Le Peuple des forêts : Au fil de l'histoire

Le Peuple des forêts : Au fil de l’histoire

À partir de 7 ans

Le Peuple des forêts est un documentaire de 2017, il est en trois parties, cette analyse présente l’Épisode 3 : Au fil de l’histoire, il y a 6 000 ans. Une introduction qui nous explique comme l’humain a modifié son environnement. Si les animaux et la nature sont bien présent, on nous montre cette fois-ci différentes époques où les humains ont façonné la nature.

MESSAGES

Temporalité

On remonte 6000 ans en arrière. Cet épisode va nous montrer comment l’homme s’est soudainement accaparé son environnement. Les chasseurs cueilleurs disparaissent au profit de ceux qui vont couper du bois et créer des maisons. On nous montre le moyen-âge, puis la révolution industrielle et la Grande Guerre. Histoire.

Animaux

Beaucoup de disparitions d’animaux, même les chasseurs cueilleur qui appartenaient au peuple de la forêt disparaissent (comme les bisons). D’autres apparaissent, comme les chèvres, les cochons. Animal de compagnie. Les hommes vont domestiquer la nature. Le loup devient chien. On joue ici un bénéfice réciproque. Les oient montent la garde. Les chevaux deviennent des montures. Oiseaux. Étourneau, merle, busard, quantité d’oiseau apprécient ce nouveau paysage. Parade amoureuse d’oiseau. Nocturne. Beaucoup d’animaux sont devenus nocturnes pour survivre face à l’homme. Animaux d’ailleurs. L’homme s’intéresse à ce qui existe ailleurs, et fait venir des perroquets pour satisfaire leur gout de l’exotisme. Insecte. Depuis que les forêts ont laissé place aux champs, c’est l’âge d’or des insectes et des passereaux.

Chasse

On nous fait comprendre que s’il reste des grands cerfs dans les forêts, c’est parce que les nobles prenaient plaisir à chasser ces animaux et qu’ils les laissaient donner naissance en de futur gibier. On nous parle des pièges posés pour lutter contre certains animaux (un collet qui étrangle un renard qui tente de s’en débarrasser, un loup qui tourne autour d’un morceau de nourriture sous lequel se trouve un piège en acier qui risque de se refermer). Loups. Les loups sont éradiqués.

Protection des animaux

De tout temps, l’homme a été attentif aux animaux, même les guerres n’ont pas arrêté. Écologie. Beaucoup d’animaux se sont tus. Nous sommes attentifs à protéger de gros animaux comme les loups, mais nous laissons disparaitre des insectes, des oiseaux. De petits territoires sont rendus à la vie sauvage, on réintroduit certains animaux. La montagne redevient sauvage et vivante.

Nature

Les hommes commencent à exploiter la nature, au début ils coupent quelques arbres pour se fabriquer leurs maisons. Puis ils fabriquent les premières routes romaines qui empêchent la nature de pousser. La forêt recule, les lisières se multiplient. Un nouveau paysage apparait, la campagne. En créant des forteresses, on donne une habitation aux choucas. Les chrétiens n’ont pas le droit de manger de la viande 166 jours par ans, les moines créent des étangs pour élever des poissons (cela va plaire à de nombreux oiseaux aquatiques). Forêt. Au 18e siècle aucun arbre ne résiste aux outils de fer. 3000 chênes pour un seul navire. Les derniers grands animaux partent, même les forêts d’altitudes sont exploitées. Destruction. La véritable catastrophe qui ne favorise aucun animal, c’est l’arrivée des pesticides qui bouleversent nos campagnes.

Industrialisation

La révolution industrielle va bouleverser le monde. Une page se tourne dans les campagnes européennes. Produit phytosanitaire. Pendant la grande guerre sont expérimentés des gaz de combat qui tuent sans distinction les hommes et les bêtes et plus légèrement dosé, on découvre qu’ils tuent les insectes, on va dont les utiliser dans l’agriculture.

Histoire

Les humains de cette époque sont peu visibles, on verra juste une chasse où un oiseau est transpercé d’une flèche. Une famille qui se déplace dans la forêt en quête de ressource.

Le Peuple des forêts : Au fil de l'histoire

Le Peuple des forêts : Au fil de l’histoire

SCÈNES DIFFICILES

Mises en danger

Première Guerre mondiale, homme dans les tranchées qui observe les oiseaux, puis gaz de combat que l’on dit tuer autant les hommes que les bêtes (on met un masque à gaz à un chien). On voit un oiseau aller mal au sol, suffoquer, mourir.

Malaise

On habille un cheval avec une armure, comme pour partir à la guerre. On nous montre des chiens qui sont envoyés contre un grand cerf, on le voit courir, être essoufflé, on craint qu’il soit rattrapé (on nous dit que les hommes s’élancent pour assister à son agonie). On nous montre de nombreux arbres qui sont coupés. On nous montre comme l’ours brun doit se réfugier en montagne. Mais même là-bas la grande vie sauvage va disparaitre. On nous montre des gaz dans des cultures et ensuite d’abeilles en train d’agoniser. On voit un louveteau dans son terrier à côté d’une autoroute, on nous renvoie que de petits animaux sont en train de disparaître. Un collet qui étrangle un renard qui tente de s’en débarrasser, un loup qui tourne autour d’un morceau de nourriture sous lequel se trouve un piège en acier qui risque de se refermer. On nous parle des chouettes qui sont tuées par superstition (on en voit une accrochée morte à une porte de grange). Des loups sont poursuivis, on voit des chasseurs leur tirer dessus, ils sont atteints et tombent morts au sol.

VOCABULAIRE

Classique, avec un narrateur qui explique beaucoup ce que l’on voit.

Un documentaire en trois parties qui revisite l’histoire de nos forêts européennes. On réalise bien dans cette dernière partie comment l’homme va s’approprier son environnement. L’épisode le plus dur, on nous montre la disparition de la forêt et des animaux. On joue l’espoir d’un changement, d’une adaptation (le message n’est pas désespéré), mais on nous montre de la chasse et si le loup revient, il habite à côté de l’autoroute.

Un documentaire en trois parties : L’Âge de glaceL’Âge d’or de la forêtAu fil de l’histoire

Partager cette page :

 

Vous pouvez nous soutenir sur Tipeee !

Lost Password