Le Monde de Narnia : Le Lion, la Sorcière blanche et l'Armoire magique

Le Monde de Narnia : Le Lion, la Sorcière blanche et l’Armoire magique

À partir de 12 ans

Le Monde de Narnia : Le Lion, la Sorcière blanche et l’Armoire magique (The Chronicles of Narnia: The Lion, the Witch and the Wardrobe) est un film avec incrustations en images de synthèse de 2005. Les quarante premières minutes vont en alternance entre le monde réel et celui de Narnia. Nous serons ensuite uniquement plongés à Narnia, avec beaucoup d’effets en images de synthèse plutôt bluffantes.

MESSAGES

Combattre

Prendre parti dans un conflit, en aidant celui qui en a besoin, celui qui se fait exploiter (nécessité de comprendre les enjeux, faire partie du bon camp). Faire preuve de courage. Héroïsme. Courage, sens du devoir. Oser se mettre en danger. Don de soi. On nous montre le sacrifice ultime, avec Aslan qui accepte de donner sa vie en échange de celle d’Edmund. La bonté à son paroxysme.

Revalorisation du combat

Même les enfants doivent faire partie de la bataille quand il est temps de combattre. Guerre. La guerre est nécessaire quand il s’agit de vaincre le mal.

Voyage initiatique

Les épreuves nous font grandir. Lucie devient la vaillante, Edmund devient le juste, Suzanne la douce et Peter le magnifique, des reines ou des rois.

Danger des mauvaises fréquentations

Une personne mal intentionnée peut flatter, promettre, et faire en sorte que l’on soit sous son emprise, il faut faire attention. Égoïsme. On nous montre les risques de ne penser qu’à soi, avec Edmund qui cède à la tentation. Traitrise. Ceux qui se retournent contre leur camp ne méritent que la mort.

Le Monde de Narnia : Le Lion, la Sorcière blanche et l'Armoire magique

Le Monde de Narnia : Le Lion, la Sorcière blanche et l’Armoire magique

Fratrie

Importance des liens, problèmes de tensions dans une fratrie. On voit comme une petite peut être embêtée par un plus grand.

Estime de soi

Avoir besoin d’être bien considéré, avoir l’impression que l’on n’a pas d’importance. Se sentir inférieur des autres. Passer du côté obscur et trahir les siens parce qu’on se sent dévalorisé.

Religion

Certains thèmes proches de la religion (montée au Golgotha, résurrection du Christ, miracles, sacrifices).

Seconde Guerre mondiale

On nous montre la problématique des petits Anglais que l’on a envoyés en campagne durant la Deuxième Guerre mondiale, pour les protéger des bombardements.

Père Noël

Apparition plutôt étrange du gros bonhomme en rouge qui offre un présent (mais le cadeau est utile et pensé pour lutter contre le mal).

Littérature

Une production tirée d’un livre de  C. S. Lewis. 

Le Monde de Narnia : Le Lion, la Sorcière blanche et l'Armoire magique

Le Monde de Narnia : Le Lion, la Sorcière blanche et l’Armoire magique

SCÈNES DIFFICILES

Mises en danger

Arrivée de loups avec grosses dents et musique tambourinante. Course pour échapper au danger, avec les enfants qui se croient poursuivis par la reine et qui se cachent en forêt. Personnages emprisonnés, scènes de batailles. Les enfants doivent avancer sur de la glace, les loups passent par-dessus et finissent par être encerclés, le castor se retrouve les dents sur sa carotide, ils doivent se rendre, Peter sort son épée, mais une cascade gelée cède et une masse d’eau jaillit contre tout le monde. Ils ne retrouvent pas la petite Lucy, ils l’imaginent noyée. Peter va combattre le loup, il n’est pas à l’aise avec son épée, mais l’animal va quasiment s’embrancher dessus. Début de la bataille, avec la Sorcière blanche qui dit qu’il ne faut pas faire de prisonnier (la bataille est violente, différents morts, Peter voit sa monture licorne être tuée, il risque d’être atteint par l’ennemi, mais un centaure et un rhinocéros vont l’aider et se sacrifient pour lui). Edmund va combattre la Sorcière qui allait attaquer Peter, il parvient à lui briser sa lance, mais se fait ensuite transpercer, il git au sol.

