Le Roi Lion est un film en images de synthèse de 2019. Les images sont impressionnantes de réalisme, cela en deviendrait presque étrange de voir ces animaux vivre ces aventures. Le film suit presque parfaitement la trame du dessin animé. Quelques ellipses et un mini flash-back.

MESSAGES

Afrique

On nous montre de beaux paysages d’Afrique. Animaux. De nombreux animaux de ces régions (lion, suricate, phacochère, mandrill, calao à bec rouge, hyène …). Ils sont souvent beaux et en bonne santé. On nous montre un mignon bébé lion.

Anthropomorphisme

Si les animaux sont toujours dans leur environnement naturel et ont des postures de vrais bêtes, leurs comportements sont humanisés. Ils parlent (heureusement sans modifier le contour de leur bouche pour parler, une bouche ouverte qui prononce des mots d’humains sans leur créer des lèvres artificiellement mobiles). Il y a un aspect un peu plus étrange qu’avec l’animé de voir ces animaux vivre cette histoire, tellement qu’ils ont l’air réalistes. Il ne faudrait pas qu’un enfant s’imagine que le monde des animaux est ainsi.

Cyle de la vie

On voit naissance et mort, avec la vie d’un petit lion (Oedipe, intégration de l’image du père, émancipation de l’enfant, créer la vie). On est tous liés, comprendre les équilibres, à notre mort nous allons nourrir l’herbe. Vivre à travers ses descendants, on porte nos parents en nous. Deuil. Face à la mort, on peut devoir fuir dans des comportements de dénis, puis on peut apprivoiser la mort de l’autre, faire face en le retrouvant la personne disparue en nous (surtout lorsque c’est un parent). Mort. Un film qui montre la cruauté de la perte, la disparition du père.

Famille

On découvre la bonté du père, l’importance de la mère, une famille aimante qui nous amène forcément a recréer plus tard la même chose. Romance. De jeunes adultes qui s’étaient connus enfants se retrouvent, et c’est tout de suite le coup de foudre. Couple. On risque d’oublier ses amis quand on est amoureux (en tout cas c’est la crainte des potes, et en effet Simba va nettement moins être avec Timon et Pumbaa). Transmission. Ressembler à son père. Relation au père. Avec un Mufasa qui prend du temps à montrer des choses à son enfant, qui lui parle, lui apprend de bonnes choses.

Voyage initiatique

Autonomie. On voit bien Simba au début du film qui a besoin de se sentir grand, s’autonomiser, veut se voir grand (il veut faire comme il veut, faire ce qui lui plait) (mais quand on n’est pas encore prêt, ce n’est pas une bonne idée). S’affirmer. On nous montre comment devenir un homme, avec une autonomie un peu forcée, on voit le lionceau séparé de sa famille, créer son propre chemin, puis revenir dans le sillon du mythe familial. Quête identitaire. À l’adolescence, on peut se perdre dans des histoires d’Hakuna Matata (se ficher de tout, vivre son propre petit plaisir) pour enfin devenir adulte avec de bonnes valeurs (celles inculquées par le père).

Le Roi lion

Le Roi lion

Importance des règles

Ne pas transgresser, car on risque de créer des problèmes pour soi-même ou les autres. Critique de la désobéissante. Importance de reprendre les fautes, mais en se montrant bon. Respect des territoires. Il y a des endroits qui ne sont pas bons à fréquenter.

Totalitarisme

Critique du régime totalitaire. Scar laisse entrevoir un bon futur à ceux qui lui obéissent aveuglément, il fera régner un régime de terreur à ceux qui ne se lient pas à lui. On voit les conséquences néfastes de ceux qui se considèrent comme les plus importants et qui exploitent les autres. Leader. On revalorise celui qui est le roi, considéré comme le protecteur de son peuple, il n’a pas besoin de posséder, mais va donner.

Insouciance

Vivre sans soucis, au jour le jour. Hakuna Matata, ne pas s’en faire, même si on peut avoir des problèmes, on peut bien vivre sa vie sans se prendre la tête, accepter ce que l’on a, sans soucis, sans attentes (vie d’adolescent qu’il faudra un moment quitter). Égoïsme. Sans en avoir l’air, c’est un peu le culte de l’égoïsme, une période centrée sur soi et ses potes. Amitié. Avoir de bons potes.

Sens des responsabilités

Devoir agir, se battre, être la personne sur qui on peut compter. Récupérer ce qui est à nous et bien s’en occuper.

Message écologique

Ne détruisons pas notre environnement comme les hyènes qui exploitent trop les ressources et qui se retrouvent avec un terrain aride. Critique de la surchasse. Nature. Très beaux paysages et animaux que l’on voit un moment détruits, mais qui peuvent revenir à la normale si le monde est correctement géré.

Culpabilité

Ne pas oser parler de ce que l’on a fait quand on se sent responsable, fuir. Le temps peut permettre un désir de réparation, confrontation.

