Pierre et le loup par l'orchestre national de France

Pierre et le loup

À partir de 6 ans

Pierre et le loup par l’orchestre national de France est un court-métrage de 2013, avec intégration de personnages et instruments réels dans un animé épuré et stylisé, fait de morceaux de partition. Un narrateur explique l’histoire, et laisse bien du temps dans la musique.

MESSAGES

Monde de la musique – Instruments

Souci pédagogique. On met en évidence certains instruments (Flute, hautbois, clarinette, basson, timbales, cors, instruments à cordes). Ils sont liés à des personnages, durant l’histoire on les retrouve plusieurs fois. Musiciens. On voit bien le chef d’orchestre et les musiciens. Un enfant est aussi musicien, on va le voir jouer de plusieurs instruments.

Critique de l’agressivité

On nous montre les chasseurs comme incapables, justes bons à tirer en l’air. Le loup qui veut croquer le monde se retrouve attaché (ce qui est finalement aussi pas vraiment sympathique, à la fin il se retrouve libre).

Récit initiatique

Pierre veut vivre son émancipation. Ne pas vouloir être enfermé, besoin de liberté. Confronté au danger, il va se battre, ne se laisse pas impressionner, n’a pas peur. On peut être petit, mais se débrouiller mieux que les grands. Autonomie.

Protection de l’adulte

Le grand-père demande à son petit fils de rester dans la maison, avoir peur pour l’autre. Danger. Il existe bien à l’extérieur.

Peur

Faire face au danger, avec le loup qui reste une image stressante pour l’enfant, mais qu’il pourra ici apprivoiser.

Importance de la vie

On ne tue pas, même un loup.

SCÈNES DIFFICILES

Mises en danger

Les apparitions du loup, cela fera toujours un peu peur, mais ici le visuel est presque un peu sympathique. Pierre va dans la forêt, on peut s’inquiéter pour lui. Loup qui se balance à sa corde et qui tente de mordre Pierre.

Tristesse

Le canard se fait avaler tout rond, musique triste. Yeux tristes du loup capturé.

VOCABULAIRE

Classique.

Ce beau court-métrage fait partie d’une application pour tablette, plutôt bien pensée. La musique de Prokofiev est bien mise en valeur, ainsi que les instruments et les interprètes, une sympathique version qui ne tue pas les loups (et on nous apprend bien que le canard est toujours vivant). Ici la version Disney, et ici une version en stop motion un peu hors-norme.

Partager cette page :

Lost Password