Quels films pour nos enfants ?

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

Les vacances de Ducobu

LES VACANCES DE DUCOBU

Sans dégâts dès : 7 ans - Âge conseillé : 9 ans

 

DUREE
94 minutes
MONTAGE

Film de 2012. Les séquences se suivent avec beaucoup d'intrigues différentes avec différents personnages. Effets de pensées visualisées. Flash-back.

MESSAGE

Aventure. Motivation, courage et ingéniosité pour un jeune garçon qui rêve d'aventure. Trésor. Recherche d'un trésor.

Force du faible. Revalorisation de l'enfant. Ici, il est roi face à l'adulte (même si les tricheries ne fonctionnent pas à tous les coups). On nous montre une petite fille bien intelligente et un garçon débrouillard.

Obésité. Le héros est nettement en surpoids et on ne le stigmatise pas du tout pour cela. Bon exemple d'acceptation d'une différence.

Couple. Beaucoup de moments tournent autour des différents couples. Le papa de Ducobu et la mère de Léonie flirtent (on voit le père émoustillé par les formes, les fesses de la maman). Les deux enseignants, avec Latouche qui a de la difficulté à se séparer de sa mère, omniprésente, et Mademoiselle Rateau qui retrouve un amour de jeunesse et suscite de la jalousie. Petites tentatives de séduction de la part de Léonie, mais ce n'est pas évident d'atteindre un Ducobu. Ils finissent tous à la fin par un baiser.

Les vacances. Avec différentes perceptions de ce qu'on peut y faire. Les Ducobu, (les hommes) c'est plutôt glandouille, amusement et Pizza, tandis que dans la famille Gratin (les femmes), c'est visite culturelle tôt le matin, jeux de Scrabble, et macrobiotique. Le camping c'est sympa. On y prend en charge les enfants et les parents peuvent être tranquilles.

Cupidité. Critique du radin. Avec un Latouche qui peine à sortir ses sous.

Les enseignants sont moqués. L'enseignante est affublée de différentes tares que son "amoureux" a de la peine à supporter et aimerait soigner. Tout est fait pour qu'on rie de son strabisme. Latouche est affublé de tous les maux, en plus d'être radin, trouillard et moche, on le verra dans plein de situations bien ridicules.

Il ne faut pas se fier aux apparences. Les monstres cela n'existe pas, il y a toujours un humain caché sous le masque. Méfiance. Un super gentil moniteur peut être le méchant de l'histoire.

SCENES DIFFICILES

Mises en danger. Attaque impressionnante d'un monstre moitié porc et moitié ours, le Pours. Il surgit de la forêt. Les héros vont se réfugier dans la tente, endroit confiné où ils ont peur. Le monstre va attraper l'institutrice, beaucoup de cris, musique tendue. On retrouve plusieurs fois ce monstre, ses grognements, y compris dans une vidéo style YouTube, caméra sur épaule, où on le voit poursuivre des personnes. Descente dans une grotte, c'est sombre, on entend des bruits. Squelettes momifiés et tarentule. Naufrage, avec un bateau qui heurte un récif et qui prend l'eau. Les adultes sont démunis.

Environnement. Cimetière de nuit, en descendant dans un tombeau de pirates où on verra plein de morts momifiés plutôt réalistes. Bar mal famé, plutôt sombre, avec de nombreux pêcheurs plutôt antipathiques. Celui qui acceptera d'aider les héros est affublé d'un crochet à la place d'une main et est alcoolique.

Tristesse. Le moniteur est victime d'un sabotage de trampoline et se retrouve à l'hôpital bien amoché. On le voit en piteux état.

VOCABULAIRE
Classique

Commentaires. Après le premier film (avec changement d'acteurs pour les Ducobu) le plus cancre des élèves va se retrouver en vacances. Si de nombreuses scènes vont plaire aux enfants, beaucoup de gags tournent aussi autour des couples des adultes, dans un humour plus âgé pas forcément saisissable pour les plus jeunes (mater les fesses de la mère, difficulté avec la belle-mère, le gérant du camping homosexuel qui va s'occuper de l'animateur du club Mickey). Les scènes avec le Pours vont impressionner les enfants.

Thèmes. Trésor. Force du faible. Obésité. Couple. Jalousie. Intérêt pour l'autre sexe. Cupidité. École. Méfiance. Motivation. Courage.