Pirates des Caraïbes : La Vengeance de Salazar est un film de 2018 avec de nombreuses scènes en images de synthèse qui ne se distinguent plus beaucoup de la réalité tellement c’est bien traité. Mieux vaut avoir vu les premiers films, celui-ci est particulièrement la suite du troisième film. Une ellipse de neuf ans au début du film. Il y aura beaucoup d’actions différentes qui se déroulent en même temps pour ajouter un rythme trépidant. Flash-back. Il existe une scène post-générique.

MESSAGES

Pirate

Un vrai film de pirate, avec tout ce qu’il faut dedans comme aventures. Excentricité. Un panel de pirates plus hauts en couleur les uns que les autres. Personnages qui sortent de l’ordinaire, surtout Sparrow.

Liberté

Ne pas se laisser faire et décider de sa vie. Vivre hors des convenances et n’en faire qu’à sa tête ou comme on l’entend. Injustice. On voit bien que la loi, ceux qui commandent, ne sont pas du côté du bien.

Femme performante

Carina Smyth est une demoiselle avec beaucoup de connaissance, qui ne se laisse pas faire et qui est traitée par les hommes de sorcière vu qu’elle leur tient tête. Un bon exemple de femme forte (quoiqu’un peu têtue et légèrement enclin à être prisonnière juste pour devoir être secourue). Égalité des sexes. On critique ceux qui croient que la femme ne peut pas faire des choses comme les hommes, une femme de science est considérée comme une sorcière (surtout par des hommes plus stupides qu’elle).

Intérêt pour l’autre sexe

Après la romance des trois premiers films, une nouvelle va apparaître avec Henry et Carina. On est beau tous les deux, on rougit, on se sauve, on se dispute, on se sauve et on se donne un bisou à la fin. Sexualité. Le capitaine Jack Sparrow plait aux femmes. Même si on ne montre absolument rien, on suggère bien des choses. La femme du juge est retrouvée dans le coffre avec Jack Sparrow (adultère). On parle de prostituée, et un marin reconnait que sa mère en était une pendant qu’un autre marin reconnait qu’il la connaissait bien. Jack parle de la mère d’Henry en mettant surtout sa beauté, sa poitrine comme principale qualité. Un des bons conseils de Jack, ne pas dire à une femme que tu refuses de la payer pour ce qu’elle vient de faire.

Relation au père

Les deux jeunes héros du film sont chacun à vouloir retrouver leur père (Henry veut le sauver). Origine. Quête de ses origines, vouloir savoir d’où l’on vient. Abandon. On voit bien que la demoiselle a eu besoin d’entendre que son père l’aimait quand même, même si elle a été abandonnée devant une porte étant enfant. Il y a un vide à remplir (même si ce thème n’est pas vraiment bien traité).

Pirates des Caraïbes : La Vengeance de Salazar

Pirates des Caraïbes : La Vengeance de Salazar

Cupidité

On nous montre les pirates toujours autant enclins à voler, intéressé par l’or. Barbossa est devenu riche, on le voit dans une opulence exagérée.

Vengeance

On explique la méchanceté de Salazar, il veut venger la mort de son père et de son grand-père tués par des pirates. Puis sa rage va le maintenir en vie et il ne pense qu’à tuer Sparrow. Agressivité.

Temporalité

Ce sont maintenant les enfants de héros que l’on va principalement suivre durant ce film, on avance dans le temps.

Alcool

On nous montre souvent Jack Sparrow avec de l’alcool. On nous le montre dans une certaine déchéance au début du film, il ne maîtrise plus grand-chose et l’alcool augmente les problèmes. Dépendance. Il va jusqu’à échanger son précieux compas contre une bouteille.

Apparence

Un film qui revalorise les beaux. Les beaux sont avec les beaux, et la pire des choses peut être un mariage forcé à une dame présentée comme immonde (être gros est un signe de mocheté). Les stupides pirates sont moches. Jack fait une remarque à Barbossa, en se demandant comment un être aussi moche peut faire une fille aussi jolie.