Malaise

Lucy se trouve face à un faune, il fait le gentil, mais on réalise qu’il se passe quelque chose de louche, il l’invite chez lui, et la fait s’endormir avec une musique (quand elle se réveille, il est en pleur, il s’en veut de la kidnapper). Les frères et sœur de Lucy ne la croient pas quand elle raconte son histoire, et quand plus tard elle revient dans ce monde avec Edmund, il dira devant les deux autres qu’elle a une grande imagination. Edmund va parler du faune à la reine, on réalise qu’il va avoir des problèmes, et en effet quand les enfants reviennent, ils découvrent un avis qui informe qu’il a été emmené par la police. Environnement glacial, avec un château de la reine des glaces peu engageant, avec une reine qui tente de faire la gentille, mais qui se met en colère facilement, en criant sur Edmund quand il ne lui ramène pas la fratrie. Les amis du castor ont été transformés en pierre, on voit qu’il est triste. Un renard allait les aider, et il se fait mordre le dos pour qu’il les trahisse. Edmund est emprisonné à côté de la cellule du faune, la reine libère M. Tumnus pour lui renvoyer que c’est à cause d’Edmund qu’il est là, qu’il a été vendu pour un peu de biscuits. Edmund ne veut pas être transformé en pierre, il donne des informations sur Arslan à la reine. Edmund découvre le faune transformé en pierre dans une mimique où on réalise qu’il a souffert. Les loups amènent le renard dans leurs crocs, il va être tué par la sorcière, mais Edmund propose de dire où se trouvent Aslan et ses hommes (le renard va quand même être transformé en pierre). Edmund est attaché à un arbre, il est embêté par le nain. La sorcière blanche va demander son dû, un traitre qui doit être mis à mort, Edmund, et c’est la loi, mais Aslan va parler avec elle, on ne sait pas ce qu’il lui a dit, mais elle accepte de repartir sans le garçon. Les deux filles voient le sacrifice du lion et sa mise à mort, Lucy ne peut pas utiliser son produit magique, car il est déjà mort, elles pleurent sur sa dépouille. Gros tremblement et la dépouille du lion a disparu. Aslan va tuer la sorcière, Edmund agonise au sol. Saut dans le temps, on retrouve la fratrie adulte poursuivant un cerf.

Visuel effrayant

Différents personnages feront peur: la reine blanche, froide et machiavélique. Des loups à grandes dents. Beaucoup d’animaux mythologiques effrayants.

Tensions

Des moments où on ne sait pas ce qui va se passer, où c’est bien tendu. La bande-son sait jouer avec nos peurs et créer des tensions à différents moments, en nous faisant bien réaliser qu’il risque de se passer quelque chose d’effrayant. Le film peut jouer avec des effets de peur soudaine (un loup qui saute sur Edmund, un loup qui apparait soudainement devant les deux filles, car caché derrière un drap).

Tristesse

Surtout le sacrifice du lion, humilié, tué (un autel à sacrifice, de nuit avec des torches, Aslan doit passer entre les différents monstres qui se moquent de lui, il est mis à terre et attaché, la reine le fait tondre, puis lui dit que son sacrifice est vain, elle va tuer les enfants). De nombreux autres héros semblent aussi devoir disparaître, la reine blanche n’hésite pas à se débarrasser de ceux qui la gênent. On verra un des enfants, Edmund, mourant à cause d’un coup de lance dans l’estomac, il se vide de son sang.

VOCABULAIRE

Classique

Un film qui nous montre que l’aventure peut faire grandir les enfants. Le film comporte beaucoup de tensions, ce n’est pas pour les plus jeunes. Il existe deux suites, Prince Caspian et L’Odyssée du Passeur d’Aurore. Ces films nous emmènent dans un monde héroïque.

Ce que disent les autres : Ici, une critique du film.

Partager cette page :

 

Vous pouvez nous soutenir sur Tipeee !

Lost Password