Pirates des Caraïbes : La Malédiction du Black Pearl

Pirates des Caraïbes : La Malédiction du Black Pearl

À partir de 11 ans

Pirates des Caraïbes : La Malédiction du Black Pearl est un film qui nous transporte dans le monde des pirates. La synthèse date des années 2003 est assez réaliste pour l’époque. L’introduction nous montre les héros enfants, l’ellipse n’est pas vraiment explicite. De nombreuses références à des actes passés.

MESSAGES

Revalorisation de la liberté

Elle est bien incarnée par les pirates, en contraste avec une Angleterre de la haute société coincée dans son pouvoir militaire strict et ses corsets). Aventure.

Mort

Ne pas apprécier la vie après la mort. Importance de la vie. Pouvoir ressentir les choses, les goûter, les toucher. La vie est un bien plus précieux que tous les trésors du monde.

Amour impossible

Deux personnes de condition différentes peuvent quand même s’aimer (même si le père souhaiterait un meilleur parti pour sa fille). L’amoureux est prêt à risquer sa vie pour la demoiselle. Sacrifice de soi. Et la demoiselle est prête à se marier avec un autre pour sauver celui qu’elle aime vraiment.

Donner sa confiance

On ne sait pas toujours qui peut être son ami et sur qui on peut compter.

Femme forte

Exemple d’une femme courageuse qui ose se battre contre les pirates. Critique du corset. .

Réparer ses erreurs

Si la recherche de la richesse est la motivation des pirates, ici ils veulent surtout leurs rédemptions, voler c’est mal.

Apprécier un antihéros

On peut faire fi de ses valeurs, on apprécie Sparrow est couard et ne pense qu’à sauver sa peau, il est prêt à mentir et à mettre des bonnes personnes en danger. On peut plus apprécier les pirates que l’armée anglaise, pourtant bien plus propre.

Combattre

Revalorisation du combat. Le combat est la principale arme des pirates, il faut se battre pour obtenir ce qu’on veut, mais la piraterie est régie par un code, et les pourparlers en font partie (même si c’est plus pour les couards).

Mythologie

Il existe des choses au-dessus de l’humanité. On retrouve le vaisseau fantôme et sa malédiction provoquée par des dieux païens. Des allusions à la superstition (la crainte qu’une femme à bord apporte malheur). Surnaturel.

Peur

Faire face à certains monstres, même le spectateur va devoir surmonter sa peur. Frisson.

Excentricité

Personnages qui sortent de l’ordinaire, surtout Sparrow.

Pirates des Caraïbes : La Malédiction du Black Pearl

Pirates des Caraïbes : La Malédiction du Black Pearl

SCÈNES DIFFICILES

Film d’horreur

Si la première partie du film est proche du film de cape et d’épée, la deuxième va montrer quelques séquences proches du film d’horreur, avec des pirates zombies squelette.

Mises en danger

L’attaque du fort par les pirates, qui passent par le village et n’hésitent pas à tuer des gens et à s’en prendre à la jolie fille du gouverneur qui tente de se cacher en vain. La scène où les pirates doivent faire un sacrifice de sang pour arrêter le sacrifice, on craint pour la vie d’Elizabeth. Attaque entre deux navires, avec boulet de canon et autres tirs aux pistolets, abordage. Elizabeth se fait agresser par les pirates, qui vont ensuite l’envoyer par-dessus bord.

Peur en sursaut

Cris de Sparrow pour réveiller le forgeron. L’apparition soudaine d’un singe sous forme de cadavre (et on remet ça à la fin du film quand il saute sur nous).

Morts

La fausse mort de Will, coincé dans la cale submergée d’un bateau qui explose. Ou celle de Jack Sparrow embroché par Barbossa ou sa pendaison à la fin du film. La mort de Barbossa, une balle dans la poitrine qui se gorge de sang.

Malaise

Petit enfant qui crie maman quand les pirates attaquent. Elizabeth ne peut pas partir du bateau pirate.

Passage adulte

Sexualité. On nous montre des prostituées. Jack Sparrow reçoit des gifles parce qu’il a trompé des demoiselles. La demoiselle se fait menacer d’être mise nue devant l’équipage. Alcool. On voit Jack et Elizabeth alcoolisés.

Environnement sombre

Avec de nombreuses scènes de nuit, on verra des pendus sous forme de squelettes, des scènes d’emprisonnement, effets de tempêtes, éclairs.

Personnages affreux, sales

Les pirates ont le plus souvent une allure patibulaire, mais l’équipage du Black Pearl sera vraiment horrible quand ils seront sous la pleine lune, squelettiques, de vrais morts-vivants.

VOCABULAIRE

Le langage classique. Beaucoup de cris et de musique forte.

Même s’il a été réalisé par Disney, ce n’est pas un film pour les petits, les scènes sont bien réalistes et certaines peuvent faire peur (même si c’est le film le moins agressif de la saga).

Pirates des Caraïbes: 1, « la Malédiction du Black Pearl« . 2, « Le Secret du coffre maudit« . 3, « Jusqu’au bout du monde« , le 4, « la Fontaine de Jouvence« , le 5, « la vengeance de Salazar« .

Partager cette page :

Lost Password