Fantastique

Il ne faut pas uniquement croire en la science. Carina Smyth va découvrir qu’il existe des morts vivants et autres choses fantastiques. Surnaturel. Un monde rempli de différents monstres (mais comme le trident a été brisé à la fin du film, on peut imaginer que le surnaturel ne sera plus de la partie dans le prochain film).

Astronomie

Une science qui nous permet de nous guider avec les étoiles.

Vol

On ne critique pas forcément cette manie de pirate.

Danger

Dans le monde des pirates, on se trouve facilement en danger, ça fait partie de l’aventure, et il y a forcément des morts. Peur. Faire face à certains monstres, même le spectateur va devoir surmonter sa peur.

Pirates des Caraïbes : La Vengeance de Salazar

Pirates des Caraïbes : La Vengeance de Salazar

SCÈNES DIFFICILES

Mises en danger

Le navire avance dans le brouillard, on ne sait pas vraiment ce qui va se passer, c’est tendu, on voit les restes d’un bateau flottant sur l’eau. Des hommes courent en direction du bateau, tentative de l’équipage de riposter, mais trop tard, ils se font décimer les uns après les autres par des silhouettes que l’on distingue à peine. Bruit et cris. Ils vont tous mourir, on ne voit pas grand-chose, du sang coule à travers le plancher, le capitaine est étranglé d’une main. On craint pour la vie d’Henry, on le croit sauvé, car derrière des barreaux, mais son codétenu est transpercé d’un coup d’épée et les morts vivants traversent les barreaux. Jack est enfermé dans un coffre une bouteille à la main, il risque de se faire tirer dessus. Carina Smyth et Jack fuient les soldats, se font tirer dessus, Jack la pousse le haut du toit. Henry est attaché à un lit et va être pendu pour trahison envers son capitaine. Carina Smyth et Jack doivent être tués, le pirate sera guillotiné, on voit bien les têtes dans le panier. Henry semble rater sa tentative de sauvetage, Sparrow va risquer plusieurs fois de voir sa tête tranchée vu qu’il va faire des rotations avec la guillotine et que la lame va se rapprocher plusieurs fois de sa tête. La demoiselle risque d’être pendue, car le levier est souvent approché, il finit par être abaissé et elle tombe dans le trou. On voit le navire de Salazar qui empale les autres un peu comme s’il ouvrait la gueule. On voit que Salazar n’hésitait pas à tuer des hommes à la mer qui demandent grâce. Il n’hésite pas à faire tuer des pirates attachés, juste pour faire comprendre à Barbossa qu’il doit expliquer les choses plus vite. Destruction du navire de Salazar lorsqu’il était encore un chasseur de pirate, on le voit bien exploser, le feu, et différents pirates que l’on voit bien se faire tuer. Attaque des requins morts-vivants qui vont s’en prendre au bateau d’Henry et Jack, le jeune homme ose rejoindre l’île à la nage, Jack a sa jambe coincée dans le bateau, il voit arriver l’équipage de Salazar qui court contre lui sur l’eau, il va être atteint. Ils s’approchent bien près, mais restent coincés sur le bord de l’eau. Les héros se font capturer dans des filets en pleine jungle, Jack se fait frapper violemment. Combat où Jack tente d’échapper à Salazar, la proue du bateau l’attaque, elle veut l’éperonner, il risque de recevoir un coup de canon à bout portant. Barbossa est blessé, Henry est capturé par Salazar. Jack et Carina tombent à cause du sol qui s’effondre sous eux. Salazar possède le corps d’Henry et il va combattre Jack en lui disant que lorsqu’il le blesse, il blesse son ami. Ses hommes zombie sont dans l’eau, derrière les combattants. Le monstre parvient à balancer Jack de part et d’autre des abysses. Il va ensuite combattre Carina, son visage aura des veines qui deviennent apparentes. On a l’impression que Salazar empale le trident à travers Jack. L’eau va se refermer, les héros tentent de s’enfuir sur une ancre, ils sont poursuivis par l’équipage de Salazar qui veut aussi s’en sortir (mais celui-ci n’hésite pas à les abandonner). L’ancre redescend, Carina tombe, mais Barbossa la rattrape de justesse et c’est lui qui se suicidera pour faire tomber Salazar qui allait tuer sa fille. On le voit tomber au ralenti, juste après avoir dit à sa fille qu’il la considérait comme son trésor.

