Film en images de synthèse de 2014, images impressionnantes et bien réalisées. Comme dans le premier opus, Harold fait la voix off pour présenter son village et ce qui se passe dans son monde (il clôture aussi le film en voix off). Rythme qui peut être rapide. Flash-back. Différentes intrigues en parallèles, beaucoup de personnages.

MESSAGES

Quête identitaire

Harold, devenu jeune homme, se cherche toujours. Dans cette recherche personnelle, il va retrouver sa mère à qui il peut s’identifier (il a clairement plus pris du côté maternel que paternel). Mais son chemin le conduira à se créer sa propre identité, en fusionnant les différentes attentes de parents, et s’il avait dans le premier film à réconcilier les humains et les dragons, dans ce second c’est sa lignée qu’il parvient à intégrer. – Importance d’avoir ses deux parents pour la construction de soi.

Importance de la paix

Harold veut mettre en avant la discussion avant la violence. Il prône l’entente entre les peuples, la paix avec les dragons. On voit comme c’est possible, en connaissant l’autre, d’éviter la confrontation, de parler son langage.

Amour

Belles expressions de tendresse. Premiers émois. Tentative de drague, chez les adolescents on voit que les jeunes hommes sont à la recherche de la femme et que la jeune femme recherche les gros muscles et du poil au menton, mais pour Harold qui a déjà son Astrid, on les voit se donner de mignons petits bisous, être bien complice. Autour de la séparation d’un couple. Poignante scène où une mère avoue avoir laissé son mari parce qu’elle n’arrivait pas a accepter son mode de vie, qu’elle n’arrivait pas à le changer, elle lui laisse son fils qu’elle ne voulait pas mettre en danger. Réconciliation. C’est possible de se retrouver, de vivre ensemble après des années de séparation si l’autre a changé son fonctionnement. Si la femme craint la colère d’un mari abandonné, elle va surtout découvrir l’amour d’un homme heureux de la retrouver vivante.

Animal de compagnie

Complicité avec son dragon, on découvre bien dans ce film comme cela peut être sympathique d’avoir une amitié avec un animal (on peut penser à la relation avec un chien quand on voit les cajoles avec les dragons). Protection des animaux. On critique ceux qui veulent se servir de dragons comme arme, qui ne pensent qu’à les soumettre, les traiter comme des objets.

Croire au changement

Harold a réussi à réunir les Vikings et les dragons, et vu qu’il a déjà réussi à changer son père, il pense qu’il peut maintenant changer le monde entier. Il ne faut pas être buté, nécessité de pouvoir changer d’avis. Motivation, ne pas baisser les bras, mettre de l’énergie pour que les choses changent. Être têtu, ne pas se résigner. Ce n’est pas facile pour les parents qui doivent gérer l’enfant, mais c’est de bonnes valeurs.

Se décentrer

Si le jeune homme est encore très centré sur lui-même, on peut voir des parents qui (à certains moments) pensent à l’autre.

Protection

C’est le rôle du chef de faire en sorte que le peuple soit protégé. C’est le rôle d’un père de mettre sa vie en danger pour sauver son fils. Un film qui met bien en évidence que l’autre est important et qu’il faut faire attention à lui. – Protection des animaux. Valka veut protéger les dragons, elle a passé 20 ans avec ces animaux et a partagé leur mode de vie. On sent chez elle une grande soif de liberté, une certaine bestialité et beaucoup de savoir. Créer un refuge pour dragon.

Force

Pour un animé qui tente de prôner la paix, on remarque qu’elle se gagne avec des combats. Mais ce n’est pas qu’avec la force que l’on peut vaincre, ici l’intelligence, la prise de risque sont mises en avant. Dans le combat final, un David va vaincre un Goliath, surtout qu’il a la communauté avec lui.

Attentes du père

On ressent bien que pour Harold, cela continue de ne pas être évident d’avoir un père qui a des attentes à son égard. Ce jeune homme perçoit son père comme fort et ne se voit pas pouvoir le remplacer un jour.

Responsabilité

Craindre d’être enfermé dans des devoirs, dans des gestions plutôt que d’être libre. Harold se cherche trop pour accepter le rôle de chef que veut lui transmettre son père.

Rechercher des sensations

Mises en danger à travers la vitesse. En pratiquant une sorte de wingsuit, le héros montre son courage, son envie d’être libre, de ressembler à son ami Dragon, mais il risque aussi sa vie… dans le film on ne remet pas en cause ces actes dangereux, et c’est même une arme supplémentaire dans le combat.

