Birds of Prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn est un film de 2020. L’introduction se fait en film d’animation, on y pose l’histoire de Harley Quinn jusqu’à sa séparation d’avec le Jocker. La suite est en prise de vue réelle, avec parfois quelques effets en images de synthèse qui se fondent bien avec le reste. Le rythme est plutôt rapide en contraste avec des ralentis de scène d’action. C’est Harley Quinn qui raconte l’histoire, elle part un peu dans tous les sens, un récit éclaté, il y aura donc plusieurs actions qui s’arrêtent au milieu d’un moment tendu pour reparti en arrière pour donner des explications. On peut créer un effet bande dessinée, avec des arrêts sur image et ajout sur l’écran comme si cela avait été fait au marqueur.

MESSAGES

Chagrin d’amour

Séparation. On nous montre l’effet d’une séparation, avec le besoin de marquer ce moment par un acte fort, avec la difficulté de perdre la protection de l’homme. Indépendance. Recommencer une nouvelle vie après la séparation. C’est le destin d’Harley Quinn que d’oser exister sans la présence du Joker, de devenir ainsi le personnage principal de son film.

Exploitation

Un monde où les femmes sont des objets sexuels. On voit comme Harley Quinn peut s’en prendre à ceux qui espèrent coucher avec elle. Apparence. En même temps, elle a une apparence plutôt sexualisée, en mettant bien en évidence ses jambes, elle porte un short bien court (une de ses amies peut mettre en évidence sa poitrine). Ce n’est pas parce qu’on est attirante que l’on doit accepter que des mecs se comportent mal et s’imaginent qu’ils peuvent abuser. Abus.

Femme performante

On voit bien que le monde est machiste, dominé par des hommes qui prennent toute la gloire des réussites ou le commandement des opérations. Mais ici, nous allons découvrir des femmes qui ont décidé de ne pas se laisser faire et qui vont remporter la guerre en combattant. Ne pas se laisser faire peut nous imposer de vivre en mage du système. Égalité des droits. Il y a un message clairement féministe dans ce film, en se moquant des codes utilisés dans les films de vrai mec badass pour les coller sur des femmes.

Force

Face à un monde dangereux, il faut se montrer fort pour cogner ou tuer plus vite que l’autre. Combattre. Il ne faut pas se laisser faire, se montrer performant. Arme. Utilisation d’armes en tout genre. Coopération. C’est bien de s’entraider (mais faut pas compter sur l’autre forcément, car à la fin il peut nous arnaquer).

Gangster

Un film où on met bien en évidence les rois de la pègre, les familles et les sbires qui font le petit travail.

Maladie psychique

Il y a de la folie dans certains de ces personnages, bien sur Harley Quinn, mais aussi Roman soins, en psychopathe excentrique qui pique des colères qui oscillent entre des froides et des bouillantes.

Birds of Prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn

Birds of Prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn

Violence

La violence est un moyen de résoudre les problèmes comme un autre, c’est même montré comme plutôt cool et nécessaire. Totalitarisme. Par contre, quand c’est en lien avec un égo surdimensionné et le besoin d’être le meilleur, ça c’est moins bien. Ici, Black Mask (Roman Sionis) est un méchant un peu dingue qui veut tout maitriser et devenir le boss de Gotham. Dénigrement. Les hommes dominent et maltraitent souvent. Dans l’irrespect des lois ou de la justice, les héroïnes se permettent aussi de ne rien respecter.

Liberté

Ne plus être en couple touche affectivement, mais elle libère de certaines obligations, et on ressent bien comme Harley Quinn fait ce qu’elle veut. On ressent aussi que dans le milieu de la violence, on peut être assujetti à des personnes de pouvoir. Égalité des sexes. Les femmes veulent aussi pouvoir flinguer et dégommer.

Fréquentation

Selon les personnes que l’on fréquente, on peut être protégée ou on peut être en danger. Ce film nous montre bien que le milieu de la violence engendre des problèmes. Les femmes ne doivent pas se laisser embarquer dans des histoires de dominations malsaines par les hommes (que cela soit Harley Quinn avec le Jocker ou Black Canary avec Sionis).