Injustice

Malversation qui fait croire à un coupable. Ce n’est pas Simba qui doit être puni, mais Scar.

Fratrie

Jalousie. Avoir un frère qui possède tout et ne pas supporter cette injustice, développer de la méchanceté, jusqu’à lui faire du mal et tout lui prendre.

Femme performante

C’est surtout ce thème qui est différent avec l’animé. La mère ose se positionner clairement avec Scar, va oser se confronter à lui et ne pas accepter ses avances. Et c’est surtout Nala qui est la femme performante, qui ose faire face (elle est même plus forte que Simba à la bagarre).

Fréquentation

Il ne faut pas s’allier à n’importe qui (Scar se fera tuer par ses anciens alliés). S’il avait continué d’écouter les deux fainéants, Simba n’aurait jamais été sauver les siens.

Force

Un film qui revalorise celui qui est fort (et qui d’ailleurs est dans le stéréotype du beau qui est fort et du moche qui est faible). Courage. On se moque un peu de Timon et Pumbaa qui ne sont pas vraiment courageux. On critique ceux qui n’agissent pas lorsque c’est nécessaire.

Apparence

On aura compris qu’un beau lion à belle crinière est plus fort et plus bon et gentil qu’un rachitique frère uniquement intelligent (bref l’apparence dans la famille montre bien qui est le héros). Mais on va aussi catégoriser une espèce entière, il n’y a pas une hyène qui se montre sympathique, un peuple de laid ne fera que des méchants.

Spiritualité

Rafiki est le sorcier qui utilise des insectes pour faire de la prédiction, et qui semble comprendre des choses et protéger le système. Vie après la mort. Mufasa a transmis que les ancêtres nous regardent à travers les étoiles. Sous forme de gag bien amené, Pumbaa renvoie que ces histoires sont du n’importe quoi.

Trahison

Les méchantes personnes sont parfois de la famille, il faut faire attention à nos proches, on ne peut faire confiance à personne.

Le Roi lion

Le Roi lion

SCÈNES DIFFICILES

Mises en danger

Simba et Nala arrivent dans le pays de Hyènes, on craint qu’ils soient observés, musique tendue, ces bestioles arrivent, inquiétantes, se rapprochent d’eux, leur chef parle de les manger, scène de poursuite bien stressante avec les hyènes qui creusent pour trouver les deux lionceaux qui avances dans un tunnel, on voit les pattes et les dents menaçantes. Scar place Simba sur le trajet d’une dangereuse horde de Gnous, risque d’être piétiné, parvient à se rattraper à une branche d’arbre qui risque de se briser. La scène de la mort du père, décrite plus bas. Les hyènes ont l’ordre d’aller tuer le lionceau, poursuite stressante avec Simba qui finit par tomber en bas d’un précipice. Simba étendu dans le désert inerte, des vautours s’approchent de lui. Scène de bataille entre les lionnes et les hyènes, et entre Simba et Scar, avec un retournement de dernière seconde où par traitrise Scar reprend un instant le dessus (il y a du feu en arrière-fond, il fait sombre et c’est tendu).

Malaise

Risque qu’une petite souris se fasse manger par Scar, elle se fait capturer. Zazou va délivrer un message à Scar qui va vouloir l’attraper. On saisit bien que Scan n’est pas content que Simba lui dise qu’un jour il va le commander, on voit qu’il lui donne la mauvaise idée d’aller dans un territoire interdit. On craint une grosse punition pour Simba, Mufasa n’a pas l’air content. Scar dit aux hyènes qu’il a besoin d’elles pour tuer Mufasa. Nala veut partir sans être vue, mais Scan veille, on craint qu’elle soit découverte plusieurs fois, c’est stressant. Le beau pays de Mufasa est devenu aride, sombre, désertique. La mère de Simba se fait frapper par Scar. Simba ne veut pas aider Nala, elle repart seule chercher de l’aide ailleurs. On aurait pu espérer que Mufasa soit vivant, mais ce que veut montrer Rafiki, c’est qu’il existe encore à travers Simba. Simba qui est revenu au pays est rabaissé par Scar, il est poussé vers un rocher, il a perdu ses moyens et ne peut pas se défendre, il est dans la même situation que son père, maintenu par Scar au bord du précipice et risque de mourir. Peur en sursaut. Apparition soudaine de Nala, qui va ensuite poursuivre Pumbaa. Les méchants. L’oncle Scar, amer, fourbe, hypocrite, horrible représentation de l’adulte malsain proche de l’enfant, qui l’utilise ; les hyènes à déconseiller aux plus jeunes ou sensibles, grosses dents.

Tristesse

La situation de Simba est horrible, il découvre son père inerte, personne ne vient l’aider, il lui demande de se réveiller, réalise qu’il ne bouge plus et se blotti contre lui en boule, il est accusé par Scar qui fait en sorte de lui faire croire qu’il est coupable de la mort de son père et il s’enfuit. Quand il revient au pays, il est de nouveau accusé par son oncle, il se fait traiter d’assassin.

