Ernest et Célestine, la collection est une série de 2017 qui donne bien l’effet dessiné des livres, les personnages sont pourtant animés en synthèse, mais on peut presque croire que c’est de la peinture (les décors font très aquarelle). Vue de face les petites souris donnent parfois l’impression qu’elles n’ont pas de nez. Il peut y avoir des flash-back selon l’épisode, mais c’est le plus souvent linéaire. Les épisodes peuvent se voir séparément. On n’explique pas ici le pourquoi de cette relation, pour cela il faudrait voir le film.

MESSAGES

Joie de vivre

Un exemple de relation sympathique entre personnages, avec une petite souris bien souriante confrontée à un ours parfois un peu grognon. Optimisme. Célestine est toujours bien motivée et ne perd pas courage.

Adoption

On voit une petite fille souris vivre chez un grand ours. On se demande parfois qui est la personne responsable dans cette « famille », mais on y voit beaucoup d’attention et d’amour. Amour parental. On voit bien l’attention et la gentillesse du père adoptif.

Amitié

Si la petite souris et le gros ours habitent ensemble et semblent fonder une famille, c’est presque une relation amicale. Célestine est souvent accompagnée de camarades (avec différentes interactions pour bien fonctionner ensemble). Importance de s’excuser.

Tolérance

Une souris qui montre à sa communauté qu’on peut fréquenter un ours. Des personnes qui sont parfois mises hors de la société sont sans problème accepté par Ernest, comme le sans-abri Boléro. Enest a parfois son langage à consonance Europe de l’Est.

Soucis financiers

Ernest et Célestine n’ont pas beaucoup d’argent, on peut voir Ernest fouiller dans une poubelle. Le copain Boléro a encore moins d’argent, Léon est un joueur de rue qui a besoin de sous (mais dans le monde d’Ernest et Célestine, il ne faut pas forcément beaucoup de sous pour être heureux). Pauvreté.

Aider l’autre

Il y a souvent des exemples où on peut aider l’autre, faire en sorte qu’il soit mieux. Soutien parental. Ernest tente de faire en sorte que Célestine soit heureuse (même quand elle veut trouver une nouvelle étoile).

Persévérance

Oser aller au bout de ses idées, oser se confronter. Volontaire.

Voisinage

Bien s’entendre avec Mme Tulipe qui est parfois trop présente au gout d’Ernest (elle est parfois superstitieuse et pas vraiment facile à vivre).

Musique

Ernest est musicien, on le voit souvent avec son accordéon. Plaisir d’écouter la musique, de prendre du plaisir en dansant. C’est plus ou moins présent selon l’épisode.

Artistique

Célestine est souvent à faire des dessins, ou en parler, c’est un plaisir de sa vie. Une revalorisation de l’artistique. Créativité.

Sentiment

On voit bien les personnages vibrer à leurs émotions. Que cela soit quand on écoute la musique, quand on trouve un trésor, …

Police

Deux policiers nous donnent une image critique de la loi plutôt présente pour embêter (ils semblent plus être des embêteurs qu’autre chose). Injustice. La police est capable de courir derrière ceux qui n’ont rien fait.

Différents thèmes par épisode

S’approprier le bien des autres. La peur des fantômes. En créant une fausse information, on risque de se retrouver embêté (Ernest fait croire à un extra-terrestre). Il ne faut pas raconter des mensonges pour se rendre intéressant. Les noms des étoiles.

Animaux

Des épisodes nous donnent des indications sur des animaux (les cygnes qui n’aiment pas qu’on dérange leur petit, un bébé oie qui grandit et qui est mieux à fonctionner dans la nature, les ours qui hibernent, …).

Peur

Minis tensions qui créent des problématiques (une première approche de la tension).

Ernest et Célestine, la collection

Ernest et Célestine, la collection

SCÈNES DIFFICILES

Mises en danger

Craindre que la petite oie qui vient d’apprendre à voler ne maîtrise pas son vol et s’écrase. Les petites souris doivent traverser un environnement blizzard, on a froid pour elles, elles sont soulevées par le vent.

Malaise

Célestine qui se fait tirer par une ficelle on ne sait où, on ne sait pas vraiment par qui. Les copines de Célestine ont peur d’un essaim d’abeilles. Précieuse robe de bal de Célestine qui se retrouve dans une flaque de boue et est inutilisable. Dans l’épisode « la bête du lac », Célestine entend une histoire de la bête qui fait un peu peur racontée par un copain au galetas, elle va vouloir partir à la recherche de la bête (le copain a un peu peur lorsqu’ils se retrouvent à suivre des empreintes, des bruits un peu tendus). Se faire attaquer par un cygne. Célestine qui tente de dessiner dans un musée, mais les ours ne font pas attention à elle et marchent sur ses affaires. Ernest qui est gardien de musée ne se rend pas compte qu’une personne a volé un tableau, Célestine tente de l’avertir et est bien inquiète, puis elle est accusé de vol avec son ami. Boléro est enfermé par les policiers et mis en prison injustement. Histoire du grand méchant ours qui capture un petit souriceau. Célestine craint que son copain Ernest parte en tournée avec son ami Léon comme musicien des rues (une lettre est laissée sur la table qui lui fait croire qu’il l’abandonne, elle est bien triste) (c’est Léon qui leur monte une entourloupe, ce n’est pas sympathique). Ernest qui a promis à Célestine qu’ils prendront le train pour aller à la mer, mais cela coute très cher et il doit bosser dur pour obtenir de l’argent (la police l’empêche de jouer sur la place ou de vendre ses objets, ils lui prennent même un livre) (il parvient à avoir un billet pour le précieux train, mais sans Ernest, et en plus il a dû laisser son violon à vendre chez le brocanteur pour cela).

Tristesse

Célestine triste que son bébé oie parte accompagner les siens. Triste histoire de l’amoureux qui veut voler un tableau de son amoureuse morte pour l’emmener avec elle dans son pays. Pathétique petite Célestine qui souhaite avoir une étoile qui porterait son nom, on voit que ses amis tentent de l’aider, elle va donner son nom à un reflet dans l’eau.

VOCABULAIRE

Classique. Des textes qui ont une certaine poésie. Parfois Ernest chante dans sa langue incompréhensible plutôt typée Europe de l’Est.

Adapté aux petits, et même si cette série est plutôt pensée pour les enfants avant 10 ans, un adulte pourra trouver ces épisodes charmants. Après le joli film homonyme (qui fait parfois un peu plus peur que ce que nous voyons ici), la série va faire vivre aux petits les petites histoires entre Ernest et Célestine.

Partager cette page :

Lost Password