Des films pour les enfants, série adaptées à leurs âges

 
 

 

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

 

 

 

 

 

 
   

NIKO LE PETIT RENNE

Sans dégâts dès : 6 ans - Âge conseillé : 8 ans

DUREE
81 minutes
MONTAGE

Un film en images de synthèse de 2008. Le récit est linéaire, on suit principalement Niko le petit renne, il n'y a pas trop de personnages et l'histoire est plutôt simple.

MESSAGE

Quête initiatrice. Se construire, le passage de l'adolescence à l'âge adulte. Ici, il ne sera pas seul dans sa quête, il est accompagné d'un écureuil plutôt paternel.

Image du père. Vouloir ressembler à son père, partir à sa recherche.

Famille monoparentale. Avec un petit renne qui vit seul avec sa mère. Le père est une rencontre d'un jour et il n'est pas au courant qu'il a un fils. Ce sera finalement l'écureuil qui sera reconnu comme le vrai papa. Un hymne au beau-père. On aborde ici le thème du père idéalisé.

Entraide. Sauver les personnages en détresse.

Séduction. Le petit renne frime devant sa copine, il fait des choses dangereuses pour l'épater, à la fin il aura son bisou (sur la joue).

Adolescence. Besoin de transgression. On a affaire à un adolescent (espiègle, têtu, inconscient, désobéissant).

SCENES DIFFICILES

Mises en danger. Échapper à une avalanche. Glissades entre les arbres. Traverser une rivière en sautant et se retrouver précipité dans le vide. Risque d'être emporté dans une chute dans un moment bien stressant ou on peut même le croire mort.

Mort. Le projet de Loucifer, bouffer les rennes du père Noël, le père Noël, et tous les enfants qui attendent des cadeaux seront surpris de le voir débarquer et se feront bouffer aussi.

Tristesse. Casse-noisette qui raconte comment sa femme, son fils ont disparu à cause des loups. La mise en danger du chef des rennes et la perte du domicile protecteur à cause de Niko. Sa tribu lui en veut, il se sent rejeté. Moment où Niko réalise que son père n'est pas de la brigade volante. Niko qui rejette son ami Julius. Le sacrifice de l'écureuil volant que l'on peut imaginer mourir.

Banalisation de la souffrance. On voit en arrière-fond le père Noël se briser les coucougnettes contre un lampadaire, puis prendre feu, et aucun protagoniste ne s'occupe de lui.

Film à déconseiller aux enfants qui ont peur des loups. Différentes apparitions de ces bestioles agressives, surtout de leur chef Loucifer à la voix caverneuse. Différentes poursuites, leur arrivée au pays du père Noë, la scène ou Niko risque de se faire dévorer dans l'arbre et quand c'est fini, ça ne l'est pas encore.

VOCABULAIRE
Classique, mais avec un langage de loup de la rue (bouffer, je crève de faim, bèqueter, chopez-le, ça te fait marrer)

Commentaires. Pas forcément accessible pour les plus petits, mais la brigade du père Noël est une bande de machos, qui ont l'habitude d'emmener des demoiselles au 7e ciel après leur boulot, il se font des tournées d'avoine comme si c'était de la bière; des grands qui peuvent apprendre au petit renne à roter (avec un père qui a de la peine à assumer la paternité). Une thématique pas vraiment enfantine. Il existe une suite. Film intéressant pour son message qui met en scène un type de famille recomposée.

Thèmes. Quête initiatrice. Relation au père. Famille monoparentale. Adolescence. Séduction. Noël. Loup. Cercle polaire. Animaux anthropomorphes.