Quels films pour nos enfants ?

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

Le vilain petit canard

LE VILAIN PETIT CANARD

Sans dégâts dès : 6 ans - Âge conseillé : 6 ans

 

DUREE
74 minutes
MONTAGE

Film en stop motion de 2010. Utilisation de marionnettes animées, de pâtes à modeler. Les rêves sont montrés avec une silhouette encrée. Rythme plutôt lent.

MESSAGE

Tolérance. Être différent, et être moqué dans une communauté où on est perçu comme laid. Ne pas se sentir intégré, être rejeté par le groupe.

Critique d'un régime totalitaire. On se moque des défilés, montée du drapeau, chants choraux. Critique d'un patriotisme qui rend les animaux de la basse-cour hautains, ils s'imaginent les meilleurs. Critique d'un monde renfermé sur lui-même, où les codes ne peuvent être rediscutés. Hiérarchie, avec les animaux dominants qui prennent les meilleures places, un coq qui peut se permettre de gober des oeufs pour garder sa voix.

Le beau mis en avant. L'apparence est importance, on ne s'intéresse pas à celui qui est laid, on ne l'intègre pas dans le joli spectacle même si pourrait montrer de bonnes capacités. On ne regarde pas ce qui existe à l'intérieur des êtres. Avec les filles, le vilain petit canard n'aura aucune chance, il réalise que l'amour ce n’est pas pour lui. Apparence.

Quête identitaire. Trouver sa place. Naître au mauvais endroit. Être quelqu'un de précieux, mais pas là où l'on se trouve, parce qu'il faudrait être ailleurs pour avoir sa place. Trouver sa place (le vilain petit canard qui finira par être un cygne et rejoindre les siens). Appartenance. Trouver son groupe. À voir, c'est lié à son origine.

Musique. Le film nous montre différentes scènes pensées pour accompagner des morceaux classiques (Lac des cygnes, Casse-noisette). Il y a de nombreux moments de chorale.

Amour parental. Importance de recevoir de la tendresse. Être aimé par des parents. Intégration. Importance d'être intégré par ses pairs.

Protection. La liberté, belle et attirante, mais qui n'offre pas la protection et qui peut envoyer un canard sauvage à la mort.

Vie des animaux. Poules, canards. Temporalité. Temps qui passe. Naissance. Avec des bébés qui naissent et qui au long du film seront de plus en plus âgés.

Les méchants sont punis. Dans les dernières secondes, le cygne va d'un coup d'aile enlever toutes les plumes des volatiles qui se moquaient de lui.

Harcèlement. Un pauvre être qui se fait rejeter par tout le monde, moqueries.

SCENES DIFFICILES

Mises en danger. Quand le petit vers risque de se faire manger par une poule, un coq. Un renard, de nuit, entre dans la basse-cour. Chasseur qui tue un papa oie sauvage et son fils. Le vilain petit canard est attaqué par le renard. Devenu cygne, cela reste laborieux de voler et de rejoindre les siens, on le voit faire une grande chute.

Malaise. La musique classique peut devenir sombre.

Tristesse. Le vilain petit canard se fait rejeter la nuit quand il cherche une maman "oust l'affreux, file", "ne reste pas là, va t'en", aucune mère ne veut de lui. Aucune reconnaissance, il se fait donner un coup par un caneton qu'il vient de sauver, il est le seul qui lutte contre le renard, mais est toujours rejeté hors de sa maison. Il est expulsé du spectacle et jeté hors de la basse-cour. Dort seul dehors. La demoiselle qu'il courtisait se moque de lui. Pathétique moment où le vilain petit canard pose des plumes sur lui pour paraître joli et où les autres animaux le regardent et se moquent tous. Heureux de voir les manifestations patriotiques, il se fait remarquer par le grand dirigeant qui est dégoûté de voir sa laideur, il se fait éjecter de la basse-cour.

VOCABULAIRE
Bande originale musicale exceptionnelle. Peu de paroles.

Commentaires. Une réalisation de Garri Bardine. Un film cruel, ce ne sera qu'après une heure de malheurs que le vilain deviendra un cygne. Un beau film dans une technique à mille lieues des images numériques, où les traces de doigts du réalisateur sont visibles. Un film intéressant aussi pour les plus jeunes, mais avec accompagnement et pauses, parce qu'une heure de malheurs pour cinq minutes de gloire, c'est quand même un peu lourd.

Thèmes. Canard. Tolérance. Totalitarisme. Apparence. Quête identitaire. Musique. Amour parental. Intégration. Protection. Temporalité. Naissance. Appartenance. Harcèlement.