Lego : Les Aventures de Clutch Powers

Lego : Les Aventures de Clutch Powers

À partir de 7 ans

Lego : Les Aventures de Clutch Powers est un film en images de synthèse de 2010, qui reproduit l’effet du monde LEGO. Effet de mouvements accélérés, de ralentis, gros plans. Le montage veut ressembler à un film réel.

MESSAGES

Publicité Légo

Création avec les LEGOS. « Le moment est venu d’être créatif » et l’on voit différentes possibilités de créer des véhicules de toute sorte avec des LEGO (un film publicité). Jeu. Cela peut motiver à jouer avec (et comme ces briques c’est bien, on ajoute bricolage et créativité). Consommation. On peut en profiter pour expliquer à l’enfant ce qu’est une publicité cachée, lui montrer qu’après le film il ne serait pas contre s’acheter des LEGO.

S’entendre dans une équipe

Clutch fait partie d’une équipe (il y a un pompier spécialiste des armes et expert en démolition, une biologique sexy et un ingénieur geek). Elle ne peut pas être fonctionnelle tant qu’ils ne s’entendent pas, qu’ils se disputent. Coopération.

Famille

Difficulté d’avoir eu un père absent, qui a plutôt laissé le message qu’il n’était pas nécessaire de faire partie d’une équipe, de se débrouiller seul. Besoin de retrouver ce père.

Besoin d’un héros constructeur

Clutch Powers est adulé par les habitants LEGO, et on se demande bien pourquoi, il est individualiste, une coiffure à la Ken, et macho à souhait, l’homme viril ? En fait c’est surtout un spécialiste LEGO, expert de la construction.

Il ne faut pas se fier à l’apparence

L’apparence ne fait pas le Troll ou le Dragon, on peut être hideux et faire peur, tout en étant bon à l’intérieur.

Confiance en soi

Revalorisation de la force, pour oser contrer le mal.

SCÈNES DIFFICILES

Mises en danger

Beaucoup de combats. Les nombreux monstres perdent de leur agressivité, du fait qu’ils sont construits en LEGO, il y a pourtant de nombreux moments agressifs : un monstre de pierre dans une grotte, s’en prend à Clutch. Le sorcier Maloch à l’oeil rouge qui menace et kidnappe. L’apparition de l’armée de la nuit (squelettes aux yeux rouges qui sortent de la terre).

Malaise

Environnement avec effet anxiogène quand l’équipe s’introduit dans une prison qui semble déserte. La bataille dans le château tête-de-mort du sorcier.

Sans fin

Les trois plus grands méchants de la galaxie se sont échappés, mais dans ce film on ne va s’occuper que d’un, on aurait pu s’attendre à avoir une suite, mais l’investissement a été pensé ailleurs.

VOCABULAIRE

Classique. Quelques grossièretés : « espèce d’imbécile ».

C‘est évidemment une grosse publicité de 80 minutes. La marque LEGO est bien présente un peu tout le temps dans le film. Avec principalement les thèmes City, Mission Mars, le monde médiéval, et Power Miners. Parents, à vos portes-monnaies. Effets de rot, toujours subtil. Un scénario mélange d’Indiana Jones, Star Wars et Seigneur des anneaux, ils ont tenté de mettre tout ce qu’ils pouvaient pour intéresser les enfants, les LEGO s’américanisent.

Les petites briques proposent d’autres films pour promouvoir leurs ventes : Star Wars, la menace Padawan et l’empire en vrac. Ninjago. Les aventures de Clutch Powers. Batman le film.

Partager cette page :

Lost Password