Aladdin est un film Disney avec de nombreuses incrustations en images de synthèse de 2019. Beaucoup de chansons. L’introduction nous montre que le film va être une histoire racontée à ceux enfants. Effets de synthèse plutôt bluffants (les animaux ont l’air réel, et on pourrait presque croire au génie). Le début de film et la fin ont une petite accélération dans la vitesse du film pour créer un effet un peu comique décalé. Rythme qui peut être rapide.

MESSAGES

Femme performante

Jasmine va parvenir à montrer à son père qu’elle est capable de devenir Sultan. Une femme peut accéder à des postes de pouvoir. On critique les lois, les traditions qui font comprendre aux femmes qu’elles doivent se taire ou subir. Mais en dehors de moments qui ont été modifiés pour coller à l’air du temps pour montrer que Jasmine ne se laisse pas faire, on ressent les restes de l’ancien dessin animé que l’on a pas osé toucher, c’est quand même elle qui doit être sauvée par Aladdin au début du film, puis qui se fait embarquer sur le tapis volant). Il y a une nouvelle chanson pensée pour ce thème qui apparaît dans le film. S’affirmer. Une femme doit oser lever la voix, ne pas se laisser faire. Et c’est elle qui finalement choisit de faire un baiser à Aladdin et de le récupérer.

Romance

On découvre comme un garçon peut séduire une femme (oui, si dans ses nouveaux films Disney montre que tout ne tourne pas autour d’un être aimé, ici une femme est séduite en un regard, et est prête à tout pardonner à celui qui lui a effrontément menti sur ce qu’il est). Le génie a aussi droit à son histoire d’amour, elle aussi basée sur le premier regard et le physique. Il faut traiter les femmes comme des princesses. Amour impossible. Difficile d’accéder à une personne si l’on ne vient pas de la même classe (et surtout difficile de passer par dessus les contraintes familiales). Apparence. Ce qui est mis en avant, c’est le physique, on nous sert que des beaux, même chez les prétendants (ou Jaffar), heureusement, le choix final est motivé par la personnalité. Drague. On voit comme les filles peuvent trouver sympa d’être courtisée par des garçons, on voit la complicité entre la princesse et sa servante (des ellipses nous font comprendre qu’elles se racontent beaucoup de choses). Même si le garçon est plutôt montré comme gauche dans ses tentatives, cela peut plaire aux femmes. Sexualité. La chanson sur le tapis volant ressemble beaucoup a une métaphore d’une relation sexuelle (ou la femme est guidée par l’homme qui lui montre ce qu’est vraiment le monde).

Estime de soi

Difficile d’être critiqué, d’être renvoyé où l’autre considère qu’est notre place (que cela soit Jaffar ou Aladdin). Difficile pour certaines personnes de rester dans leurs conditions. On va comprendre que Jaffar a voulu du pouvoir, car trop frustré d’être toujours considéré comme le deuxième. Un voleur risque d’être prisonnier de sa condition, mais si on choisit la voie de la bonté comme Aladdin, on peut s’en sortir (mais c’est donc mieux d’avoir déjà un bon fond, un voleur comme Jaffar va mal finir).

Mensonge

Ne pas faire semblant d’être quelqu’un d’autre. Intégrité. Ne pas mentir. Ne pas avoir honte d’être ce que l’on est. Un jeune qui souffre de sa basse condition se fait passer pour un prince, il va comprendre qu’il ne doit son bonheur qu’à son mensonge, ça le met mal à l’aise, et il va réaliser qu’il peut dire la vérité et être apprécié.

Aladdin

Aladdin

Vol

On nous montre que le vol existe, avec un héros qui s’en est fait son moyen d’existence, qui peut s’emparer des choses sans qu’on le remarque (c’est trop bien de voler aussi discrètement, ça va sauver les héros plusieurs fois de pouvoir récupérer des choses ainsi). Le héros est gentil, il vole surtout pour manger (ou redonner aux autres), contrairement à Jaffar qui est aussi un voleur professionnel qui a fait en sorte de gravir ainsi les marches du pouvoir. Critique de l’appât du gain. Il ne faut pas rechercher à avoir des richesses, Aladdin s’allie à Jaffar pour obtenir de la richesse, on voit qu’il a été séduit par le discours tentateur (il faut se méfier des escrocs). Abu est un peu trop intéressé par l’argent, il va risquer la vie de son ami en tentant de voler dans la Caverne aux merveilles. Il est mal éduqué (même si on n’éduque pas un singe).

Différence de classe

Ce n’est pas évident d’être mal considéré à cause de son statut, il y a ceux qui naissent de bonne condition et les autres. Mais ici, on va voir que cela ne sert à rien de se faire passer pour ce que l’on n’est pas, en y mettant du coeur, on peut parvenir à être bien considéré. Tolérance. Ce n’est pas bien de dénigrer les autres. On critique Jaffar qui veut du conflit avec un autre royaume.