Mort

Un film avec beaucoup de morts, mais ce thème est peu abordé, on vit plutôt une banalisation de la mort. Une des héroïnes va pourtant un peu plus porter cette problématique, parce qu’elle a vu sa famille se faire abattre devant ses yeux et que ce traumatisme va la motiver à se venger.

Vol

On nous montre des personnes voler ce qu’ils veulent (si Cassandra va bien réaliser que cela lui apporte des problèmes, la morale du film nous renvoie surtout que cela permet de manger ou de monter son entreprise). Le vol n’est pas un problème.

Vengeance

Après avoir été longtemps protégée par le Jocker, Haryley va devenir la cible de nombreuses personnes qui lui en veulent, on nous montre à chaque fois les raisons qui les poussent à se venger. Face à une action, on peut être porté à vouloir se venger (Harley Quinn renvoie bien à Helena Bertinelli que cela ne va pas résoudre son problème de tuer ceux qui ont tué sa famille).

Malbouffe

Harley Quinn salive devant un sandwich à l’oeuf et fromage périmé. On les verra manger de la nourriture en regardant la télévision (on voit comme ils prennent plaisir à manger de la nourriture grasse et sucrée).

Superhéros

Un film de l’univers DC, on parle de Batman ou du Joker, mais ils ne sont pas présents. Pas de pouvoirs pour les différents protagonistes, en dehors de Black Canary qui va une fois projeter son cri surpuissant. Quatrième mur. Tentative de briser ce quatrième mur, avec une voix off qui nous parle.

Birds of Prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn

Birds of Prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn

SCÈNES DIFFICILES

Mises en danger

De nombreuses personnes veulent tuer Harley Quinn, elle est braquée par une policière, par un homme en chaise roulante et un homme dans un véhicule veut la percuter. Harley Quinn est entouré d’hommes qui veulent la tuer. Harley Quinn avinée est droguée par un homme qui la fait sortir de la boite de nuit, on craint qu’il ne veuille la violer, mais on comprend qu’il veut s’en prendre à elle parce qu’elle n’a plus le Jocker comme protecteur, il veut l’introduire dans une camionnette, Dinah Lance voit la scène et semble ne pas vouloir intervenir. Harley Quinn est emprisonnée au sous-sol de chez Roman, il dit qu’il veut se la payer, elle est attachée à une chaise, entourée d’hommes en arme, il sort un couteau, dit qu’il va la tuer, il encourage son homme de main, Victor Zsasz. Assaut des sbires de Roman qui arrivent du haut, elles descendent un toboggan, Helena donne des coups de poignard à un homme qui descendait aussi. Combat généralisé où il faut protéger plusieurs fois Cassandra qui risque de se faire kidnapper. Parfois les hommes qui attaquent sont masqués, ce qui augmente l’effet de tension, en plus cela se déroule dans un endroit étrange de la fête foraine, l’environnement est une sorte de place de jeu très colorée et bizarre. La policière se fait descendre à bout portant (heureusement on découvre qu’elle avait mis un gilet par balle). Cassandra est finalement capturée et embarquée avec Roman. Dinah Lance devient Black Canary et pousse un cri effroyable qui fait gicler tous les adversaires et projette Harvey en patin à roulettes en direction du méchant (mais elle va tomber, se faisant percuter par ses sbires). Harvey est tirée par Helena en moto, elle s’accroche à la voiture de Roman, risque de tomber. La voiture finit au bord de la route, mais Roman est parti avec la petite. Harvey a utilisé sa dernière balle, elle se retrouve face à Roman, mais Cassandra lui fait comprendre qu’elle a mis une grenade dans sa poche, Harvey le fait basculer hors de la balustrade et il va tomber et finir par exploser en morceau.

