Thumb Wars : La Guerre des Pouces

Thumb Wars : La Guerre des Pouces

À partir de 14 ans

Thumb Wars : La Guerre des Pouces est un court-métrage de 1999. Ce sont des pouces déguisés en personnages des films Star Wars qui sont les acteurs. Un petit effet d’intégration numérique permet à ces pouces d’avoir un visage bien mobile. Décors simples, mais efficaces pour ce style de production. Mieux vaut évidemment avoir vu les films classiques.

MESSAGES

Parodie de Star Wars

On retrouve l’univers de cette saga, avec l’épisode 4. Même introduction titre, et séquences classiques revisitées d’une façon humoristique. On se moque de certaines incohérences du film.

Caprice

On se moque de la crise d’adolescence, avec un Luke qui veut son indépendance. Capricieux, il piorne pourtant pour avoir ce qu’il veut, il a encore bien besoin de l’autre.

Combat du bien contre le mal

« Méchant c’est méchant, gentil c’est gentil ». Mais même les héros ont un côté obscur.

Sexualité

De nombreuses allusions d’obsédés parcourent le film, l’intérêt au sexe est très présent, et plutôt d’une façon un peu malsaine.

Thumb Wars : La Guerre des Pouces

Thumb Wars : La Guerre des Pouces

SCÈNES DIFFICILES

Mises en danger

La princesse est menacée de coupe-ongle, une sorte de machine de torture qui se rapproche d’elle, on ne sait pas tout de suite ce qui s’est passé, c’est plutôt sombre. Beaucoup de combat. On voit des gardes tirer, des pouces mourir. Des morts (parents qui ont l’ongle coupé, des têtes qui sautent (rien de visuellement problématique). Benubi tué par traitrise.

Moquerie

On se moque sans arrêt de l’autre. Même les héros peuvent dénigrer leurs camarades, ici il n’y aura personne pour rattraper l’autre.

Allusion à la sexualité

Voyeurisme, Loke et Oobedood Scoobydooby Benubi prennent du plaisir à mater sous la jupe de l’hologramme de la princesse. Le vieil ermite demande à Loke de sceller leur pacte en se touchant la langue. Parlant du robot, « le grand est efféminé » ou « Si tu portes un string ou des portes-jarretelles, soit prudent dans les toilettes ». Le paiement est des gloussements de gonzesses. Les deux robots sont surpris ensemble dans un lit, on les voit gênés, trouver des excuses. Pantalon baissé qui laisse entrevoir la moitié des fesses d’une personne. Loke reçoit de l’électricité dans les parties. Un des chasseurs de l’attaque finale dit « Je suis à poil les gars ».

VOCABULAIRE

Vulgaire. Meuf, tirons-nous, saloperie, clamsé, max de pèz, salaud, raquer un max, putain.

Les pouces désactivent bien les différentes tensions du film, il serait facilement visible par des jeunes, s’il n’y avait pas toutes ces allusions sexuelles ou la vulgarité. Pour les amateurs de Star Wars qui veulent de l’humour décalé.

Une saga de plusieurs films. Épisode 1, la Menace fantômeÉpisode 2, l’Attaque des clonesÉpisode 3, la Revanche des SithÉpisode 4, un nouvel espoirÉpisode 5, l’Empire contre-attaqueÉpisode 6, le Retour du JediÉpisode 7, le Réveil de la force. Une série de films dérivés, comme Rogue One. Des séries, comme Star Wars Rebels ou Clone Wars. Spin-off Ewoks, La caravane du courage, La Bataille pour Endor.

Lego proposent des films pour promouvoir leurs ventes dans cette franchise, comme la menace Padawan et l’empire en vrac, des petites séries, comme Les chroniques de Yoda et Les contes des Droïdes. Un humour plus adulte, avec pouces.

Partager cette page :

Lost Password