Quels films pour nos enfants ?Quels films pour nos enfants ?

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

Sur le chemin de l'école

SUR LE CHEMIN DE L'ECOLE

Sans dégâts dès : 3 ans - Âge conseillé : 6 ans

 

DUREE
77 minutes
MONTAGE

Documentaire de 2013. On va suivre quatre histoires en parallèle, la linéarité n’est donc pas évidente pour les plus jeunes. Rythme plutôt lent

MESSAGE

Découverte de nouveaux mondes. On nous présente un chemin d’école dans quatre pays, le Kenya en Afrique, les montagnes de l’Atlas au Maroc, au Golfe du Bengale en Inde, les plaines de Patagonie en Argentine. On découvre surtout les différents paysages, l’environnement. Peu d’information sur la société, les cultures. Voyage.

Réaliser son rêve. Espoir de futur. Des enfants qui imaginent que demain sera meilleur qu’aujourd’hui. Motivation. On nous montre des enfants qui osent affronter les difficultés, qui sont motivés. Échapper à sa condition. La motivation des enfants, c’est une tentative de ne plus rester pauvre, c’est un peu une croyance que le savoir va leur permettre de s’en sortir. École dans un rôle d’ascenseur social. Autonomie. Des enfants qui font ce chemin sans adultes.

Importance de l’éducation. Pour accéder à un métier, il faut aller à l’école, c’est comme cela que l’on peut s’en sortir dans la vie. École. On peut voir que l’on a la chance d’avoir de bonnes écoles ici, celles des enfants de ces pays sont souvent patriotiques ou religieuses (montée du drapeau, chant patriotique, prière, dieu présent).

Se décentrer. L’enfant qui va suivre le documentaire va forcément devoir faire le lien avec ce qu’il vit lui. Pays pauvre. On ne peut que constater que l’on est un pays privilégié, qu’il y a ailleurs la pauvreté et la faim. Envie de pouvoir s’acheter ce que l’on veut.

Solidarité. On voit que ces personnes s’entraident, que cela soit dans la fratrie ou avec certains adultes qu’ils peuvent croiser. Des enfants jeunes peuvent déjà avoir des responsabilités.

Soutien des adultes. Les parents ont à coeur la réussite de leur enfant, on les voit les encourager à parcourir le chemin, mais ils restent au retrait, on voit que la réussite du trajet dépend surtout des enfants.

Handicap. Un des enfants est en fauteuil roulant, on ne peut qu’apprécier la solidarité de ses deux petits frères qui poussent le fauteuil vieillot. On voit que les gens l'entourent et l'apprécient.

Peu de messages critiques. On nous fait penser que l’éducation et la motivation des enfants seront la solution : en apprenant, on peut avoir une meilleure vie. Mais qui peut imaginer que le petit handicapé a une chance de s’en sortir, c’est un peu pathétique les rêves de ces enfants, on nous fait voir de belles images sans critiques d'un système de répartition des richesses injuste. Espoir et bon sentiment. Un film qui ose un regard positif, il en reste là, mais c'est déjà bien, car ce n’est pas vraiment courant d'oser le positif.

SCENES DIFFICILES

Mise en danger. On nous dit que des enfants doivent traverser des zones avec des animaux sauvages, comme les éléphants, on voit leur crainte, gros bruit, on voit les enfants courir (la musique apporte un effet stressant), ils se cachent et ne font pas de bruit. Un enfant va à cheval à l’école, avec sa soeur, certains passages sont abrupts.

Malaise. On peut ressentir la fatigue des enfants qui doivent faire tous ces trajets. Jeune fille qui ne peut plus marcher, un adulte ne s’arrête pas pour l’aider. En n’avançant pas assez vite, des demoiselles ne sont plus dans le créneau horaire des voitures, elles n’en voient pas passer beaucoup, on voit qu'un véhicule ne veut pas les transporter. Le petit garçon en chaise roulante craint de tomber sur un chemin cabossé, ils se rappellent que cela s’est déjà passé, il demande à ses frères de faire plus doucement. Un des frères a voulu essayer un autre chemin, ils se retrouvent en pleine rivière. Les trois petites Marocaines doivent faire du stop pour arriver à leur école. Le vieux fauteuil roulant a un pneu crevé, la chambre à air sort du pneu, le petit handicapé craint de ne plus pouvoir aller à l’école, les deux petits mettent toute leur force pour le faire avancer.

Tristesse. On nous montre des situations peu enviables, comme le garçon handicapé (qui semble souffrir durant le massage de sa mère). On peut être touché par certaines difficultés de vie.

VOCABULAIRE
Une traduction française amène un décalage avec la différence de la culture des enfants, cela mérite d’être expliqué que ce n’est pas leur vraie langue.

Commentaires. Un bon moyen de se décentrer pour les enfants qui verront ce documentaire. Des petits doivent parfois faire une longue distance pour parvenir jusqu’à l’école, ils ont bien conscience de l’importance de l’éducation. Un film possible pour tous.

Thèmes. Documentaire. École. Voyage. Réaliser son rêve. Motivation. Persévérance. Autonomie. Se décentrer. Soutien parental. Handicap. Pauvreté. Nature. Apprentissage

Il existe une série qui se veut un peu plus sensationnelle, avec les dangers encourus : CHEMIN D'ÉCOLE, CHEMINS DE TOUS LES DANGERS. Une autre série est sortie en 2015, dans le même esprit que ce film : LES CHEMINS DE L'ÉCOLE.