Quels films pour nos enfants ?Quels films pour nos enfants ?

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

Dr Slump le deuxième film

DR SLUMP: HOYOYO ! SPACE ADVENTURE

Sans dégâts dès : 8 ans - Âge conseillé : 11 ans

 

DUREE
90 minutes
MONTAGE

Film de 1982. On retrouve les différents personnages de la série, mieux vaut la connaitre pour apprécier certains gags, mais ce n'est pas indispensable. Ellipses. Il peut se passer plusieurs choses en même temps.

MESSAGE

Se battre. Il faut prendre les armes et se battre lorsque l'on se sent attaqué.

Régime totalitaire. Critique des envahisseurs. Avec despote méchant en costume militaire représentatif de ce type de régime. Résistance.

Intérêt pour la femme. On nous montre que l’homme est intéressé par la femme. Recherche de la femme que l'on souhaite épouser. Amour. Le docteur déprime de savoir l’institutrice loin dans les étoiles, il ne pense qu’à elle, son amour est sincère (même s'il est un peu obsédé). L'amour que porte Mashirito envers Midori est plus pervers. Critique du mariage forcé, on prétend que c'est normal que la femme n'aime pas son mari tout de suite. Perversion. Le grand méchant est habillé en femme quand il pense à sa future épouse, on le verra dans des attitudes perverses (léchant une photo, dans un lien étrange à sa mère). Mashirito veut souvent toucher, embrasser Midori. Une petite fille rêve d’être amoureuse d’un adulte.

Plaisir du jeu. On voit Arale toujours contente de jouer, courir et prendre plaisir à s'amuser.

Science-fiction. Voyage dans l’espace, robot et autres inventions incroyables. Parodie de Star Wars, certains costumes font Stormtrooper ou d'Ultraman (apparence du vaisseau). On apprend que Midori ou Suppaman sont des extra-terrestres.

Motivation, persévérance. Ne pas se laisser faire et agir quand on veut quelque chose.

Force des petits. Arale et Gatchan sont deux petits qui dominent facilement les adultes par leur force. Les enfants veulent aussi participer au sauvetage.

Ouverture sur l'autre. Toute sorte de personnages vivent dans ce monde. On y accepte même les extra-terrestres.

Relation au parent. Avoir besoin de plaire à sa mère. Nécessité d'avoir une mère quand on est seul.

École. Les élèves sont bien contents d’être en vacances, mais on voit qu’ils apprécient leur institutrice Midori, ils ne veulent pas qu’elle les quitte et vont lui porter secours quand elle sera en danger. Arale ne comprend pas le monde, elle fait des commentaires décalés.

Apparence. Le méchant veut marier une jolie fille, il s'imagine beau (ce qu'il n'est pas).

Décalage, comprendre les choses. Arale est toujours bien décalée, elle ne comprend pas toujours tout (une sorte de bébé surpuissant). Naïveté.

Inventivité. Le professeur est capable de construire des machines impressionnantes. Robot. Ce n'est pas forcément très visible, mais Arale est un robot.

Excentricité. Personnages qui sortent de l'ordinaire.

SCENES DIFFICILES

Mises en danger. Une introduction qui fait étonnement film de science-fiction, on ne comprend pas vraiment ce que peut être le gros vaisseau à l’allure d’insecte que l’on voit (il s’ensuit une destruction d’une cité, avec explosion et silhouettes qui meurent dans des explosions) (une forme de parodie de Godzilla), on parle d’exterminer toute la vie, effets d’éclairs dans la nuit. Planète sombre, les héros ont peur, ils sont entourés de statues effrayantes, on imagine qu'il n'y a personne, pourtant une ombre passe, puis des chauves-souris, tout le monde à peur. Mashirito mandate ses hommes pour détruire le vaisseau de Slump. Combat avec les méchants qui finissent dans les flammes de leur vaisseau et s'écrasent. Le docteur se retrouve contre une flotte importante, on craint qu'il n'ait aucune chance, utilisation de mitrailleuse par les enfants, explosions, le plus jeune veut participer. Long combat, une explosion a lieu, on ne sait pas vraiment ce qui s'est passé, on craint que les héros soient morts. Banalisation de la violence. Arale s'amuse en combattant, elle considère cela comme un jeu.

Malaise. Suite à un quiproquo, le docteur croit que l’institutrice veut se marier avec lui. Étrange histoire de l’institutrice qui vient d’une ville extra-terrestre, la reine qui l’avait adoptée enfant est malade, elle souhaite l’aider et risque de ne plus revenir sur terre. Le vaisseau arrive sur terre et impressionne tout le monde, l’institutrice l’attend et elle va monter les longues marches qui la font partir, le docteur la suit, mais les marches s’effacent, ils risquent de tomber dans le vide. Midori comprend que la planète de ses parents a été envahie et qu'elle est tombée dans un piège. Le mariage semble finalement avoir lieu, les voeux sont presque dits et Midori va être embrassée.

Étrangeté. Le docteur peut modifier son apparence lorsqu’il veut plaire, il fait bel homme.

Moquerie. Le grand méchant est dans l’envie de plaire à sa maman. On se moque de la police qui subit toujours Arale. Scatologie. Le professeur à oublié de mettre des w.c. dans son vaisseau, cela crée un petit problème, ils vont tous faire leur besoin sur une planète. Arale met un caca au bout d'un bâton.

Maltraitance. Midori accepte de se marier pour sauver ses amis, on la voit pleurer (le méchant veut faire croire que ce sont des larmes de bonheur). Pathétique Mashirito qui avait comme mère un robot qui se détruit à la fin.

VOCABULAIRE
Classique. Des musiques typées héroïques japonais (dans un style très Goldorak).

Commentaires. Toujours aussi déjanté, mais dans une ambiance plus sombre, avec plus de combats que la série, avec les musiques classiques des animés de robots. Si le Dr Slump passait déjà bien pour un obsédé, on est proche du pervers avec le professeur Mashirito. Dans la même franchise, on peut aussi trouver différents films comme Dr Slump Arale-Chan - Hello ! Wonder Island.

Thèmes. Science-fiction. Déjanté. Combattre. Résistance. Invention. Robot. Intérêt à l'autre sexe. Naïveté. Jeu. Extra-terrestre. Espace. Sexualisation de personnages. Excentricité. Équipe.