Le Printemps de Mélie

Le Printemps de Mélie

À partir de 6 ans

Le Printemps de Mélie est un court-métrage en animation style pâte à modeler de 2009 (mais c’est des images de synthèse). Beaucoup de paroles, surtout au début de l’animé, avec le narrateur qui présente le contexte. Deux intrigues en même temps.

MESSAGES

Femme performante

Une princesse futée et courageuse qui prend les choses en main.

Gentillesse

Importance d’aider l’autre, comme l’ours de la montagne qui est malade, ou de sauver tous les habitants de leurs gros bidons.

Ambiance moyenâgeuse

Avec de la danse en cercle, de la musique style médiévale, des costumes anciens.

Choisir le bien

Critique des mauvais exemples du méchant de l’histoire, qui vole ou qui ment.

Amour

Avec la princesse qui aime Léon. Amour multiculturel. Léon est différent des autres, mais il peut quand même être aimé.

Remède naturel

Avec des plantes médicinales.

Garder ses prérogatives

Le carnaval permet un renversement du pouvoir pour un jour, ici c’est la fille du roi qui hérite de ce pouvoir. La royauté à finalement peu à craindre, sauf quand c’est le méchant qui s’en mêle.

SCÈNES DIFFICILES

Mises en danger

Poursuite, avec la princesse qui se fait attraper par Boniface. Léon et ses amis se font prendre dans un piège. Ils sont ensuite enfermés dans une roulotte à barreau. Le bonhomme Hiver est brûlé, mais Mélie, le roi et les parents de Léon sont dedans et risquent de mourir.

Malaise

Omniprésence du méchant de l’histoire qui est un peu partout (c’est Boniface, le malfaisant de l’hiver de Léon, il est aussi le narrateur de l’histoire, il se déguise, il se fait passer pour le médecin du roi, parvient à devenir roi du carnaval).

Tristesse

Calomnie, les héros sont critiqués par le peuple qui les croit coupable. On est triste pour ces apiculteurs emprisonnés à tort.

Tensions

Il y a souvent de la musique tendue, et de nombreuses scènes se passent de nuit.

VOCABULAIRE

Classique.

Une belle production de Folimage, avec une petite princesse qui sait bien s’en sortir toute seule. C’est la suite de l’Hiver de LéonQuelques petites tensions qui peuvent bien inquiéter les plus jeunes, on sait bien générer des peurs, mieux vaut accompagner l’enfant s’il a moins de 6 ans.

Partager cette page :

Lost Password