L'Élève Ducobu

L’Élève Ducobu

À partir de 8 ans

L’Élève Ducobu est un film de 2011, tiré de la bande dessinée homonyme. Effets de rêve.

MESSAGES

Le monde de l’école

On nous montre la pression que peut vivre un enfant pour réussir à avoir de bonnes notes. Un enfant met toute son énergie pour s’en sortir, en trichant. Comme quoi l’enfant intelligent et capable n’arrive pas forcément à s’adapter au système scolaire; Ducobu est un inadapté.

Image des professeurs dénigrante

Ils sont stupides ou colériques, consomment des calmants. Ils utilisent des punitions, ils ne se font pas respecter, ils ne maîtrisent pas forcément leurs matières. Peuvent mettre en danger leurs élèves.

Romance

Les professeurs n’osent pas s’avouer leur flamme. Le père Ducobu à des vues sur la maman de Léonie. Et les deux enfants héros semblent avoir des sentiments l’un pour l’autre (en tout cas Léonie exprime clairement ses doutes à son journal).

Famille

On nous montre deux familles monoparentales qui fonctionnent plutôt bien, malgré certaines névroses. L’enseignant est un vieux garçon houspillé par sa mère.

Estime de soi

Ducobu est un gros garçon qui est plutôt nul en classe. La première de classe a des lunettes, des tresses et des taches de rousseur. Ces deux enfants ne sont pas moqués, ils ont une grande estime d’eux malgré leurs différences.

Obésité

On nous montre un gros garçon sans s’en moquer, il est même le héros de l’histoire.

Les savoirs scolaires ne sont pas tout

Le savoir-faire, la débrouillardise sont valorisés à travers le personnage de Ducobu.

SCÈNES DIFFICILES

Mises en danger

Une scène avec cinq enfants perdus dans la forêt qui vont en pleine nuit rencontrer un loup.

Malaise

Sentiment de honte quand Ducobu se fait attraper en train de tricher.

Moquerie

Les adultes sont souvent montrés comme stupides, surtout les enseignants.

VOCABULAIRE

Langage classique

Un film pour rire de l’école, surtout si on apprécie Elie Seymoun. Ici l’enfant est roi, il vaut mieux qu’il ait une certaine dose de recul pour découvrir le film. Il existe une suite, ses vacances.

Ce que disent les autres. Pour FilmAges, l’âge conseillé est 7 ans « Il n’y a pas de contre-indications. Mais il faut signaler que tous les personnages de cette comédie, en particulier les enseignants, sont si caricaturaux que, prise au premier degré, cette charge tourne au dénigrement. Le héros est un modèle de mensonge, de dissimulation et de tricherie. L’élève Ducobu est une adaptation de la bande dessinée et de romans belges éponymes créés en 1992 par Zidrou (scénario) et Godi (dessins) dont le héros est un enfant rondouillard, cancre en polo rayé jaune et noir et très débrouillard. C’est une illustration du fait qu’il n’y pas que les résultats scolaires qui comptent, mais aussi la débrouillardise et la faculté d’adaptation dans les circonstances les plus imprévues. Peut-être que les amateurs du genre et des aventures de l’élève Ducobu apprécieront cette version cinématographique ».

Partager cette page :

Lost Password