Mon Chevalier et Moi est une série en images de synthèse de 2017, il n’y a pas de structures comme des poils, mais des effets qui pallient à cela augmentant la qualité. Il peut y avoir des moments racontés ou des rêves avec des images en dessin qui font bien peinture. Le rythme peut être rapide. Les épisodes peuvent se voir séparément, mais des personnages peuvent être récurrents (comme les méchants). Il peut y avoir des flash-back. Si le générique fait penser à une série de combats, les épisodes vont plutôt montrer les rapports entre les personnages.

MESSAGES

Femme performante

Une princesse ne veut pas rester dans son statut de jolie jeune fille, elle veut aussi participer aux combats (on nous montre que ce moyen-âge aurait tendance à proposer aux femmes de rester dans leurs rôles de princesse).

Relation au père

Un fils qui apprécie le travail de chevalier de son père, on le voit prendre le même chemin et l’apprécier, mais oser passer par des plans un peu différents que d’habitude et être presque plus performant. Chez les dragons, le jeune ne veut pas spécialement suivre le mauvais exemple de son père.

Estime de soi

On peut se sentir faible ou incompétent, mais il ne faut pas abandonner, on est tous capables de devenir chevaliers.

Nouvelles technologies

Même si on se trouve au moyen-âge, on peut avoir des natels (en fait utilisation d’un miroir magique qui fait très Face-time). Les vidéos ne sont pas toujours une bonne idée, elles peuvent être mal utilisées par les autres. On parle de possibilité de faire le Buzz.

Intelligence

Jimmy est meilleur dans la réflexion que dans la force.

Courage

On revalorise ceux qui osent combattre, mais ce n’est pas forcément avec la force.

Harcèlement

On critique Clovis qui a tendance à voler les sandwichs d’un de ses camarades.

Obésité

Benoît, un garçon qui a un peu trop de poids a tendance à toujours avoir un sandwich.

Monstre

Les héros doivent faire face

Vantardise

Critique de Clovis, le vilain gars de l’histoire qui est l’exemple à ne pas suivre, ou Wilfried qui se considère le plus beau.

Tricherie

Un vilain ne peut que gagner en trichant. Apparence. On critique ceux qui se regardent un peu trop, ceux qui veulent faire de la gonflette.

SCÈNES DIFFICILES

Mises en danger

Dragon qui capture la princesse pour bruler le chevalier, lui prendre ses affaires et le jeter dans un puits sans fond (le père est capturé et on craint pour sa vie). Clovis risque d’être envoyé dans le puis sans fond. Gros dragon qui veut parfois s’en prendre aux héros (il suffit de courir vite). Tous les méchants se mettent à attaquer le château. Attaque d’une bande de rats géants. Les héros sont découverts par des géants qui remuent l’endroit où ils se trouvaient, Benoit se retrouve coincé entre deux gros doigts.

Malaise

Un vil jeune qui fait chanter son camarade pour ne pas montrer une vidéo qui pourrait lui poser problème. Une sorcière transforme des arbres en monstres vivants et capture les trois héros qui se retrouvent en cage puis dans la soupe. Un épisode entier est constitué d’un rêve dans visuel différent que d’habitude. Faire des paris ce n’est pas une bonne idée, surtout si on risque de perdre quelque chose d’aimé (comme le gentil Torpédo), ce qui est le cas dans un épisode.

Moquerie

Le jeune dragon est montré comme un faible. Des personnages peuvent réagir égoïstement pour rire, ou faire des choses un peu bêtes qui font rire (l’humour est bien décalé). Les géants sont plutôt pathétiques dans leur envie d’avoir des choses brillantes.

VOCABULAIRE

Classique.

Une série qui veut montrer qu’un jeune peut être performant et que mieux faut faire partie des jeunes sympa que du côté du maltraitant imbu de lui-même. En dehors de cela, il y a une quantité non négligeable de moqueries. Cette série a été inspirée par un court-métrage, 850 mètres.

Partager cette page :

Lost Password