Inde

On nous montre beaucoup d’acteurs qui ont une apparence indienne. L’histoire se situe dans ce pays, on nous montre une image d’une représentation idéalisée et ancienne de ces contrées.

Quête identitaire

Se questionner sur qui on doit être, choisir le bon chemin. Épreuves à affronter pour obtenir ce que l’on souhaite, Aladdin est orphelin et on nous montre comme il doit s’autonomiser et comme il tente de s’intégrer dans la société. L’amour c’est mieux que les richesses, et cela peut nous ramener dans le bon chemin. Indépendance, liberté. Ne pas sentir enfermé, ni dans sa prison dorée (la princesse) ou dans sa condition insatisfaisante (Aladdin, Jaffar ou le Génie). Choix de vie. Vouloir échapper à son destin, avoir la possibilité de changer les choses.

Surprotection

Suite à l’assassinat de sa mère, Jasmine a été enfermée dans son palais, son père avait besoin de la protéger. Ce n’est pas une bonne chose, les jeunes ont besoin de se confronter, de montrer de quoi ils sont capables. Imposition familiale. Critique du mariage imposé, à cause de tradition qui force la femme à devoir faire ce que la famille ou la tradition transmet. Protection parentale. Le père veut le bien de sa fille, il est enfermé dans ses représentations, il croit que pour cela il doit lui offrir un mariage où l’homme qui saura prendre soin de sa fille, il comprendra que finalement le bonheur de sa fille, c’est de lui donner de la liberté, de lui faire confiance, de la laisser s’affirmer.

Tradition

Les lois, les traditions, c’est pensé pour être modifié quand elles ne sont plus d’actualité (c’est nul d’imposer à une princesse de ne pouvoir se marier qu’à un prince. Ce n’est pas bien qu’une femme ne puisse pas avoir un poste a responsabilité).

Aladdin

Aladdin

Musical

Beaucoup de chansons dans le film, certaines ont un texte qui apporte du contenu à l’histoire, d’autres sont surtout là pour le rythme. Ce n’est pas toujours évident de comprendre les paroles.

Il ne faut pas se fier aux apparences

Aladdin peut ressembler à un petit voleur piteux, mais c’est un garçon au grand cœur qui mérite d’être un prince et d’épouser une princesse. Les gens ne voient que ce qu’on leur dit de voir, les apparences sont trompeuses. Méfiance. Il existe des personnes bien placées qui ne sont pas gentilles et qui peuvent vouloir renverser le pouvoir.

Aider les autres

On nous montre un Aladdin qui a des côtés gentils (il aide des enfants, il sauve le tapis, il libère le génie). Mais cela ne vient pas tout seul, et on voit comme on peut être tenté de s’approprier les choses, il ne faut pas succomber à la tentation.

Vantardise

Il ne faut pas trop en faire, et Aladdin déguisé en prince ne va pas séduire la princesse. Égoïsme. À trop vouloir des choses pour soi, on finit par tout perdre.

Loi

Importance d’avoir des gardes qui suivent la loi et qui protègent bien, mais ils doivent aussi pouvoir juger si ce qu’ils font est correct, et remettre en cause les choses s’ils réalisent que ce qu’ils font n’est pas juste (Hakim va oser refuser les ordres du Jaffar devenu sultan).

Aladdin

Aladdin

SCÈNES DIFFICILES

Mises en danger

Aladdin et Jasmine doivent fuir les gardes, montent sur le haut d’une maison et doivent sauter de haut et la demoiselle n’ose pas, risque d’être prise. Aladdin sauve un enfant qui allait se faire écraser par un cheval. Aladdin est entouré de soldats, il est kidnappé et emmené dans un désert où Jaffar parvient à le motiver à entrer dans une grotte inquiétante, le sol s’effondre, il doit passer par un pont de pierre, risque d’être tenté par de nombreux trésor dans la grotte, il doit gravir une pente et risque de tomber en glissant sur une pierre précieuse que va prendre son singe et qui déclenchera l’arrivée de la lave dans la grotte, détruisant tout et risquant de les tuer dans une scène plutôt stressante. Jaffar kidnappe Aladdin, qui se retrouve attaché sur une chaise en haut d’une tour, et il est poussé, et on le voit tomber puis s’enfoncer au fond de l’eau, il tente d’utiliser la lampe, mais n’y parvient pas et semble être noyé. Jaffar envoie Aladdin dans un endroit plein de glace, le jeune homme doit sauver Abu qui est dans une faille, puis il glisse et fini inconscient dans la neige, on craint qu’il ne meure gelé, car il est au milieu de nulle part. Jaffar fait souffrir le père de Jasmine, on le voit devenir tout rouge, on craint pour sa vie, et Jasmine accepte d’épouser Jaffar en échange de sa vie. Iago devient un oiseau géant qui poursuit les héros, grosses serres et moments tendus, avec beaucoup de bruit. Jaffar qui a récupéré la lampe crée un ouragan qui projette les héros vers lui, tout semble perdu et le gentil tapi est déchiré en deux.

