Masha et Michka (Macha et l’ours) est une série en images de synthèse de 2009. Il peut y avoir des effets de flash-back complexes, un rythme assez rapide qui joue avec de courtes ellipses. Effet de rêve. Peu de personnages. Le premier épisode montre leur rencontre, ensuite ils pourront se voir dans le désordre.

MESSAGES

Éducation

On nous montre le dur labeur que c’est de s’occuper d’un enfant. Tenter de freiner les bêtises d’une petite fille, son hyperactivité, tout en douceur. Voisin dans la forêt, qui s’occupe de la petite Michka (peut l’aider quand elle a des problèmes, va jouer le rôle de l’enseignant, doit jouer avec elle). On voit qu’il ne fait pas toujours cela de gaieté de coeur, mais aussi pour ensuite pouvoir avoir la paix.

Se décentrer

L’ours qui aurait tendance à vivre tranquille seul doit apprendre à fonctionner avec une petite voisine compliquée.

Enfant-roi

Une image de petite fille plutôt dominatrice (légèrement caractérielle), qui fait ce qu’elle veut des adultes.

Plaisir du jeu

Revalorisation de l’action, du jeu, de l’amusement.

Gentillesse

Même si la petite Masha fait beaucoup de bêtises, mais ne sera pas grondée par Michka qui montre beaucoup de patience (comme quoi quand on est mignonne on a peu de problèmes).

S’adapter à un enfant

Un enfant amène certaines problématiques. Difficulté de la cohabitation (on ne regarde pas le même programme à la télévision). Michka a des choses précieuses qu’il ne veut pas laisser à la petite fille.

Petites morales

À force de crier au loup, quand vient le vrai danger, personne ne viendra nous aider. Ne pas se montrer jaloux de ce que fait l’autre. Critique de la gourmandise de l’enfant. Nécessité de se laver.

SCÈNES DIFFICILES

Tensions

Elles seront vite désactivées (un loup qui veut s’en prendre à la petite Masha ou au lapin. Michka reçoit un arbre sur la tête et se retrouve inconscient. Marmite avec nourriture rose qui risque d’exploser).

Maltraitance

Le pauvre ours se fait exploiter, ce n’est pas une vision réaliste d’une personne qui aurait une fonction parentale.

VOCABULAIRE

Facile d’accès. Michka ne parle pas, il se fait comprendre par ses grognements. Chansons. Moments plutôt bruyants.

Exemple d’une petite fille qui demande beaucoup d’attention, légèrement hyperactive. Ses bêtises vont ravir les enfants et les adultes pourront apprécier le flegme de l’ours qui tente de ne pas trop subir les frasques de Masha. Les histoires restent complexes, on apprécie le second degré.

Il existe une nouvelle série, avec la petite fille qui reprend des contes classiques Les contes de Masha.

Partager cette page :

Lost Password