z
 

Quels films pour nos enfants ?Des films pour les enfants, série adaptées à leurs âges

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

Madagascar 3, bons baisers d'europe

MADAGASCAR 3: BONS BAISERS D'EUROPE

Sans dégâts dès : 7 ans - Âge conseillé : 8 ans

 

DUREE
93 minutes
MONTAGE

Film en images de synthèse de 2012 d'excellente qualité même si certaines structures font un peu plastiques. Ellipse on va aller dans différentes villes d'Europe. Flash-back, effets de rêve. Rythme souvent rapide. Beaucoup de personnages qu'il vaut mieux connaître, car on ne va pas vraiment expliquer leurs liens.

MESSAGE

Importance de la liberté. La vie est un voyage pas une destination, avec des animaux qui pensent qu'ils seront bien de retour chez eux, mais qui réalisent qu'en ayant voyagé, ils ne voient plus les choses de la même façon et qu'ils ne supporteront plus d'être enfermé derrière les grillages d'un zoo.

Importance de l'amitié. Les animaux peuvent compter les uns sur les autres. On se fait intégrer dans la communauté du cirque, où les personnes sont solidaires, sont comme une grande famille, on aide à remettre sur pied cette entreprise. On voit que tous ensemble on est bien performant et que l'on peut de grandes réussites. Faire partie d'un petit groupe où on réalise bien qu'il y a un chef (ce qui peut parfois poser des tensions de légitimité).

Critique du mensonge. On se retrouve forcément un moment confronté à la vérité que l'on n'a pas osé dire, et cela fait mal. Critique de la personne qui se sert de l'autre pour arriver à ses fins.

Le cirque. Avec l'idée que le traditionalisme ne fait plus recette et que pour plaire, il faut faire un peu comme les Canadiens (on est ici très inspiré du Cirque du Soleil). On nous montre un show bariolé (presque fluo) avec des effets pyrotechniques, des lumières, de la voltige. Le cirque a évolué en un gros show et c'est ce que veut le public forcément conquis. Passion. La création d'une production passe par la nécessité d'avoir de la passion pour ce que l'on fait

Romance. Une petite histoire d'amour entre Alex et une panthère (on assemble les beaux de l'histoire) et on fait naître une idylle à travers une activité partagée. King Julian lui va vivre une relation limite malsaine avec la seule animale qui ne parle pas, limite handicapée, beaucoup d'effets de bave, avec ruban rose sur la tête (et il aime tellement les poils qu'elle a dans le dos).

Genèse de l'agressivité. Elle est montrée comme provenant d'une expérience difficile qui a rendu aigri.

L'argent est assez présent. On tente d'en avoir pour rentrer chez soi, mais chez les pingouins il devient presque un jeu, avec lequel on peut faire n'importe quoi. On tente de le trouver dans un casino, en jouant à la roulette. On tente de faire un spectacle qui peut rapporter. Cupidité.

SCENES DIFFICILES

Beaucoup de mises en danger. Un cauchemar au début du film, avec Alex qui voit tous ses amis qui ont beaucoup vieilli. Grande course poursuite haletante, avec beaucoup de choses détruites et risque d'accident de voiture. Vilaine policière qui ne lâche jamais. Cela finit par des risques de tomber dans le vide. Alex se retrouve à l'extérieur du train en marche avec une vertigineuse falaise où il risque de tomber. Tenter de faire l'animal canon et se retrouver sur une falaise avec le risque de s'écraser au sol. Vitaly revit son traumatisme, il a été brûlé vif durant un numéro. Alex se fait tirer dessus avec un poison mortel. Risquer de tomber dans de l'eau remplie de cobras. Agressivité de la méchante de l'histoire. Une silhouette diabolique dans les flammes. Allure d'araignée. Nombreuses menaces d'avoir un lien à son tableau de chasse. Chez elle il y a des têtes d'animaux en trophée, on voit dans une armoire des pièges à ours bien aiguisés. Peurs. Wagon sombre, bruits sinistres, griffures sur le bois, crochet au plafond, rugissement, yeux qui luisent dans le noir.

Effet de frayeurs soudaines. Porte de wagon qui s'ouvre rapidement, avec l'apparition d'un tigre agressif. Couteau lancé sans que l'on s'y attende.

Tristesse. Quand on voit les spectateurs huer le spectacle, quand Alex réalise que cela tourne mal. Moment de découragement où ils pensent qu'ils ne pourront pas rentrer chez eux. Quand les gens du cirque comprennent qu'on leur a menti et qu'ils ont été utilisés. Stefano l'otarie est souvent en larmes, on ne peut qu'être attristé par ses détresses de personnes sensibles et simples. Tristesse de l'ourse quand Julian la quitte. Un enfant peut être touché par le tricycle de l'ours qui va se casser en deux, elle va pleurer, mais comme l'amour cela s'achète, son amoureux de roi lui offrira une moto.

Moqueries. On se moque un peu de tout. Les personnages ont tous des côtés risibles. Le St-Père se fait voler sa bague par King. Police moquée. On les voit sur de petits scooters, plutôt ridicules. Ils sont montrés comme incapables, en dehors de la capitaine Chantal Dubois, qui est quasiment traitée en psychopathe (elle est obnubilée par le trophée qu'elle pourrait ramener, elle n'hésiterait pas à tuer Alex. Elle va voler des scooters, n'hésite pas à casser nombre de bâtiments).

VOCABULAIRE
Classique.

Commentaires. Un film avec beaucoup de gags à la minute. Des situations qui ne cessent d'être problématiques pour les personnages, peu de répit dans le rythme. À force de rajouter des personnages, il commence à y en avoir beaucoup, et on peut être un peu frustré du peu de temps que l'on a en leur compagnie, mais cela reste une bonne suite. Il existe un film n°1, un n°2, un spin off et une série et des courts-métrages.

Thèmes. Lion. Manchot. Cirque. Liberté. Zoo. Intégration. Équipe. Leader. Passion. Cupidité. Animaux anthropomorphes.