Des films pour les enfants, série adaptées à leurs âges

 
 

 

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

 

 

 

 

 

 
   

L'o

L'ODYSSEE DE KINO

Sans dégâts dès : 15 ans - Âge conseillé : 15-16 ans

DUREE
25 minutes par épisode
MONTAGE

Une série de 2003, avec 13 épisodes qui peuvent se voir indépendamment. Un épisode est parfois constitué de différents voyages. L'épisode n°4 est un flash-back dans l'enfance de Kino. Les épisodes 6 et 7 forment une grande histoire.

MESSAGE

Voyage initiatique. Kino (qui est une fille, malgré l'ambiguïté) va prendre la route et rencontrer le monde. Découvrir différents pays, différentes coutumes. Le monde est rude, souvent violent, les humains sont méchants.

Questions existentielles. Mises en abyme. Importance de la discussion (Kino a une moto qui parle et qui permet des échanges presque philosophiques).

Sentiments souvent empreints de spleen. Utilisation de la poésie. Textes dans le récit qui font réfléchir à ce que l'on a vu.

Maitrise de soi. Kino traverse ses aventures dans un état de grand calme. Elle a le statut reconnu de voyageuse.

Mort. Questions autour de la vie et la mort. Son implication, ou n'être qu'observateur.

Critique de la société. Différents messages par épisode. Il n'y a pas de positions tranchées, ce sont souvent des mises en relations, confrontation avec des religions prophétiques (avec des fins du monde qui ne se réalisent pas). Peuple qui perd son identité culturelle, réflexion autour de la tradition. Critique des combats. Folie de la censure, des commissions littéraires qui n'autorisent pas certains livres. On ne peut pas faire confiance aux autres. La sagesse et le lien avec l'ego.

Ouverture sur l'autre. Respect de la culture de l'autre. Tolérance.

SCENES DIFFICILES

Mises en danger. Les histoires sont étranges et parfois dures. Sauver des personnes, qui rétablies, capturent Kino pour la vendre comme esclave. Cannibalisme, on verra le reste des humains mangés. Apprentissage du désespoir, avec une femme qui se suicide pour apprendre ce sentiment à son mari de poète. Le premier Kino voyageur reçoit le coup de couteau qui était destiné à Kino petite fille, son père voulait la tuer. Une majorité de votants exécutent à chaque fois la minorité. Parricide et folie. Une guerre où d'innocents villageois, parents, enfants sont pris pour cible et qui par besoin de vengeance veulent tuer Kino. Meurtre. Kino utilise son arme à feu ou des poignards pour tuer. Étrange de voir une jeune fille tuer ainsi. On peut voir le sang gicler, les scènes peuvent être très crues. Autour d'elles, les humains peuvent aussi se montrer agressifs. Des scènes qui peuvent faire peur. Kino enfant se fait attaquer par une bête sauvage.

Tristesse. Utilisation d'employés pour des travaux inutiles dans une grande société durant des années, alors qu'ils sont oubliés de tous. Une personne qui se rend se fera exécuter de dos. Une bibliothèque avec tous les livres écrits du monde qui prend feu. Le suicide d'une famille de robots parce qu'ils ne peuvent plus servir d'humains. Un homme devenu bon se fait tuer, Kino n'intervient pas. Les habitants d'une ville entière décident de rester chez eux malgré le fait qu'un volcan va tout les détruire, on va connaître une petite fille qui va subir le même sort.

VOCABULAIRE

Langage classique. La version japonaise est plus crue, le doublage est un peu moins agressif.

Commentaires. Une courte série d'animation, parfois très belle et très dure. Le premier épisode ne comporte pas de violence, mais la suite n'est pas à mettre devant tous les yeux. Il existe deux petits films.

Thèmes. Voyage initiatique. Maîtrise de soi. Mort. Tolérance. Critique de la société.