Mowgli : La Légende de la jungle est un film où les animaux sont faits en images de synthèse (avec des acteurs en motion capture qui jouent différentes bêtes). Introduction au film avec un serpent narrateur. Si au départ, Mowgli est bébé, après 10 minutes c’est un jeune garçon. Il peut se passer deux choses en même temps. Le rythme peut être rapide.

MESSAGES

Quête identitaire

On entend Mowgli s’interroger sur lui-même. Pourquoi être différent des autres, vouloir faire partie du groupe, avoir besoin d’être intégré. Initiation. Les jeunes loups doivent passer par une épreuve initiatique, la course où ils ne doivent pas se faire attraper par Bagheera.

Leader

Il faut des chefs pour guider. Avec le loup Akela, on nous montre le dominant de la meute ouvert sur l’autre. Mais le pouvoir est fragile et Shere Khan va attendre qu’il devienne vieux et qu’il soit défié dans son statut de chef. Force. Les chefs doivent être forts, nous sommes dans un monde où le plus fort fait sa loi.

Règles de société

Si le dominant impose beaucoup de choses, iI existe des lois dans le monde des animaux et cela doit être respecté. Importance de connaitre les lois (Mowgli va être rejeté, car il a utilisé le feu en croyant bien faire).

Inde

On montre la jungle indienne, avec les gros animaux qui y vivent. Culture. On nous montre comment vivaient les habitants au début du siècle passé dans un village, on nous montre la fête Holi (avec les couleurs).

Animaux

Si les animaux de la jungle ont une apparence réaliste, et semblent avoir un comportement animal, on va les entendre causer. De l’anthropomorphisme un peu caché. Hyène, loup, panthère, ours, serpent, tigre, singe, éléphant…

Tolérance

Un loup albinos ou un petit d’homme sont différents dans une meute de loups. On parle de l’intégration et de la difficulté d’être différent. Critique de ceux qui se montrent agressifs envers ceux qui ne sont pas pareils.

Chasse

On comprend que pour les animaux prédateurs la chasse est sacrée et qu’ils ne tuent pas pour le plaisir. On critique par contre le chasseur blanc qui prend une défense à un éléphant, qui met un singe dans du formol ou empaille des animaux.  Respect de la vie. On entend la panthère dire qu’il faut accompagner l’animal mort. Chez les hommes, les habitants d’un village indien ont demandé à un chasseur blanc de s’occuper du tigre.
Mowgli : La Légende de la jungle

Mowgli : La Légende de la jungle

Résistance

Refuser de se soumettre à un tigre agressif. Importance de se sentir concerné pour pouvoir lutter, importance aussi de se sentir fort (l’arme des hommes y est certainement pour quelque chose).

Protection

Mowgli a débarrassé la jungle du chasseur et du tigre, la paix est revenue. Bébé. On doit pouvoir protéger les bébés, même s’il fait partie d’une autre espèce. Coopération. On voit comme les loups peuvent être forts grâce à leur meute.

Nature

Un film qui se joue principalement dans la forêt vierge, un espace de liberté qui a toujours existé. Le petit garçon en prenant le feu des hommes où on utilisant un couteau, va entrer dans le monde des humains, les animaux n’apprécient pas. Il va finir par être le lien entre le monde des hommes et la forêt vierge, le protecteur de cet espace.

Temporalité

Le serpent parle du futur comme s’il pouvait faire une prédiction.

Apprentissage

La fonction de certaines personnes est d’apprendre aux autres, c’est le cas de Baloo. Lorsque l’on a pas les mêmes capacités que les autres, il faut imaginer d’autres moyens (Mowgli qui ne coure pas aussi vite qu’un loup doit se développer ailleurs).

Littérature

Un film inspiré par le livre de Rudyard Kipling.

Mowgli : La Légende de la jungle

Mowgli : La Légende de la jungle

SCÈNES DIFFICILES

Mises en danger

Des humains fuient le tigre dans tous les sens, on voit une mère et son bébé, un homme au sol. Un scorpion monte sur Mowgli, il est sur sa tête, et doit apprendre à ne pas bouger. Mowgli est sous l’eau quand il voit boire Shere Khan, il tente de passer inaperçu, mais l’animal voit les bulles d’air, on craint qu’il ne puisse pas rester longtemps sans respirer. On le découvre ensuite courir dans la jungle, le prédateur semble le poursuivre, le jeune homme tombe dans un piège à tigre, l’animal ne se risque pas à venir l’y chercher. Bagheera qui poursuit les jeunes loups, gros rugissement, dents en avant. Bagheera et Baloo vont au secours de Mowgli, mais ils se font battre par les singes, on voit qu’ils ont quelques blessures, c’est Kaa, un énorme serpent qui va parvenir à le sauver. Sursaut quand le tigre apparait en rugissant, Mowgli veut le combattre, il a appelé des éléphants à son secours, l’animal est entouré, le garçon parvient à lui planter un poignard mais il est poursuivi en haut d’un arbre, c’est bien tendu, les griffes l’atteignent presque. Le chasseur tire, puis à la deuxième salve cela atteint le garçon. Le tigre boite et se dirige vers Mowgli, il va l’atteindre, mais un loup le sauve, c’est Akela que l’on retrouve agonisant sur le sol, on voit des blessures et il demande à l’enfant d’être leur chef. Le tigre a disparu dans la forêt, l’enfant le suit et le regarde mourir, l’animal va lui donner un coup de griffe qu’il parvient à éviter avant de lui donner le coup de grâce.