Amitié

La force du lien permet de rallier ses amis, et de désinfluencer celui qui allait se faire exploiter par un méchant. Faire partie d’un groupe. Pouvoir compter sur l’autre. On peut vaincre plus facilement à plusieurs. On peut rechercher son amoureuse dans son groupe. Équipe.

Handicap

Les personnes ne vivent pas le handicap de la même manière. Surmonter son handicap, en faire une force. Autant Harlod que Krokmou vont assumer leurs blessures et se montrer performants. Un handicap qui aigrit. Drago, lui aussi avec un membre en moins va vouloir rechercher des coupables, vouloir se venger, on le voit irritable, agressif.

Genèse de la méchanceté

Drago a vu sa famille, son village se faire décimer par des dragons, et perdre un bras, être à moitié défiguré. On explique ici qu’une grande souffrance peut rendre une personne méchante, insensible à toute parole constructive.

Élaboration, soif de savoir

Harlod s’intéresse, innove, on le voit à la recherche de nouveaux territoires et créant de nouvelles cartes du monde, on le voit créer une combinaison de vol, … Revalorisation de l’intelligence.

Dragons 2

Dragons 2

SCÈNES DIFFICILES

Mise en danger

Harlod saute du dragon en plein vol (ancêtre du wingsuit) il risque plusieurs fois de perdre la vie et c’est son ami qui le sauve à chaque fois. Krokmou privé de son cavalier va chuter sur un lac gelé, il ne parvient pas à se hisser sur la glace, on peut croire qu’il va périr noyé ou mangé par de grosses créatures qui se dirigent vers lui. Des jeunes vikings sont menacés d’être envoyés par-dessus bord, on craint qu’ils finissent tous tués. – Grosse bataille avec plein de soldats, où les dragons risquent de tomber dans différents pièges, où des hommes armés veulent les tuer. Les héros risquent différentes morts (y compris la mère qui perd contre Drago). – Bataille finale avec le dragon géant qui s’en prend au village des héros, on peut craindre qu’un jet de glace ne tue Harold et Krokmou.

Malaise

Personnages menaçants sur un bateau, ils ont capturé le dragon d’Astrid. Les amis dragons des Vikings sont capturés plusieurs fois, difficile pour eux de les voir ainsi. Le père raconte comme il a été le seul survivant de la folie de Drago qui a ordonné à des dragons en armure d’enflammer toutes les personnes présentes dans la pièce. Le Dragon dominant parvient à imposer ce qu’il veut aux autres dragons, Krokmou est obligé de faire ce que lui dit son nouveau maitre, qui le prendra ensuite comme monture. Harold rejette son ami Krokmou, même si ce n’est pas de sa faute ce qui est arrivé à Stoïk. Menace sur le village et sur l’endroit où les dragons sont protégés, Drago envoie toutes ses troupes au combat. Le méchant va perdre, emporté dans la mer, on ne sait pas vraiment ce qui lui est arrivé.

Maltraitance

Drago maîtrise les dragons avec l’agressivité, il croit en la domination et use de sa carrure, de sa voix pour assoir son pouvoir (on le voit rabaisser un dragon, lui mettre le pied sur le museau en signe de puissance).

Mort

Stoïck, le père d’Harlod va se faire tuer par Krokmou sous l’emprise d’un dragon dominant, scène poignante et dure. On voit la tristesse du fils, et des larmes durant la cérémonie funéraire. – Le grand dragon protecteur blanc va se faire tuer et être remplacé par un être agressif. Tristesse.

Visuel effrayant

Les dragons peuvent être impressionnants (grosses dents, agressivité, taille gigantesque).

Inconnu

Endroit inconnu, avec forêt calcinée, gerbe d’eau congelée, on sent un danger possible. Un personnage inquiétant et masqué s’empare d’Harold et de son dragon, on ne sait pas où ni pourquoi ils sont capturés.

Banalisation de la violence

On utilise des moutons comme des objets à lancer, cibles vivantes dont la crainte fait rire. Pour faire parler un méchant, on le jette en bas d’un dragon.

VOCABULAIRE

Classique.

Une suite réussite, qui sait utiliser l’humour, l’héroïsme et l’amour, mais avec des moments durs, comme la mort d’un père, l’abandon d’une mère, beaucoup de mises en danger. Harold n’est plus un enfant, il est devenu un jeune adulte et il va devoir résoudre sa quête identitaire, en payant un prix. Un film qui mélange gros effets impressionnant avec un scénario intelligent, mais ce n’est pas adapté au plus jeune de la famille.

En dehors du premier film, il existe aussi des courts-métrages: Harold et la légende du PikpoketosLe Cadeau du Furie NocturneLe livre des Dragons. Il existe aussi une série, les cavaliers de Beurk.

Partager cette page :

Lost Password