Malaise

Harley Quinn est dans un magasin d’animaux, elle flashe sur une hyène, le vendeur s’approche d’elle vicieusement en lui disant qu’il peut être payé en nature (on voit ensuite l’animal manger ce qui semble être un morceau de l’homme). Soirée festive où les personnes s’amusent, on voit comme si Harley Quinn était sous substance, et elle finit par vomir dans un sac. Harley Quinn se fait poursuivre par une policière, elle en perd son précieux sandwich qu’elle espérait tellement manger. Un homme qui s’en prenait à Harley Quinn se fait transpercer par une flèche d’arbalète, on ne sait pas pourquoi. Une policière doit convaincre son boss d’enquêter, et si finalement elle y parvient, elle se fait enlever l’affaire pour que son collègue homme s’en charge. Harley Quinn entre dans un commissariat avec un gros fusil, elle a des balles spéciales qui semblent ne pas tuer, mais projeter les gens en arrière avec effets de paillette ou de fumées, c’est montré comme stimulant de voir ces policiers se faire mettre hors service les uns après les autres, avec aussi de nombreux coups type art martial (ou coups dans les parties). Après l’intervention de Dinah Lance pour sauver Harley Quinn (combat où elle se défait de deux hommes en leur mettant une dérouillée), son boss est au courant de ses capacités physiques et il veut l’utiliser comme chauffeur. Dinah Lance rentre chez elle, elle croise une jeune fille dans les couloirs de son immeuble, il y a du bruit à l’étage, ce sont ses parents d’accueil qui se disputent, la fille a un bras dans le plâtre, Dinah lui donne de l’argent pour qu’elle puisse s’acheter qqch. à manger. Dinah s’emporte contre la policière qui voulait des renseignements et qui lui renvoie que sa mère en donnait à l’époque (elle lui crie dessus que c’est bien le problème et que c’est pour cela que sa mère s’est retrouvée morte dans le caniveau et qu’elle ne veut pas finir comme elle). On voit que la gamine du couloir, Cassandra, vole des personnes qu’elle croise dans la rue, et elle va voler le précieux diamant que voulait absolument Roman. Pour éviter se faire tuer, Harley Quinn propose à Roman de retrouver le diamant qu’il a perdu, elle offre ses services. Si Roman accepte, il ne dit pas qu’il offre une prime de 500 000 dollars en parallèle pour qu’on lui ramène cette Cassandra qui lui a volé son diamant. Harley Quinn est vers les cellules de la police, les hommes enfermés font du raffut, ils veulent sa peau, et toutes les portes vont s’ouvrir, elle doit combattre, beaucoup de coups, et une barbe bien brulée. Cassandra avoue avoir avalé le diamant, soit elle accepte les laxatifs, soit Harley Quinn lui montre qu’elle peut aller fouiller pour chercher la chose à l’intérieur. Les deux femmes font les courses, mais Harley Quinn montre qu’elle ne va pas payer et fonce avec le caddie bien rempli contre un homme pour s’enfuir à l’extérieur. On nous remontre la scène de la fille qui a vu sa famille entière se faire descendre, il y a plein de morts et du sang et un homme de main cache la mort de la fillette et l’envoi dans sa propre famille en Italie (des assassins qui apprendront le métier à la petite). Harley Quinn réalise que la police a découvert sa planque, des policiers sont à la porte et un homme dehors va lui envoyer une bombe dans l’appartement, elle a juste le temps de se cacher avec Cassandra, elle recherche ensuite sa hyène et ne la retrouve pas, on craint qu’elle soit morte sous les débris. Harley Quinn retrouve son logeur, il lui dit qu’il est désolé, qu’il a dû vendre l’information de sa planque, que ce n’est pas contre elle (on voit que cela la touche beaucoup, elle avait confiance en cet homme). Cet événement la marque, elle réalise qu’elle a besoin de protection, et elle semble décider de livrer Cassandra si Roman lui donne la protection qu’elle souhaite (il accepte, mais on réalise qu’il fait cela pour la tromper). Harley Quinn se rend avec la jeune fille dans un endroit sombre avec de la brume, une sorte d’ancien parc d’attractions. Elle a attaché Cassandra sur les w.c., la policière arrive, mais Harley la projette à travers la fenêtre, on peut craindre sa mort, cela semble haut. Victor menace d’ouvrir Cassandra pour récupérer le diamant, il se fait tuer d’une flèche d’arbalète. La policière braque Helena Bertinelli et Cassandra arrive aussi avec une arme, cela crée une situation plutôt figée, mais elles découvrent que Roman a fait venir beaucoup d’hommes, et elles sont obligées de coopérer. Harley poursuit Roman à travers un endroit plein de brouillard et de statues, c’est inquiétant. Le groupe de femme se retrouve dans un café, Harley va aux w.c. aider Cassandra et ne reviendra pas, ils ont fui avec la voiture de Dinah pour aller vendre le diamant.

