Yakari, le film (Yakari la grande aventure) est un film avec des personnages en images de synthèse sorti en 2020. Le visuel veut rendre un effet d’images classique, la synthèse se cache un peu derrière une apparence proche de la série habituelle, mais avec plus de fluidité. Les séquences peuvent être complexe pour les plus jeunes, on va principalement suivre Yakari, mais on verra aussi en parallèle les parents ou ses amis, il y a aussi des sortes de rêves éveillés.

MESSAGES

Indien d’Amérique

Découverte de cette culture avant que l’homme blanc vienne modifier leur manière de vivre avec la nature (ce sont ici des Sioux, du Dakota du Sud). On les voit devoir migrer, devoir s’adapter aux animaux. Famille. Il y a des parents, que l’on voit aimant, mais surtout aussi une tribu, où les papooses fonctionnent. Protection parentale. Si Yakari se débrouille seul, les parents sont inquiets et partent à sa recherche.

Voyage initiatique

Vouloir être considéré comme un grand, et passer par des épreuves qui montrent notre potentiel et recevoir quelque chose en retour. Yakari va nous montrer qu’un enfant peut réussir là où les adultes ont plus de peine. Les rêves peuvent dire des choses sur celui qui les fait. Autonomie. Fonctionner sans sa famille, dans une quête qui va lui faire rencontrer son nouveau grand ami. On voit que c’est le début de l’envie de ne pas faire comme son entourage demande, d’oser s’éloigner (mais ce n’est pas forcément une bonne idée, on peut se perdre). Courage. Le petit Indien reçoit sa plume d’aigle comme symbole de sa bravoure.

Liberté

Petit Tonnerre veut être libre, c’est compliqué pour lui de s’attacher à quelqu’un. On nous montre que ces animaux sont plus heureux quand ils n’ont pas d’humains sur leur dos.

Aider les autres

Celui qui fait la paix avec lui-même et qui fait le bien autour de lui est un brave. Yakari pense aux autres et reçoit sa plume d’aigle. Yakari aide sa maman et porte des peaux.

Amitié

Même si on peut avoir des camarades dans son clan, on peut aussi trouver l’amitié ailleurs. Ici Yakari va se lier d’amitié avec un cheval, et comme il parle son langage, il va pouvoir partager différentes choses. Égoïsme. Pour être ami, il ne faut pas utiliser l’autre, même si c’est un animal, et Yakari va comprendre qu’on ne monte pas sur le dos d’un cheval sans lui demander la permission. Animal de compagnie. On n’a pas un cheval ou un chien, on a des amis, on ne s’approprie pas les animaux.

Yakari la grande aventure

Yakari la grande aventure

Nature

On nous montre une nature qui n’était pas encore modifiée par l’homme, de la forêt aux montagnes en passant par la plaine, des beaux espaces de l’Amérique de l’époque. Écologie. On nous montre un enfant qui a un beau rapport avec la nature, les animaux, sans avoir besoin de l’utiliser, de l’exploiter. On voit que les Indiens ont aussi besoin d’animaux pour s’en sortir, mais faut le faire avec respect.

Animaux

Si les espèces sont ici montrées dans leur environnement naturel, avec des comportements de véritables animaux, à travers la capacité de Yakari de les comprendre, on les entendra parler (cela crée un effet anthropomorphique, mais sans trop dénaturer l’animal) (il comprend même les insectes). L’animal n’est pas une chose, mais un être vivant qui peut ressentir des émotions. Cheval. Le film tourne beaucoup autour de Petit Tonerre, un mustang que voudrait dompter le petit Indien, parce que c’est le plus rapide. On nous montre comment les Indiens s’emparent des mustangs sauvages. Chien. L’animal domestique qui accompagne l’homme, Oreille tombante. Castor. On retrouve le personnage de Tilleul (qui offre ainsi une posture de grand à Yakari qui va jouer au grand-frère avec lui) (comme quoi un animal a d’autres fonctions dans ce film de seulement montrer comment sont les castors). Aigle. Montré comme majestueux et avec des pouvoirs proches de ceux d’un esprit. Protection des animaux. On critique ceux qui embêtent les animaux pour leur plaisir (si les Indiens ont besoin de chevaux, certaines tribus sont plus agressives envers ces animaux). Yakari fera face à des jeunes Indiens qui maltraitent les chevaux (il devient ami avec Petit Tonerre parce qu’il le libère d’un bloc de pierre).

Jeu

Yakari s’amuse, on le voit jouer dehors avec un chien. Femme performante. Dans les jeux, une squaw peut être aussi forte que les garçons (y compris à l’arc) (mais Arc-en-Ciel apparait pas beaucoup, le héros de l’histoire est clairement un garçon, et les animaux qui l’entourent sont principalement des garçons).

Persévérance

Yakari a une idée en tête, créer un lien avec Petit Tonnerre. On le verra se mobiliser pour y arriver.

