Des films pour les enfants, série adaptées à leurs âges

 
 

 

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

 

 

 

 

 

 
   

LES NOUVELLES AVENTURES DE LUCKY LUKE

Sans dégâts dès : 6 ans - Âge conseillé : 8 ans

DUREE
25 minutes par épisode
MONTAGE

Série de 2001. Le générique chanté-parlé en presque anglais par Antoine Decaunes, est plutôt étrange, un peu fou, ambiance bande dessinée. Les personnages virent du rouge au vert pour accentuer leurs émotions. Il peut y avoir des rêves, des ellipses, mais le plus souvent c'est linéaire.

MESSAGE

Aider l'autre. On nous montre un homme qui va toujours secourir ceux qui en ont besoin.

Force. Lucky Luke est un vrai héros, on critique ceux qui ne font pas représenter la loi.

Cupidité. L'argent prend une grande place dans l'animé, on voit des gens qui sont cupides, des méchants attirés par l'agent dans de nombreux épisodes.

Revalorisation des armes. Culte du bon tireur, le pistolet est le pouvoir de Lucky Luke. Heureusement qu'il ne règle pas tout avec son arme, il est aussi intelligent et a des idées.

Droiture. Lucky Luke sauve toujours les gens, mais il n'attend rien en retour, il préfère sa liberté, son autonomie, il est humble. Altruisme.

Dénigrement des minorités. Les gros stéréotypes autour des ethnies ne sont bien présents dans l'animé.

Critique des puissants. Les hauts placés sont souvent des bêtas. On se moque du ministère, juste bon à inventer des formulaires compliqués, d'un empereur qui pour pouvoir faire des jeux d'argent va vendre l'Alaska, du directeur de prison.

SCENES DIFFICILES

Mises en danger. L'humour peut montrer des scènes presque effrayantes (quand une amoureuse éconduite s'en prend à Avrel, se transforme en une sorte de Rambo, utilise une lance Rockette en disant "Avrel, je t'arracherai le coeur", sous une musique angoissante et des flammes partout. Une population entière hyptonisée pour s'en prendre à Luck Luke). On nous présente des bandits. L'agressivité des Daltons, et surtout de Joe qui crie fort. de violents révolutionnaires russes, des éleveurs qui veulent se venger. Mais le méchant peut aussi être une personne montrée gentille au départ qui va lors de l'épisode dévoiler sa véritable nature.

Moquerie. C'est de l'humour qui se moque de tout. On se moque du spiritisme, des méchants révolutionnaires russes, des trentenaires amoureuses, de la réinsertion, de l'enseignant.

VOCABULAIRE
On est chez les rustres parfois. "imbécile", "pognon", "ferme-là", "tu as fait une touche", "vous dorer la pilule", "qu'est-ce que vous foutez-là ?".

Commentaires. Des références que seuls les adultes comprendront (quand les Dalton se baladent en fantômes et qu'une personne vient leur dire qu'il ne faut sortir ces costumes que la nuit, allusion au Ku Kux Klang, Lola Montès, le général Custer, un ami de 30 ans). Il y a aussi les caricatures que l'on trouvait dans les livres (Woody Allen, Roberto Begnini, Garcimore).

Il existe aussi deux autres séries télévisées : Lucky Luke 1984, de 26 minutes par épisode, produit par les Américains moins proches de la bande dessinée (avec les adaptations nécessaires, Lucky Luke ne doit pas fumer, ne rencontre plus de minorité ethnique, pas de croque-mort. La série est plus comique, on ajoute du Rantaplan et du Jolly Jumper à chaque séquence. Elle est plus enfantine, même si elle garde son côté cow-boy armé. En 1991 les Français proposent une autre série, qui au niveau scénario ressemble plus aux livres, mais qui a eu moins de budgets.

Thèmes. Western. Bandit. Droiture. Arme. Aider l'autre. Cupidité. Altruisme.

Un film avec vrais acteurs et un long métrage animé, il existe aussi un animé des Daltons.