Maltraitance

Roman Sionis se fâche, car il n’a toujours pas son diamant, il choisit une femme qui riait à une table et lui impose de se mettre sur la table, de danser et il demande à l’homme qui était avec elle de lui découper sa robe. La femme est en pleur, on voit ses sous-vêtements, la scène est plutôt dure. Il impose ensuite à Dinah Lance de danser avec lui. Victor envoie une fléchette pour figer Harley, elle ne peut plus bouger, mais elle entend, et il lui montre ses cicatrices (il le fait à chaque fois qu’il tue un « petit oiseau »), il lui a gardé une place de choix.

Moquerie

On nous montre parfois Harley Quinn comme une femme un peu folle, elle déforme les choses pour se les approprier. Un homme veut s’en prendre à Harley Quinn, il lui en veut d’avoir motivé le Jocker de lui avoir tatoué n’importe comment le visage, on rit presque de son problème.

Meurtre

Reconstitution de scène de meurtre où on va voit comment cela s’est passé en retournant dans le passé (des hommes attablés se font abattre par une femme qui leur tire dessus et elle garde pour la fin celui dont elle veut se venger, en lui tirant à l’arbalète dans la gorge pour qu’il souffre longtemps, on le voit cracher du sang. Une famille est suspendue par les pieds, bâillonnée, Victor Zsasz s’approche du père avec un couteau, on ne comprend pas tout de suite ce qu’il fait en mettant le couteau près du visage, puis on saisit qu’il a découpé le visage et il l’a à la main comme un masque. L’homme s’occupe ensuite de la mère puis quand il arrive vers la fille, son patron lui dit qu’on peut la sauver, la jeune femme est en pleure, angoissée, remercie, mais comme elle a de la morve qui coule de son nez, ça dégoute Roman Sionis qui ordonne qu’on la tue.

Santé

Alcool. Des personnes boivent beaucoup, Harley Quinn va vomir dans un sac à main. Harley Quinn apporte de l’alcool à ses nouvelles amies (l’alcool est un plaisir à partager entre copine), en relevant que la petite Cassandra peut aussi boire. La policière (allez, elle a droit à son nom, Renée Montoya, a un clair penchant pour l’alcool). Drogue. Des sacs de cocaïnes sont jetés en l’air, avec Harley qui la renifle et semble bien contente.

VOCABULAIRE

Très vulgaire (merde, tu te fous de ma gueule, connasse, on s’en bat les couilles, rien à foutre, faux cul, enfoiré, putain, rien à péter, crève, saloperie, pétasse, putain, emmerde, salope, va te faire foutre, tu te fous de qui pétasse… ). .

Un film pensé pour les adolescents ou adultes, mieux vaut attendre au moins 16 ans, surtout à cause de la violence et de l’exemplarité négative (agresser de la police n’est vraiment pas un problème, et le vol c’est plutôt sympa). Un film plein d’humour et de violence, qui met en scène des femmes qui ne veulent plus se faire exploiter.

Ce que disent les autres : en Suisse, l’âge légal est 14 ans et l’âge suggéré est de 16 ans, comme le dit Filmages « Bien que légèrement désamorcée par l’univers fantastique du film, la violence est omniprésente et banalisée. Le rythme et la bande-son sont bruyants et éprouvants. Le film contient de nombreux personnages et flash-back ce qui peut compliquer la compréhension du scénario. Les personnages consomment alcool et drogue tout en méprisant la justice pour assouvir leur soif de vengeance. L’oeuvre destinée aux adolescents et adultes est un divertissement pour amateurs du genre et de l’univers DC. « .  Ici une présentation du film.

Partager cette page :

 

Vous pouvez nous soutenir sur Tipeee !

Lost Password