besoin de migration. Temps qui passe, on découvre différentes saisons.

Danger. Endroit mal famé. Il existe des endroits où il ne faut pas se promener tout seul, on doit connaître la forêt avant d'y mettre les pieds, elle peut être mal famée.

Importance du foyer. Le rat est content de retrouver le sien, Crapaud et ses amis font déguerpir les vilaines belettes de sa demeure.

Justice. Il ne faut pas se mettre hors la loi, la prison c'est horrible. Il existe des personnes qui font fi des lois : comme la seule femme de la série une fille de geôlière, intéressée par l'argent qui va faire évader Crapaud (cupidité) ou le conducteur de train qui n'aime pas obéir à la police.

Histoire. L'Angleterre en 1900.

SCENES DIFFICILES

Mises en danger. Quelques personnages criards (le juge, la conductrice de bateau). Un combat où les héros ont bien l'avantage contre toute une série de belettes. Stress quand le train poursuit Crapaud.

Crainte. Sombre bois sauvage, dans l'obscurité, accompagné de bruits étranges, ombres, on fait monter la tension en rendant Taupe inquiet. Yeux jaunes dans la nuit. Le premier épisode se termine sur les cris à l'aide de Taupe qui a trop peur.

Tristesse. Désespoir soudain de Taupe, qui pleure sa maison. Sombre prison, avec un Crapaud en mauvais état, qui fait pitié. Le deuxième épisode se termine sur les lamentations du prisonnier.

VOCABULAIRE
Classique, paroles plutôt élaborées.

Commentaires. Animaux anthropomorphes, monde anglais, début 1900. Intéressant de découvrir un animé qui ne traite pas d'enfants, cela change. Un rythme lent et un doubleur français qui donne au Rat une voix calme empreinte de poésie.

Thèmes. Animaux anthropomorphes. Amitié. Passion. Toxicomanie. Justice. Nature. Foyer. Égoïsme. Véhicule. Histoire. Vantardise. Hisoitre. Angleterre. Argent.

Il existe une suite de 1997, Les Saules en hiver, qui fait partie de l'intégrale et aussi une adaptation en stop motion. Un film avec acteurs est sorti en 2004. Disney a fait sa version en 1949, avec La Mare aux grenouilles.