Malaise

On voit la grotte à la tête de tigre, une personne s’y rend de nuit, mais la mâchoire se referme sur l’homme qui s’y était introduit. Une femme allait voler Aladdin, qui va ensuite devoir se cacher, car un garde le recherche. Le singe du garçon a volé le bracelet d’une femme, il va l’échanger contre un sac de dattes, puis le donne à un petit enfant pauvre qui est assis contre un mur avec sa mère et son frère (pauvres mendiants). La princesse qui donne du pain aux enfants et pris à partie par le marchand qui veut être payé, mais elle ne réalise par qu’il faut de l’argent, c’est Aladdin qui la sort de ce problème en faisant croire au marchand qu’il peut prendre le bracelet en or en échange (mais il récupère le bracelet discrètement, ce qui fait que des gardes sont envoyés à leur poursuite). Sombre endroit où Jaffar tente de trouver une personne qui pourrait lui servir à entrer dans la grotte, il est frustré qu’on ne lui présente que des malfrats, et va se fâcher contre son comparse qu’il envoie au fond d’un puis profond (on entend bien l’homme crier durant sa chute). On craint que le vizir parvienne à hypnotiser le sultan pour le convaincre d’attaquer ses alliés. On voit que Jaffar repère Aladdin dans le palais. Jasmine est bien embêtée, elle fait croire que ce n’est pas elle la princesse, mais sa servante ne comprend pas vraiment tout de suite qu’elle veut qu’elle se fasse passer pour elle. On espère qu’Aladdin puisse sortir de la grotte, mais il arrive juste devant l’entrée et Jaffar va le tromper, lui marchant sur la main pour le faire tomber. Aladdin ne sait pas s’y prendre avec la princesse quand il est déguisé en prince. On craint qu’Aladdin soit découvert par Jaffar. Le tigre s’approche d’Aladdin, il est plutôt imposant. Quand Jasmine réalise que le prince est Aladdin, il s’enfonce dans le mensonge, on est mal pour lui. Jaffar parvient à hypnotiser le sultan lorsqu’il allait être confronté à Aladdin qu’il croyait avoir tué, on craint que tout soit perdu. Jaffar est emmené en prison, mais son perroquet lui apporte les clefs. Aladdin renie ce qu’il avait promis au génie (de le libérer), on voit comme l’égoïsme prend de l’importance, il n’est plus vraiment lui-même et le génie est bien dépité d’avoir perdu un ami, il dit avoir le coeur brisé. Effet de sursaut quand Aladdin croise un homme dans un endroit où on ne voit pas vraiment ce qui se passe (c’est Jaffar qui parvient à lui voler sa lampe). Jaffar invoque le génie et devient sultan à la place du sultan, on craint que le chef de la garde obéisse au méchant, Jasmine doit calmer son tigre, sinon il risque d’être tué. Jaffar va demander de devenir encore plus puissant et être un sorcier, on voit un serpent qui se transforme en sceptre, il fait disparaitre les soldats et montre à tout le monde que le prince est Aladdin qui s’est fait passer pour un autre, tout le monde est déçu.

Tristesse

Jasmine croit que Aladdin s’est servi d’elle et lui a volé le précieux bracelet qui appartenait à sa mère. On voit comme Jasmine attend Aladdin qui ne viendra pas au rendez-vous (a été empêché par Jaffar).

Moquerie

Quelques moments où les personnages sont risibles (Aladdin qui tente de bien se faire voir, et qui va être dirigé par le génie lors d’une danse. Différentes situations où il n’est pas à son aise).

VOCABULAIRE

Classique

Une histoire qui se calque beaucoup sur le film animé, mais on veut nous proposer quelque chose qui se rapproche de la réalité, les animaux sont devenus plus réalistes, Jargo a totalement perdu l’humour de l’animé, Abu est nettement moins l’ami d’Aladdin, et le tigre de Jasmine est un tigre). On ressent mieux la psychologie des personnages. Mieux vaut avoir 9 ans pour voir ce film qui est plutôt complexe, qui peut aller très vite, comporte de nombreux thèmes et qui peut avoir des moments bien stressants (un Jargo devenu gigantesque qui poursuit les héros, Aladdin qui est proche de mourir à trois moments ou un méchant qui semble avoir gagné la partie plusieurs fois). On joue plus la carte de la femme qui ose s’affirmer que dans le premier film et on nous montre qu’entre Jaffar et Aladdin, il n’y a que la différence des choix qu’ils feront pour se sortir de leur condition de voleur.

En animé, chez Disney, il existe aussi une série, un deuxième et troisième film.

Ce que disent les autres : Chez Filmages, ils suggèrent l’âge à 10 ans.

Partager cette page :

Lost Password