Malaise

La première image est une tête de serpent en gros plan. Shere Khan réclame Mowgli, il dit avoir déjà goûté sa mère. On l’entend menacer, il veut son sang couler entre ses dents. Bagheera tue une antilope, on la voit morte au sol. Mowgli qui mange un gros coléoptère. Vilaine bande de jeunes loups qui embêtent un des leurs qui est albinos (le pauvre se laisse maltraiter, croit que c’est pour jouer). Carcasse de vache, le tigre veut attirer les hommes et la meute des loups craint les problèmes, certains veulent donner Mowgli au tigre. Bagheera craint que le petit d’homme ne réussisse pas la course, puis Mowgli commence à douter de ses capacités. Les jeunes de la meute courent et passent par dessus Mowgli, la panthère ne lui fait pas de cadeau, on croit qu’il va réussir l’épreuve, il arrive en premier, mais il est attrapé au dernier moment. Le garçon est fâché, il met la faute sur les autres. Bagheera et Baloo se disputent, car l’ours n’apprécie par que la panthère ait fait exprès d’éliminer le garçon. Mowgli se fait capturer par les singes qui l’emmènent dans un intérieur sombre, il voit arriver le tigre et s’évanouit. Mowgli va rendre visite à Kaa dans l’obscurité, c’est stressant, on ne sait pas ce qui risque de lui arriver, ce serpent le serre fort. Mowgli craint que le chef des loups soit destitué, il va chercher le feu pour faire partir Shere Khan, mais l’utilisation du feu est un déshonneur qu’il fait subir sur sa tribu, il doit partir. Mowgli arrive dans le village des hommes où il est encerclé, il ne maitrise rien et veut les faire reculer avec son feu, il hallucine, voit des animaux, il est assommé. Le jeune garçon est mis dans une cage, il tente de sortir, mais n’y parvient pas. Il a mauvaise mine, est nourri par un homme blanc, mais n’apprécie pas la nourriture. Des enfants lui jettent des pierres, l’embêtent avec un bâton et se moquent de lui. Il espère être sauvé par la panthère qui vient le voir, mais celle-ci lui demande de s’adapter à cette nouvelle vie. On apprend que Baguerra est né en captivité, il montre la trace du collier à son cou. Mowgli semble être de plus en plus mal, il a les lèvres très desséchées, il semble encore plus sale qu’avant. L’homme blanc montre la cicatrice qu’il a au ventre. On voit bien la cicatrice de Mowgli sur son bras lorsqu’il est propre. Un loup vient lui dire que la meute a besoin de lui que Shere Khan a pris le pouvoir, mais le garçon ne veut pas les aider et renvoie que c’est la terre des hommes qu’il a maintenant choisie. Mowgli fouille la pièce où habite le chasseur, il voit des armes, des objets de taxidermie (et son ami albinos).

Tristesse

Le petit homme est rejeté, et comme il est en colère il va envoyer les quatre vérités au petit loup albinos (il est né faible et infirme), rejeté l’animal part.

Maltraitance

Lacération du bras de Mowgli par Shere Khan quand il est inconscient. Le temps d’emprisonnement de Mowgli est long et plutôt dur. Mowgli trouve une partie du corps avant de son ami albinos en taxidermie, on entend sa voix comme un rappel pathétique du moment où le jeune garçon l’a vu pour la dernière fois, quand il le rejetait.

Moquerie

La hyène est montrée comme méchante et stupide, on l’entend souvent rire bêtement. On dit que les singes sont bêtes, n’ont pas de cervelles.

Santé

Alcool. On voit l’homme boire de l’alcool, il va tomber saoul au sol. Fumée. L’homme blanc fume la pipe.

VOCABULAIRE

Classique.

Nous sommes ici bien loin de la production Disney, pas de petites chansons et des personnages réalistes. Le moment où Mowgli retrouve son ami albinos dans le village des hommes, chez le chasseur taxidermiste, est affreux. Les acteurs jouent le rôle des animaux, on devine un peu de leurs performances derrière ces animaux.

Le livre de Rudyard Kipling a déjà été pensé pour des films plusieurs fois. Chez Disney, avec Le livre de la Jungle, Le livre de la Jungle 2 et la série dérivée Le livre de la jungle, souvenirs d’enfance, puis en 2016 est sorti un film avec des images de synthèse, Le Livre de la jungle. Un autre film, plus proche du roman original sortira en 2018, Mowgli : La Légende de la jungle. Une série animée en image de synthèse est sortie en 2010, Le livre de la jungle.

Partager cette page :

Lost Password