Malaise

Une première scène où ne comprend pas vraiment ce que fait ce petit enfant seul en pleine nuit à monter sur une barque et s’attacher un poids au pied pour couler bien profondément. Henry sait que l’endroit où se dirige le bateau est dangereux, il tente d’avertir le capitaine, mais celui-ci le met au fer, car il a osé lui adresser la parole et tenter de se rebeller. Carina Smyth est accusée de sorcellerie, elle tente de fuir, mais est poursuivie. Sparrow se retrouve face à un coffre vide, son équipage le quitte, il se retrouve seul. Sparrow échange son précieux compas contre une bouteille, un grondement nous fait comprendre qu’il a fait une erreur, cela a libéré Salazar de son confinement et il va à sa recherche pour le tuer. L’entre d’une sorcière tatouée et chauve plutôt inquiétante, elle lance un rat dans son chaudron, il y a des squelettes, c’est sombre. Un ancien ennemi de Jack l’a capturé et veut le faire marier de force à sa soeur qui est immonde. Dans la scène post générique, Will et Elizabeth dorment, quelque chose de menaçant semble arriver, c’est Davy Jones (et peut-être pas qu’en cauchemar).

Maltraitance

Un des hommes d’équipage pirate est promu capitaine juste avant qu’un navire de la marine attaque, il se fera frapper, il va subir de la torture pour le faire parler (et cela est pensé pour faire rire) (on fait comprendre qu’on va trouver la longue pièce en acier qui permettra de s’échapper sous son ongle).

Visuel effrayant

La synthèse est particulièrement bien réussie et les images sont souvent impressionnantes. Un enfant rencontre son père au fond de l’océan, le père a comme des coquillages collés sur la peau tellement il est resté longtemps sous l’eau (oui Olando Bloom est moche). Le capitaine Salazar et son équipage de mort vivant sont particulièrement hideux (liquide qui coule de la bouche, différentes parties du corps manquantes, calcinée ou putréfiées et effet de corps en suspension comme s’ils étaient dans l’eau. Accompagnant l’équipage, les animaux sont aussi affreux, comme des oiseaux squelette qui font leur apparition. Des requins sont gardés dans le bateau, ils semblent en décomposition, ont des trous, mais dans l’eau ils redeviennent vivant.

Des scènes de frayeurs soudaines

Moment où un requin jaillit et semble vouloir croquer un de nos héros (voir vous si vous avez des lunettes 3d).

VOCABULAIRE

Classique. Beaucoup de bruits et de la musique forte qui rythme bien les scènes d’action.

Un film impressionnant qui fait partie d’une grande saga. Même s’il a été réalisé par Disney, ce n’est pas un film pour les petits, les scènes sont bien réalistes et peuvent faire peur, Salalzar veut poursuivre Jack durant tout le film, et les héros sont souvent emprisonnés, prêt à être tués. Le rythme est bien rapide, nous sommes en tension durant toute la production, cela ne permet pas vraiment d’approfondir les personnages. Dans la veine des autres Pirates, pour ceux qui apprécient les grandes histoires remplies de combats et saupoudrées d’humour.

Pirates des Caraïbes: 1, « la Malédiction du Black Pearl« . 2, « Le Secret du coffre maudit« . 3, « Jusqu’au bout du monde« , le 4, « la Fontaine de Jouvence« , le 5, « la vengeance de Salazar« .

Partager cette page :

Lost Password