Moquerie

Zazou est un oiseau dévoué qui est parfois moqué dans le film (il est utilisé comme appât pour entrainer Simba à la chasse, on nous le montre plutôt faible). Un bien mauvais exemple des dominants qui n’ont pas grand respect pour le peuple finalement. Risible dans son envie de bien faire. On se moque plus gentiment de Timon qui est un peureux et de Pumbaa qui est un gros péteur. On se moque de Simba quand il parle de ses ancêtres dans les étoiles, ses amis réalisent ensuite que ce n’était pas sympa.

Morts

L’horrible mort du père, que Scar va envoyer au fond d’un canyon, se faire écraser par un troupeau fou, on le voit tenter de remonter la falaise et se faire pousser par le frère après qu’il ait blessé ses pattes de devant avec ses griffes (et c’est son fils qui va se sentir coupable de cette mort). On comprend à la fin du film que Scan se fera dévorer vivant par les hyènes.

Environnements dangereux

Il y a des endroits pas agréables, le monde des hyènes, le cimetière des éléphants, le désert brûlant.

VOCABULAIRE

Classique mais avec de l’humour pétomane parfois. Beaucoup de chansons.

Un film impressionnant, avec une qualité des images de synthèse bien bluffante, et une histoire qui reprend presque à la lettre le dessin animé original. Il y a un aspect un peu plus étrange qu’avec l’animé de voir ces animaux vivre cette histoire, tellement qu’ils ont l’air réalistes, il ne faudrait pas qu’un enfant s’imagine que le monde des animaux est ainsi. Un humour qui se permet des références à l’ancien film (mais faut être bien attentif) (et même à une chanson d’un autre Disney), un film qui n’est pas pour toute la famille, les plus jeunes risquent d’être bien touchés par certaines images tristes ou agressives.

Il existe un premier film, Le Roi Lion, le deuxième, L’honneur de la tribu et troisième film Hakuna Matata. Ainsi qu’une série, La garde du Roi Lion.

Ce que disent les autres : Filmage suggère ce film pour 8 ans. « Cette version, très fidèle au film d’animation original, propose une réflexion sur l’amour, l’amitié, la trahison, la loyauté, l’égoïsme et l’altruisme. Grâce à des technologies nouvelles, les images sont plus réalistes que la réalité elle-même. Les bagarres impliquant les hyènes et les lions sont violentes et se déroulent dans l’obscurité, dans des paysages dévastés et en flammes, renforçant ainsi le sentiment d’apocalypse. Des images effrayantes et impressionnantes et la durée peuvent être problématiques pour les plus jeunes. »

Extrait de « Psychanalyse des dessins animés » de Geneviève Djénati. « Contenu latent : le Roi Lion contient tous les symboles du complexe d’Oedipe chez le garçon, le père fort et puissant, idéalisé, la mère affectueuse, le souhait de mort du père déplacé sur l’oncle Scar et la rivalité fraternelle, l’éloignement puis le retour, avec le dépassement de la culpabilité. Ainsi l’inscription dans l’ordre des générations est-elle possible en donnant naissance à une descendance. Le père est présenté comme porteur de la loi et comme initiateur. L’échange avec son fils passe par la parole et sa sagesse est figurée par la présence du vieux singe. – Notre avis : Ce dessin animé est assez proche de celui de Bambi dans sa façon d’aborder le déroulement de la vie. Cependant, il en diffère par la nature bien plus violente des animaux, la transmission qui est faite, essentiellement par le père, et la confrontation du bien et du mal. La culpabilité, l’ambivalence amour/haine, la rivalité, sont des préoccupations qui concernent des spectateurs plus matures que ceux de Bambi. ».

Le site Le cinéma est politique fait également une analyse de l’idéologie potentiellement présente dans ce dessin animé : « Pour résumer, qu’apprend donc Le Roi Lion aux enfants. Tout d’abord que le monde se divise en deux catégories : la race supérieure des chefs, qui possèdent non seulement le savoir, mais sont aussi méritants et responsables, et la race inférieure de ceux/celles qui sont voué-e-s à obéir parce qu’ils sont fondamentalement ignorants. Mais aussi que le fascisme c’est mal, alors que le gouvernement d’un chef éclairé c’est bien. Que les efféminés, les pauvres et les minorités ethniques sont louches. Que la colonisation était somme toute une bonne chose consentie par les sages des peuples inférieurs. Que le pouvoir et le savoir sont des affaires sérieuses, qui doivent donc être confiées aux hommes. Que les femmes sont là pour accompagner les hommes vers leur destinée, et qu’elles doivent apprendre à se soumettre même quand elles sont plus fortes que les hommes. Que lorsqu’on est moche, on est forcément mauvais. Que l’ordre politique est fondé en nature et ne doit donc en aucun cas être bouleversé (sous peine de voir le monde se transformer en un immense ghetto…). Que ne pas travailler est forcément une attitude régressive et irresponsable… » L’article complet ici.

Partager cette page :

Lost Password