Yakari la grande aventure

Yakari la grande aventure

SCÈNES DIFFICILES

Mises en danger

Au début du film, un troupeau de bison avance et un rien risque d’être écrasé. Yakari risque de se faire écraser par un gros rocher lorsqu’il va libérer Petit Tonnerre. Étrange moment où Yakari est élevé dans le ciel par Grand Aigle. Yakari veut traverser une rivière, il saute sur des rochers et glisse, il perd sa plume et est emporté par le courant en direction d’une chute d’eau, le bois qu’il tente d’atteindre va flotter sur l’eau, il va finir par tomber dans la chute, son chien hurle à la mort. Petit Tonnerre aimerait l’aider, mais il est trop haut placé. On retrouve Yaraki vivant, mais il est seul accroché au tronc qui s’éloigne. Yakari fuit devant une horde de chevaux qui avance, il risque d’être écrasé et se met en boule. En faisant la course avec son cheval, Yakari passe par-dessus un précipice, puis arrive un méchant indien qui veut s’en prendre à son ami, les deux Indiens finissent par tomber dans une crevasse. Au fond du trou, le méchant continue à le poursuivre, il lui fait croire qu’il sera son ami, il finit par le voir et lui fonce dessus. Une tornade arrive, les parents foncent pour protéger leur enfant dans la direction où vont les animaux, mais les chevaux sont épuisés et c’est l’ami de Yakari qui leur montre où se cacher, ils foncent dans les canyons, tout tremble, beaucoup de vent, des pierres qui tombent et risque d’écraser les Indiens.

Malaise

Celui qui sait craint la tornade, il demande au clan de partir et montre un de ces phénomènes en utilisant le feu, c’est un peu impressionnant. Le moment ou Grand Aigle va donner sa plume au petit Indien est plutôt étrange, on voit le garçon voler dans les airs. L’ami de Yakari aimerait le convaincre d’aller avec lui à la recherche des mustangs (mais on a bien compris que les adultes ne veulent pas). Yakari décide de quitter ses amis pour revoir Petit Tonerre, malgré l’interdiction de s’éloigner de la tribu. Yakari se permet de monter sur le dos du cheval sans lui demander, l’animal n’est pas content et le fait tomber, puis part fâché. Les enfants disent aux parents de Yakari que leur ami est parti loin, les adultes sont inquiets. La tribu doit partir à cause des tornades, les amis de Yakari ne peuvent pas accompagner les parents qui partent à la recherche de leur fils (on les voit inquiets). Yakari est mal en point sur son tronc, Tilleul le castor ne réalise pas qu’il ne va pas bien et s’amuse à lui cracher au visage. Yakari réalise qu’il a fait énormément de trajets depuis son campement, il veut rentrer chez lui. Tilleul ne veut pas quitter son ami l’indien, il pleure puis rigole. Les hommes pumas ne se montrent pas sympathiques avec les chevaux, ils les attachent et Yakari veut les libérer (leurs voix ne sont pas sympathiques) (il doit se faire discret pour détacher les animaux). Un indien peau de puma qui devait surveiller les chevaux se moque de ceux qui rentrent bredouille, et est traité d’idiot par ses comparses, il repère les traces de Yakari et n’est pas content et lui crie dessus. Les deux amis décident de passer à travers les montagnes, cela semble difficile, Petit Tonnerre dit que l’on arrive dans le territoire des ours et qu’il faut faire attention. Le méchant indien part sur les traces des deux héros, il tente de capturer le cheval avec sa corde (il va fuir devant un gros ours). Vilains corbeaux qui se moquent. C’est un oiseau un peu tête en l’air qui doit prévenir les parents, on craint qu’il n’y arrive pas, surtout qu’il est pourchassé par trois vilains corbeaux. Il fait de plus en plus froid, le petit indien est frigorifié, entre dans une grotte pour se réchauffer. Pauvres parents qui continuent à chercher leur enfant de nuit sous la pluie. Yakari est épuisé, il vient de sortir de l’eau, quelqu’un approche qu’il ne voit pas bien, c’est le peau de puma qui commence à l’agresser. Petit Tonerre se dit que le garçon va rejoindre sa tribu, les parents embarquent Yakari.

VOCABULAIRE

Classique

Un film qui nous montre comment bien fonctionner avec les animaux et la nature. Quelques moments trépidants (comme la tornade à la fin) font qu’il vaut mieux accompagner votre petit si vous voulez lui montrer ce film qui est bien pensé pour les enfants, mais seul, c’est mieux visible dès 6 ans.

Il existe différentes séries de ce petit Indien. Ici, vous pourrez lire la fiche sur celle qui est apparue en 2005.

Ce que disent les autres : Filmages suggère ce film pour les 6 ans « Adaptation de la célèbre BD de Derib, ce film d’animation met en avant la solidarité et l’amitié entre Yakari et ses proches, qu’ils soient humains ou animaux. La ténacité, le courage et l’optimisme du personnage principal sont très présents dans le film. Les personnages plus « négatifs » sont tournés en ridicule avec un certain humour. Certains animaux ainsi que les scènes montrant l’arrivée d’une tornade sont susceptibles d’effrayer les enfants en bas âge. Ce film est adapté à des enfants à partir de 6 ans et s’adresse aussi au public adulte ayant grandi avec la BD dont le film est tiré ».

Partager cette page :

 

Vous pouvez nous soutenir sur Tipeee !

Lost Password