Monster High est une web série d’animation de 2012 avec des mouvements réduits au minimum. Si les épisodes peuvent se voir indépendamment, y a parfois des suites.

MESSAGES

Découverte des différents types de monstres

Vampire, loup-garou, Frankenstein, zombies, méduse, monstre des mers. On nous présente dans cette série les filles ou fils des montres initiaux. Ouverture sur l’autre.

Romance

Un monde pensé pour mettre en évidence un besoin d’avoir un copain. Les filles veulent séduire les garçons. Aller au bal avec un copain-ami. Les zombies sortent ensemble (qui se ressemble s’assemble).

Importance du look

Le gothique (ou plutôt la mouvance EMO) est mis en avant. Il faut être habillé mode, savoir se maquiller.

Scolarité féminine

Revaloriser le statut de Pom-Pom monstre. Se faire des copines, des copains.

Groupe de filles

On découvre l’amitié dans une bande de filles. Pyjama party avec destruction et vérité. Solidarité. Équipe.

Il ne faut pas se fier aux apparences

Dans le monde des monstres, on se moque un peu des zombies, qui ne parlent pas et semblent stupides (même si finalement on réalise que Ghoulia Yelps sous ses apparences bouche qui bave, est la plus intelligente et active d’entre tous).

Compétition

Entre copines, pour savoir qui est la meilleure. Vantardise.

SCÈNES DIFFICILES

Petites peurs

Il peut par contre dans les arrières plan y avoir des ombres ou des zombies mugissants, un peu étranges.

Filles dévalorisées

Les personnages féminins vivent continuellement des confrontations, des exploitations (montrer qui court le plus vite. Tenter de gagner pour être miss du bahut. Subir une pression de sa copine qui veut savoir pour quel garçon sa copine craque). On entretient les conflits filles contre garçons. On nous montre Cléo, une demoiselle imbue d’elle-même.

VOCABULAIRE

Langage mode.

Une série proposée sur internet pour vendre les poupées de la gamme Mattel. Il n’y a pas vraiment d’images effrayantes, même si les personnages sont quand même des monstres, les traits sont pensés pour finalement être beaux. Si les rapports entre les personnages ressemblent plus à du 8 ans, l’apparence des personnages, c’est plutôt du 16 ans. Un véritable conditionnement à devenir une fille intéressée au mâle et sachant trouver sa place dans une société de petites conditionnées de la mode.

Il existe quelques petits films, comme « Une nouvelle élève à Monster High », un flash-back sur l’arrivée de Franckie Stein dans son école (surtout avec ses difficultés d’intégration, devoir être soi-même). En attendant une véritable série animée.

Partager cette page :

Lost Password